GROUPE/AUTEUR:

THE APOCALYPSE BLUES REVUE

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE APOCALYPSE BLUES REVUE (2016)
LABEL:
PROVOGUE RECORDS
GENRE:
ROCK / BLUES

"The Apocalypse Blues Revue nous délivre un premier album de blues rock très classique dont l’intérêt réside surtout dans le talent des musiciens."
NEWF - 05.08.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
The Apocalypse Blues Revue est le projet blues rock de Tony Rombola et Shannon Larkin, respectivement guitariste et batteur du groupe de heavy metal américain Godsmack, qui pour l’occasion se sont adjoint les services du bassiste Brian Carpenter  (Blackfoot) et du baryton Ray "Rafer John" Cerbone.

Les vraies questions que pose cet album sont : pourquoi faire un album de blues en 2016 ? Que faire de cet espace paradoxal de liberté qu’offre une grille de trois accords en douze mesures sur un rythme ternaire ? A l’écoute de ce premier album du combo, la réponse pourrait bien être : pour se faire plaisir. Soit, mais qu’en est-il du plaisir de l’auditeur ?

Prenons par exemple le premier morceau de l’opus, ‘Evil Is As Evil Does’. Avec sa rythmique shuffle, ce titre enchaine tous les clichés du blues jusque dans les résolutions. Et il en est de même pour de nombreux morceaux comme le poussif ‘Junkie Hell’, le frelaté slow blues ‘I Think Not’ ou les blues rock on ne peut plus classiques que sont ‘The Tower’ et ‘The Devil In Me’, le tout reposant évidemment sur des paroles inspirées de toute l’imagerie recyclée du blues comme le diable, l’alcool et les femmes fatales.

Pourtant, malgré toutes ces réserves, le talent des musiciens réussit à emporter l’adhésion sur plusieurs titres. D’abord grâce à la voix de Rafer John, réincarnation troublante de Jim Morrison qui fait des merveilles sur ‘Blue Cross’ et sur la reprise des Doors ‘When The Music’s Over’. Ensuite grâce au jeu de guitare de Tony Rombola qui, très à l’aise sur les rythmiques (‘Crossed Over’), délivre également quelques solos particulièrement inspirés (‘The Tower’, ‘Blues Are Fallin From The Sky’, ‘The Devil In Me’).

Alors, à l’écoute de morceaux plus originaux comme ‘Whiskey In My Coffee’, hommage appuyé aux Stray Cats et à Dick Dale, le zeppelinien ‘Devil Plays A Strat’ ou ‘Work In Progress’ et sa rythmique funk, il est permis d’espérer que le groupe trouve bientôt son style et donne une suite plus personnelle et cohérente à cet album plutôt bancal. Dans l’immédiat, ce premier album de The Apocalypse Blues Revue reste un album de blues rock très classique dont l’intérêt réside surtout dans le talent des musiciens.

Plus d'information sur http://theapocalypsebluesrevue.com



GROUPES PROCHES:
THE DOORS, MONSTER TRUCK, THE ROLLING STONES, LED ZEPPELIN, STRAY CATS

LISTE DES PISTES:
01. Evil Is As Evil Does
02. Junkie Hell
03. Devil Plays A Strat
04. I Think Not
05. Whiskey In My Coffee
06. The Tower
07. Crossed Over
08. Blues Are Fallin' From The Sky
09. Work In Progress
10. The Devil In Me
11. Blue Cross
12. When The Music's Over (bonus track)


FORMATION:
Brian Carpenter: Basse
Rafer John: Chant
Shannon Larkin: Batterie
Tony Rombola: Guitares


TAGS:
Bluesy, Groovy, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE APOCALYPSE BLUES REVUE
DERNIERE ACTUALITE
THE APOCALYPSE BLUES REVUE: Détails sur leur album
Toutes les actualités sur THE APOCALYPSE BLUES REVUE
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DARK SUNS: Everchild (2016)
METAL PROGRESSIF "Everchild" est un album magnifique, une galette brumeuse entre Riverside, Opeth, Pain of Salvation... envoûtante, belle à pleurer, à la saveur aussi douce-amère que suave.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HERD OF INSTINCT: Manifestation (2016)
ROCK PROGRESSIF "Manifestation" marque l'ancrage du groupe dans un rock fusion dans lequel il reste trop d'éléments "free" pour plaire au plus grand nombre, mais l'effort technique est louable et mérite une oreille attentive pour qui saura soutenir l'exercice.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE APOCALYPSE BLUES REVUE
THE-APOCALYPSE-BLUES-REVUE_The-Shape-Of-Blues-To-Come
The Shape Of Blues To Come (2018)
2/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020