ARTISTE:

INSOMNIUM

(FINLANDE)
TITRE:

SHADOWS OF A DYING SUN

(2014)
LABEL:

CENTURY MEDIA RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Growl, Mélancolique
"Mariant douceur mélancolique et férocité, voire colère, les Finlandais apportent une touche de complexité parfaitement dosée à leur musique pour un résultat envoûtant."
LOLOCELTIC (03.06.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sans point faible et pétri de qualités, "One For Sorrow" (2011) péchait cependant par manque d'originalité et ressemblait plus à une tentative de capitalisation sur le succès de la formule trouvée à l'occasion de "Across The Dark" (2009). Autant dire que la reprise du thème des oiseaux sur une pochette ressemblant d'assez près à celle de son prédécesseur, n'est pas sans provoquer quelques inquiétudes à l'heure de découvrir le nouveau venu intitulé "Shadows Of A Dying Sun". Nous noterons cependant l'arrivée de Markus Vanhala (Omnium Gatherum) en lieu et place de Vinne Vänni. Le nouveau guitariste a amené dans ses bagages le producteur Teemu Aalto qui œuvrait sur "Beyond", opus d'OG sorti en 2013.

Difficile de savoir quelle aura été l'influence réelle de ces deux arrivées sur le nouvel album, mais le résultat final est d'une réussite bluffante. Car là où "One For Sorrow" sentait le pilotage automatique, "Shadows Of A Dying Sun" laisse apparaitre un Insomnium audacieux et capable de prises de risques calculées. Le sentiment de redite a disparu et cède la place à un ensemble aussi cohérent que varié, servi par une formation sûre de ses forces, et renforcé par une production claire et puissante. Le quintet de Carélie du Nord ne révolutionne pas sa formule à proprement parler, mais il y incorpore suffisamment d'éléments pour la renouveler et s'éloigner un peu de l'ombre prégnante de Swallow The Sun qui planait sur lui jusque-là. Le style du groupe ainsi que la présence de Aleksi Munter aux claviers en tant qu'invité, font toujours penser au combo de Jyväskylä, mais Insomnium offre enfin une œuvre plus personnelle.

Mariant douceur mélancolique et férocité, voire colère, souvent au sein des mêmes titres, les Finlandais apportent une touche de complexité parfaitement dosée pour ne pas trop désorienter leur fan-base. Sur presque huit minutes, 'The River' traduit parfaitement cette évolution, alternant les ambiances calmes et les passages s'appuyant sur de redoutables blast-beat. Épique, le voyage sur ce cours d'eau se révèle tourmenté et captivant à la fois, tout comme sur l'ensemble de l'album. Pièces s'étirant sur la longueur et titres plus directs se côtoient pour autant d'ambiances envoûtantes ou percutantes. L'ensemble reste cohérent dans une beauté hypnotisante d'un gris foncé et blafard. La fresque de 'Black Heart Rebellion' déverse sa rage où 'The Promethean Song' s'élève au-delà de la thermosphère. 'Lose To Night' psalmodie son refrain telle une procession triste et martiale, alors que le titre éponyme vient conclure l'ensemble sur une montée en puissance toute en maîtrise. 'While We Sleep' enchaîne les changements de tempi tandis que 'Collapsing Words' tranche dans le vif sans sommation. Pourtant l'ensemble reste homogène et garde l'attention captive de bout en bout.

Alors que l'on ne l'attendait plus, Insomnium offre ici sa meilleure offrande discographique. Sans causer aucun traumatisme, le quintet réussit enfin à s'extraire des ombres trop présentes de formations telles que Swallow The Sun, et affirme enfin une personnalité qu'il aurait été dommage de continuer à garder cachée. Il reste à souhaiter que le prochain opus vienne confirmer la démarche pour valider l'accession du groupe sur les sommets enneigés du genre.


Plus d'information sur http://www.insomnium.net/





LISTE DES PISTES:
01. The Primeval Dark - 3:17
02. While We Sleep - 6:20
03. Revelation - 5:15
04. Black Heart Rebellion - 7:03
05. Lose To Night - 4:56
06. Collapsing Words - 4:38
07. The River - 7:57
08. Ephemeral - 4:02
09. The Promethean Song - 6:41
10. Shadows Of The Dying Sun - 6:32

FORMATION:
Markus Hirvonen: Batterie
Markus Vanhala: Guitares
Niilo Sevänen: Chant / Basse
Ville Friman : Chant / Guitares
Aleksi Munter: Claviers / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
INSOMNIUM: Nouvel album en octobre
 
AUTRES CHRONIQUES
BODIE: First (2013)
ROCK ATMOSPHERIQUE - Premier EP de Bodie, et voyage romantique dans un monde embrumé.
THE CLAYPOOL LENNON DELIRIUM: Monolith Of Phobos (2016)
ROCK PROGRESSIF - "Monolith Of Phobos" ressuscite les voyages sous acide d'une époque ou la musique était plus qu'un simple dépaysement : un voyage de l'âme et du corps guidé par les variations hypnotiques de Pink Floyd, Jefferson Airplane, Procol Harum, les Beatles...
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INSOMNIUM
INSOMNIUM_Heart-Like-A-Grave
Heart Like A Grave (2019)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_Winter’s-Gate
Winter’s Gate (2016)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_One-For-Sorrow
One For Sorrow (2011)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_Across-The-Dark
Across The Dark (2009)
4/5
-/5
CANDLELIGHT RECORDS / AUTRES EXTREME
INSOMNIUM_Above-The-Weeping-World
Above The Weeping World (2006)
4/5
4/5
CANDLELIGHT RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021