ARTISTE:

GOATFATHER

(FRANCE)
TITRE:

GOATFATHER

(2016)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

STONER

TAGS:
Sudiste
"Entre plaines arides et marais boueux, "Hipster Fister" est une ode au sacro-saint riff."
CHILDERIC THOR (18.07.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Vous l'aimez comment, votre stoner ? Bien gras, façon bûche ? Qui sent sous les bras et l'haleine de coyote en rut ? Alors, ce "Hiptser Fister" (tout un programme !) est naturellement taillé pour vos cages à miel ! Cette rondelle marque les débuts discographiques de Goatfather, jeune pousse lyonnaise qui s'était fait la main avec une démo trois titres en 2015.

Se montrant autrefois timide dans l'hexagone, le genre ne cesse d'essaimer depuis quelques années pour le plus grand bonheur des bûcherons de tout poil. De fait, on ne compte plus désormais les saillies velues aux épais relents de Black Sabbath et de bon vieux rock US des familles. Ce quatuor vient aujourd'hui poser une pierre supplémentaire à cet édifice qui n'a pas (plus) à rougir de la comparaison avec les massives architectures des voisins européens.

Le terrain est connu, que creusent des riffs rugueux et nimbés de vapeurs enfumées comme échappées d'un rade poisseux. Mais, à l'image de son nom délicieusement patibulaire, Goatfather sonne bien plus méchant que la majorité de ses compagnons de jeu, montrant les crocs sans jamais se reposer. S'il nous assomme, ce n'est pas à coups de pipe à eau mais de tempos pachydermiques qui, à la manière d'un rouleau compresseur, écrasent tout sur leur passage.

Le chant hargneux de Yann Sambuis, biberonné au bourbon de contrebande, et des paroles à effrayer des bonnes sœurs alimentent cette rudesse crasseuse qui donne tout son sel à ce menu aussi trapu qu'épidermique. Véritable enclume chauffée au soleil, "Hipster Fister" n'est pas seulement une offrande imparable, dont on voit mal ce qui, en elle, pourrait susciter la moindre réserve, mais surtout un album qui possède une âme.

Les préliminaires de rigueur rapidement emballés, 'As The Crow Cries' donne le ton, pose un cadre ancré quelque part entre le désert américain et les bayous. Truffé de guitares qui dressent une lourde turgescence ('Rebel Ways') et des percussions qui moissonnent tout dans leur sillage ('The Betrayer'), le menu ne débande à aucun moment, crachant une poudre grumeleuse, serrant le frein à main ('A Road Paved With Corpse') jusqu'au terminal et énorme (à tous les sens du terme) 'The Devil Made Me Smoke Is Bong', rampante et vicieuse rumination qui clôt l'écoute avec la force d'un cataclysme souterrain.

Bref, entre plaines arides et marais boueux, "Hipster Fister" est une ode au sacro-saint riff.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/goatfatherstoner



GROUPES PROCHES:
KARMA TO BURN


LISTE DES PISTES:
01. Thirty-three (seconds To Hell) - 00:33
02. As The Crow Cries - 03:59
03. Rebel Ways - 05:26
04. Hipster Fister - 04:27
05. A Road Paved With Corpses - 05:23
06. Devil Inside - 04:39
07. The Betrayer - 05:08
08. The Devil Made Me Smoke His Bong - 07:32

FORMATION:
Grégory Perret: Guitares
Mathieu Bauer: Basse
Raphaël Jaudon: Batterie
Yann Sambuis: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
EAGLES: Desperado (1973)
ROCK - Avec cette deuxième cartouche, les Américains peaufinent leur style aux chaleureuses couleurs désertiques et sudistes.
THE PINEAPPLE THIEF: Your Wilderness (2016)
ROCK PROGRESSIF - The Pineapple Thief revient à ses inspirations progressives sauvages et nous offre avec "Your Wilderness" son album le plus instinctif à ce jour.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021