GROUPE/AUTEUR:

BLACKFIELD

(ISRAEL)

TITRE:
V (2017)
LABEL:
BURNING SHED
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE / POP

"Si la qualité des albums de Blackfield n'a fait que décroitre depuis le premier opus, "Blackfield V" inverse la tendance avec ce que le duo Aviv Geffen-Steven Wilson a écrit et interprété de plus réussi."
NUNO777 - 27.01.2017 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Porté à ses débuts par le duo Aviv Geffen - Steven Wilson, Blackfield est apparu au fil des albums comme le projet du multi-instrumentiste israélien. Si l'ombre de l'Anglais a toujours rôdé non loin de celle de Geffen, depuis "Welcome To My DNA" et "Blackfield IV", sa contribution ne s'est résumée qu'à ses talents de musicien et de génie des studios. Trois ans après "Blackfield IV", le cinquième opus marque le retour de Wilson à tous les postes stratégiques qu'il occupait pour les deux premiers disques du groupe. 

Pour avoir une indication sur la tonalité de "Blackfield V", il suffit de remarquer que la pochette reprend le flacon présent dans l'iconographie du premier disque, à la différence essentielle que l'image n'est plus floue et noyée dans une obscurité poussiéreuse mais traversée d'une lumière crue sur un fond d'océan bleuté. Les écoutes confirmeront cette première intuition qui consiste à entendre "Blackfield V" comme une sorte d'antithèse de "Blackfield", au spleen sombre de celui-ci répond la  douce mélancolie colorée de celui-là.

Ce sont les notes jouées par le London Session Orchestra qui inaugurent le disque et donneront toute sa dimension symphonique à la pop magnifiquement arrangée de Blackfield. Les morceaux s’enchaînent avec équilibre et fluidité dans des formats de pop-rock enjoué ('We'll Never Be Apart', 'Lately', 'The Jackal', 'Family Man' et le sous tension 'Undercover Heart' au refrain cathartique) ou de superbes ballades oniriques ('How Was Your Ride ?', 'Sorrys', 'October' et son piano lyrique, 'Life Is An Ocean' aux accents genesiens et 'From 44 to 48'). La sonorisation ample et spatiale, œuvre des deux compères qui se sont adjoint l’expertise d’Alan Parsons, procure une écoute homogène et limpide comme une eau du Pacifique. Une vraie prouesse quand on sait que l'album a été enregistré dans sept studios différents.

Steven Wilson n'est que marginalement à l'origine des morceaux ('From 44 To 48' et 'Life Is An Ocean'), sa participation active résidant surtout dans le mixage, la production et l'interprétation des morceaux, et son retour est particulièrement marquant au niveau du chant, en chœur avec le fragile vibrato de Geffen ou en solo qu'il partage quasiment équitablement avec Aviv Geffen. Son interprétation, notamment sur le sublime 'October', est assurée, profonde et pure dans l'expression des émotions comme dans les tessitures. On ne peut s'empêcher de penser que sa présence à un effet fortement stimulant sur la créativité de Geffen. A tel point que ce dernier insère pour la première fois un chœur de garçons dans 'Lately' et 'Undercover Heart', probablement inspiré par celui que Wilson a utilisé dans son dernier chef-d'œuvre, et qu'il innove en tentant l'expérience de l'instrumental ('Salt Water') et du sampling ('Lonely Soul'). L'Israélien n'est pas loin d'être à l'acmé de son inspiration en composant certains de ses meilleurs titres dans son disque le plus long.

Dans notre chronique de "Blackfield IV", nous pointions très justement le manque de personnalité de l'album. Ce cinquième épisode trouve une profondeur d'âme qui rappelle les premiers opus et développe une vraie cohérence harmonique. De par sa diversité, la haute qualité globale de toutes ses compositions et la beauté de ses mélodies, "Blackfield V" s'affiche comme l'album de Blackfield le plus brillant à ce jour.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/blackfield-103704446366593/



GROUPES PROCHES:
PORCUPINE TREE, GREYLEVEL, SHAMRAIN, DIAL, TAURUS & PISCES, AEON SPOKE, THE FORMER LIFE

LISTE DES PISTES:
01. A in the Ocean - 1:23
02. Family Man - 3:37
03. How Was Your Ride? - 3:58
04. We'll Never Be Apart - 2:54
05. Sorrys - 2:58
06. Life is an Ocean - 3:26
07. Lately - 3:24
08. October - 3:31
09. The Jackal - 3:56
10. Salt Water - 2:39
11. Undercover Heart - 4:02
12. Lonely Soul - 3:42
13. From 44 to 48 - 4:31


FORMATION:
Aviv Geffen: Chant / Guitares / Claviers
Eran Mitelman: Claviers / Piano
Steven Wilson: Chant / Guitares
Tomer Z: Batterie
Alan Parsons: Chant / Guitares / Claviers / Invité


TAGS:
Accessible / FM, Intimiste, Mélancolique, Romantique, Symphonique, Concept-album, Choeurs
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
PSI4 - 19/09/2017 -
0 0
5/5
Le meilleur album 2017....?
Il y a de grandes chances tant la performance de Steven Wilson et Aviv Geffen est impressionnante.
Bon, je suis pas forcément objectif, tellement je suis un inconditionnel de Blackfield. D'ailleurs, Blackfield II est pour moi un indispensable et fera parti de mes 10 galettes préférées lors de mon exil sur une ile déserte.
Ce Blackfield 5 est directement né de l'accouplement B. I et du B. II. Même richesse, même profondeur, et toujours les voix de Wilson et geffen. Tout est bonheur dans ces échanges vocaux et musicaux.
Allez y sans retenue, et la quintessence de Blackfield vous parviendra après 2 ou 3 écoutes....Ca se mérite un peu.
Mon seul regret : pas de concert prévu en France en 2017. DOMMAGE

LOLO_THE_BEST59 - 09/07/2017 -
0 0
4/5
Une réussite totale dans cet album immédiatement accessible et pourtant d'une incroyable richesse. Tout y est harmonie, volupté, profondeur, c'est remarquablement exécuté et produit.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLACKFIELD
DERNIERE ACTUALITE
BLACKFIELD dévoile la vidéo de 'From 44 to 48', extrait de "V"
Toutes les actualités sur BLACKFIELD
DERNIERE INTERVIEW
Trois ans après la sortie de "Blackfield IV" nous avons eu le plaisir de converser avec un Aviv Geffen heureux de retrouver son complice Steven Wilson et de nous parler de "Blackfield V", le meilleur album du duo selon lui.

NOTES
4/5 (4 avis) 3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PANDORA: Ten Years Like In A Magic Dream... (2016)
ROCK PROGRESSIF Disque pour lequel le groupe a cherché avant tout à se faire plaisir, "Ten Years Like in a Magic Dream" constitue au final une bonne porte d'entrée dans l'univers de Pandora, idéale pour partir ensuite à la découverte des précédents albums d'un groupe sachant être original tout en restant dans l'esprit des anciens.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GARY MOORE: Power Of The Blues (2004)
BLUES Étonnant mariage entre hard-rock et blues, cet opus révèle un Gary Moore en pleine forme et rempli d'une énergie qui réussit à explorer de nouveaux paysages musicaux sans dérouter l'auditeur.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACKFIELD
BLACKFIELD_Blackfield-IV
Blackfield IV (2013)
3/5
1.9/5
KSCOPE / POP
BLACKFIELD_Welcome-To-My-DNA
Welcome To My DNA (2011)
4/5
2.6/5
KSCOPE / POP
BLACKFIELD_Blackfield-II
Blackfield II (2007)
4/5
4.2/5
SNAPPER / POP
BLACKFIELD_Blackfield
Blackfield (2004)
4/5
3.9/5
SNAPPER / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020