GROUPE/AUTEUR:

DARK SUNS

(ALLEMAGNE)

TITRE:
EVERCHILD (2016)
LABEL:
PROPHECY PRODUCTIONS
GENRE:
METAL PROGRESSIF

""Everchild" est un album magnifique, une galette brumeuse entre Riverside, Opeth, Pain of Salvation... envoûtante, belle à pleurer, à la saveur aussi douce-amère que suave."
THIBAUTK - 04.08.2016 - (2) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
5/5
Dark Suns est une sorte de formation cyclothymique qui navigue dans des contrées brumeuses, dans des paysages délavés par des pluies d'été moites, sur des terrains sonores où pousse une floraison variée. Née en 1998, la formation a vite délaissé son death mélodique premier pour une variation metal plus alambiquée, plus aventureuse. Le groupe réussit un coup de maître avec l'inoubliable "Existence", une œuvre lumineuse héritière de Pain of Salvation. Puis la formation a évolué et transmué ses racines au gré de ses humeurs, en laissant peut-être alors certains fans sur le bord de la route. En effet, même si "Grave Human Genuine" était de bonne facture, il ne rivalisait pas avec le chef-d'oeuvre précédent. Puis "Orange" a dérouté, car le groupe entamait un nouveau chemin, parallèle aux évolutions de Opeth. "Everchild" permettra-t-il à ces Étoiles Sombres de retrouver une place toute particulière dans le cœur des amateurs de musique raffinée et soyeuse ?

Quoi qu'il en soit, il est évident que les Allemands sont passés maîtres dans l'émotion transcendantale, propagée par la voix du chanteur-batteur (Niko Knappe) dont le timbre est aussi important pour la solidité des structures, comme peut l'être un Mariuz Duda... cela dit en passant, la parenté avec Riverside n'est pas si anodine que cela.

La galette est ainsi à nouveau dans une veine purement progressive comme l'était "Orange", elle aussi étale une mélancolie à la fois sucrée et suave, portée par des compositions lancinantes, éthérées, paisibles ou émouvantes. Les ambiances vaporeuses sont nombreuses, toujours bouleversantes comme sur 'Everchild' ou 'Foutain', mais aussi pleines de nouveautés :  un très joli piano cristallin par là, des passages jazzy évanescents par ici. Toutefois, le groupe ne renie jamais son héritage, puisqu'au détour de constructions plus carrées, une six-cordes huileuse gronde ('Codes')... Alors, après quelques instants d'écoute, une pluie chaude, paisible et douce nous cajole comme les bras d'une mère attendrie...

Le plus grand bouleversement vient de l'utilisation d'instruments inattendus : des cuivres résonnent sur 'The Only Young Ones Left', un saxophone sensuel retentit et imprime une douceur soyeuse... En fin de compte, tout cela aurait pu n'être qu'un simple collage, s'il n'y avait eu cette évolution dans la forme dont le phrasé, la couleur ou les intentions multiples ('Morning Rain') font naître un frisson de plaisir. 

Dark Suns trouve sa voie, et nous donne à déguster un pavé à la croisée des chemins entre Opeth, Pain of Salvation et Riverside. Le groupe n'est donc pas mort et se propulse même au firmament des groupes de l'année. "Everchild" est ainsi poignant, magnifique, beau à pleurer, percutant, grave, solennel, chaleureux, doux, violent : LA galette incontournable de votre été. Bref, un chef-d'œuvre à savourer dans l'intimité des neiges éternelles, recueilli au sommet d'une montagne majestueuse, perdu sur une plage de sable fin, rougi par un soleil couchant de sang et d'or...

Plus d'information sur http://www.darksuns.de



GROUPES PROCHES:
MEMORIES LAB, KATATONIA, PAIN OF SALVATION, DIMENSION X, WASTEFALL, HAUCHARD, AGUENAOU

LISTE DES PISTES:
01. The Only Young Ones Left
02. Spiders
03. Escape With The Sun
04. Monster
05. Codes
06. The Fountain Garden
07. Unfinished People
08. Everchild
09. Torn Wings
10. Morning Rain
11. Yes
12. Stasia


FORMATION:
Ekkehard Meister: Claviers
Jacob Müller: Basse
Maik Knappe: Guitares
Nico Knappe: Chant / Batterie
Torsten Wenzel: Guitares


TAGS:
Mélancolique, Planant, Romantique, Sombre, Chant grave, Chant grunt/growl, Chant guttural
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
NEWF - 05/08/2016 -
0 0
4/5
"Everchild" est un bel album mélancolique, savamment composé avec de jolies incursions jazzy et de subtiles interventions des cuivres. Cependant je ne serai pas aussi dithyrambique que mes collègues car trop de mid tempo tue le mid tempo et le risque de la monotonie peut guetter l'auditeur sur la fin de ce très long album qui aurait sans doute gagné à être amputé d'un voire deux titres. Celà dit, il faut saluer l'évolution de Dark Suns et sa quête musicale.
NUNO777 - 04/08/2016 -
0 1
5/5
Je n'attendais plus rien de particulier de Dark Suns, un groupe que j'ai toujours considéré comme un espoir jamais tout à fait éclos. Par curiosité j'ai écouté "Everchild" et j'ai rapidement été séduit par l'évidence des compositions, la fluidité des constructions, la finesse des arrangements, la beauté des mélodies et la richesse des émotions transmises. Les Allemands ont pris le meilleur du metal progressif, du jazz et de l'heavy et en ont fait une synthèse qui transcende les courants. Avec une moitié de titres époustouflants touchant au génie ('Escape With The Sun', 'Codes', 'Unfinished People', 'Everchild') dont un 'The Fountain Garden' aux harmonies irrésistibles, et une autre moitié de titres excellents, Dark Suns a accouché d'un bijou destiné à s'inscrire dans la longueur parmi les albums importants du mouvement progressif. Thibautk parle à juste titre d'incontournable de l'été. J'irais encore plus loin en parlant d'album de l'année.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
TORPEDO - 05/08/2016 09:34:59
0
Il est vrai que l'affiliation à Riverside est parfois très (trop?) prégnante... Mais ça n’empêche pas d'apprécier cet album à sa juste valeur... Un bon 4/5.
Haut de page
EN RELATION AVEC DARK SUNS
DERNIERE ACTUALITE
Dark Suns: Orange
Toutes les actualités sur DARK SUNS
DERNIERE INTERVIEW
Ping Ping, le globe-trotter des interviews, a rencontré Maik Knappe, bassiste de Dark Suns

NOTES
5/5 (1 avis) 4.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BLINK-182: California (2016)
ROCK Premier album de Blink 182 sans son membre historique Tom DeLonge. Et pourtant, "California" est déjà un classique!
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE APOCALYPSE BLUES REVUE: The Apocalypse Blues Revue (2016)
ROCK The Apocalypse Blues Revue nous délivre un premier album de blues rock très classique dont l’intérêt réside surtout dans le talent des musiciens.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DARK SUNS
DARK-SUNS_Orange
Orange (2011)
3/5
3/5
PROPHECY PRODUCTIONS / ROCK PROGRESSIF
DARK-SUNS_Grave-Human-Genuine
Grave Human Genuine (2008)
4/5
4/5
PROPHECY PRODUCTIONS / METAL PROGRESSIF
DARK-SUNS_Existence
Existence (2005)
5/5
4/5
PROPHECY PRODUCTIONS / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020