GROUPE/AUTEUR:

PALACE

(SUÈDE)

TITRE:
MASTER OF THE UNIVERSE (2016)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
A.O.R.

"Un album d'AOR de plus, un espoir de moins."
LYNOTT - 14.10.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Voilà bien longtemps que Frontiers ne nous avait pas sorti un groupe suédois de hard rock mélodique ! Ils les élèvent en batterie probablement, c'est la seule explication qui tienne. Comme nous ne sommes jamais saturés chez Music Waves, quand un nouveau produit se présente, le fidèle chroniqueur lève le doigt et en appose un autre sur la couture de son pantalon. Alors faisons les présentations : ci-devant vos mirettes investigatrices voici Palace, combo homonyme des heavy rockers allemands, qui vous propose de vous pencher sur leur offrande initiale.

La prédilection musicale des Suédois n'a rien à voir avec celle des Teutons flingueurs : Palace, du nom de son vocaliste/guitariste, fait dans le FM tranquille, l'AOR, bref le rock mélodique. Le premier album de ce jeune homme ayant traîné sa six-cordes avec Harry Hess dans First Signal et de ses camarades de jeux, tout droit sortis de chez Adrenaline Rush, Houston et Find Me (tout sauf du bourrin), porte le nom peu modeste de "Master Of The Universe".

Nous naviguons ici en terrain connu, aucune révolution musicale à l'horizon, c'est du « tiré à quatre épingles », du « je ne veux voir qu'une tête », du « y'a pas un cheveu qui dépasse », bref c'est linéaire, policé, sans odeur ni saveur, désuet et avare en imagination mélodique. L'album s'écoute sans émoi particulier, au bout de la dernière piste ne nous prend l'envie ni de jouer au frisbee-curling avec l'objet, ni de le copier pour tous les amis, les voisins, les membres de la famille et les collègues de travail. En fait, à l'aboutissement de l'audition de l’œuvre vous vient un grand blanc, et ensuite vient la peur...

...la peur qu'à force d'empiler les opus similaires de rock un peu hard mais surtout "radio-friendly-back-in-the-80's", on va finir par la frôler la saturation des peuples et se retrouver, comme jadis, avec l'émergence d'un style tout autre qui, pour se démarquer, dézinguera l'ensemble de la production du genre, sans faire la différence entre les ténors talentueux et les insignifiants handicapés du talent. Et là, on aura l'air malin, nous les soft hard rockers...

Plus d'information sur https://www.facebook.com/palacesweden



GROUPES PROCHES:
MISS BEHAVIOUR, RADIOACTIVE, FOREIGNER, TOTO, FIND ME, WIGELIUS, A.O.R., QUEEN, STATE OF SALAZAR, ELEVENER

LISTE DES PISTES:
01. Master Of The Universe
02. Cool Runnin'
03. Man Behind The Gun
04. Part Of Me
05. No Exit
06. Matter In Hand
07. Path To Light
08. Rules Of The Game
09. She Said It's Over
10. Stranger's Eyes
11. Young/Wild/Free


FORMATION:
Marcus Johansson: Batterie
Michael Palace: Chant / Guitares
Rick Digorio: Guitares
Soufian Ma'aoui: Basse


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PALACE
DERNIERE ACTUALITE
PALACE: Un second album en décembre
Toutes les actualités sur PALACE
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SEPTICFLESH: Titan (2014)
DEATH METAL "Titan" est un classique du groupe et le restera. Un album de grande qualité qui essaie de briser les frontières des genres, une nouvelle aventure symphonique, un opus sombre, terrifiant et grandiloquent.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DESTRAGE: A Means To No End (2016)
DEATH METAL Avec "A Means to No End" plus abouti, moins chien fou, Destrage nous livre un album mélodeath aux accents progressifs incontournable et parfaitement ficelé , pour le grand bonheur de ses fans.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PALACE
PALACE_Binary-Music
Binary Music (2018)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020