ARTISTE:

SHINY BLACK ANTHEM

(ITALIE)
TITRE:

UNBREAKABLE

(2016)
LABEL:

SLIPSTRICK

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
Chant féminin, Electro
"Le pire n'est pas que ce genre de marchandise existe mais qu'il y ait des oreilles consentantes pour s'infliger de tels néants auditifs."
NUNO777 (29.08.2016)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Shiny Black Anthem est une formation italienne dont la popularité de l'autre côté des Alpes s'est beaucoup nourrie du joli minois de la belle chanteuse Sarah Moon, accessoirement vendeuse de l'image de sa plastique pour des magazines de charme. Tout ce projet, son succès et son parcours, sent bon le montage commercial à plein nez. L'écoute de leur premier album "Unbreakable" donnera une réponse claire et sans appel.

Nul besoin d'être grand clerc pour deviner le contenu d'un tel album. Les confirmations vont s'égrainer les une après les autres avec une précision qui touche à l'exceptionnel. Tout d'abord, le format des titres, dans une grande majorité court et faussement cadencé en mid-tempi comme typologie idéale de ces albums formatés pour s'écouler par palettes et destinés à un jeune public. Le style est très naturellement pop-rock avec de fortes touches de cet electro insupportable qui nivelle tout et ne laisse rien dépasser. Le summum du mauvais goût est atteint dans les effets de voix désastreux de 'Broken Smile' et les factices arrangements aux rendus synthétiques dont le disque est rempli ('Love Is Dope').

Ensuite, la voix de la chanteuse, pas désagréable mais sans caractère et dont la seule démonstration d'émotions autorisée interviendra à l'occasion de 'My Heart Is Rusted'. Les ajouts d'une voix masculine, rocailleuse ou criante, sur 'Alone In My World', 'Fade Into White' ou 'Let Me Out' confinent au ridicule tant on perçoit l'opportunisme et la facilité de ce genre d'initiative. Autre signe qui ne trompe pas, la vacuité des harmonies et l'indigence des mélodies élevées au rang de leitmotiv. Pour tempérer un désastre qui s'avère inéluctable relevons un sursaut de quelques secondes dans les riffs qui font tendre l'oreille lors de 'Let Me Out' et 'Love Is Dope'.

Rien n'est à sauver dans "Unbreakable" car tout y est d'une médiocrité affligeante. Le pire n'est pas que ce genre de marchandise existe mais qu'il y ait des oreilles consentantes pour s'infliger de tels néants auditifs.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/shinyblackanthem



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. The Revenant
02. Fade Into White
03. Your Lips Are Cocaine
04. Crawling Back Home
05. Let Me Out [I’m a Monster]
06. Love is Dope [Part one Addiction]
07. Love Is Dope [Part two Redemption]
08. Your Enemy
09. Give Me More
10. Chasing Shadows
11. Alone In My World [feat. Daniele Tofani]
12. Broken Smile
13. My Heart is Rusted

FORMATION:
Daany Döpe: Basse
Danesh: Batterie
Mark Freeze: Guitares
Sarah Moon: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
GADI CAPLAN: Morning Sun (2016)
JAZZ - En choisissant de composer en format chanson plutôt qu'instrumental Gadi Caplan parvient à construire un album solide, pluriel et agréable à écouter.
LAIBACH: Let It Be (1988)
METAL INDUSTRIEL - Nouvelle provocation de Laibach : repeindre à sa sauce "Let It Be" !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021