ARTISTE:

VERDUN

(FRANCE)
TITRE:

THE ETERNAL DRIFT'S CANTICLES

(2016)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

DOOM

TAGS:
"Verdun sculpte un doom abrasif d'une rudesse étouffante, à la fois chaotique et émotionnel."
CHILDERIC THOR (24.06.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Alors qu'on a l'impression qu'il est là depuis toujours, la besace colossale remplie jusqu'à la gueule, Verdun n'est pourtant encore qu'un jeune groupe dont "The Eternal Drift's Canticles" n'est que la véritable première marche vers l'indicible. Mais avant cela, il y a eu "The Cosmic Escape Of Admiral Masuka", EP sur le papier, long d'une bonne trentaine de minutes, qui d'emblée a gravé sur le marbre sévère d'un doom hargneux biberonné au hardcore le nom de ses géniteurs, dont la force réside déjà dans cette capacité à marquer durablement les esprits, à creuser de profonds stigmates dans la mémoire.

Quatre ans plus tard, les Français accouchent enfin d'un album longue durée, lequel fait passer son devancier pour une ébauche, brouillon esquissant toutefois au burin un style, une identité nourrie à la S.F. et aux grains du Neurosis le plus massif, référence obligée d'un art aussi viscéral que douloureux. Monolithe de matière brute évocateur d'images de mort et de sang, "The Eternal Drift's Canticles" se révèle être une œuvre riche de nuances insoupçonnées, travaillée dans ses entrailles par des forces qui s'opposent pour finalement se rejoindre, fusionner en un magma apocalyptique.

Ainsi, alors qu'elles affichent chacune des dimensions étirées, entre neuf et treize minutes, ces compositions fleuves se parcourent sans heurts, comme si elles glissaient en nous, édifices pachydermiques étonnamment accessibles. De même si le chant écorché et poisseux de David Sadok plonge ce matériau rocailleux au fond de tranchées jonchées de viscères encore fumantes, les riffs usinés par les deux guitaristes suintent une espèce de beauté caverneuse qui vient éclairer ces plaintes d'une austère âpreté, quand bien même ils se veulent aussi le vecteur d'un désespoir nihiliste, libérant une lave ferrugineuse qui se répand en un suaire épais ('Dark Matter Crisis').

A la fois chaotique et émotionnel, "The Eternal Drift's Canticles" semble progresser vers une issue inexorable qu'on devine funeste. À la manière d'un récit écrit à l'encre noire, ces cinq titres forment différents chapitres qui s'emboîtent les uns aux autres, en une succession de calvaires de plus en plus pétrifiés. De fait, les atours profondément mélancoliques de l'inaugural 'Mankind SeppUku' paraissent trompeurs car ils cachent une noirceur qui s'élève peu à peu pour, lors du terminal 'Jupiter's CovEn', envahir tout l'espace.

Quelque part entre Yob pour les sonorités presque cosmiques des guitares ('Self-Inflected MutAlitation') et Eibon pour cette façon de forer la roche en apnée jusqu'au bord de la rupture à grands coups de batterie cataclysmique, Verdun sculpte un doom abrasif d'une rudesse étouffante mais tout du long fissurée par des déchirures qui en brisent le fuselage mortifère. Ce faisant, le groupe honore les espoirs suscités par son premier rot, mais réussira-t-il à faire mieux par la suite ? Le départ de son chanteur ne peut que questionner un avenir en points de suspension... 


Plus d'information sur http://www.verduntheband.com/



GROUPES PROCHES:
HANGMAN'S CHAIR, EIBON, YOB


LISTE DES PISTES:
01. Mankind Seppuku
02. Self Inflicted Mutilation
03. Dark Matter Crisis
04. Glowing Shadows
05. 5 -jupiter S Coven

FORMATION:
Christophe Doux: Guitares
David Sadok: Chant / Claviers
Florian Celdran: Basse
Géraud Jonquet: Batterie
Mathieu Croux: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
THE WALK: Wrong Enemy (2016)
ROCK - Le groupe strasbourgeois The Walk nous offre un album pop rock original et envoûtant à découvrir d’urgence.
PAUL BREMNER: The Witness (2016)
ROCK PROGRESSIF - "The Witness" est un album de rock progressif presque pop rendu attachant par son côté démodé et ses solos de guitare inspirés.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT VERDUN
VERDUN_Astral-Sabbath
Astral Sabbath (2019)
4/5
-/5
DEADLIGHT / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021