ARTISTE:

MOLLY HATCHET

(ETATS UNIS)
TITRE:

LIGHTNING STRIKES TWICE

(1989)
LABEL:

CAPITOL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé, Chant grave, FM, Old School, Sudiste
"Le sextet de Floride retrouve le southern rock qui a fait sa réputation pour un résultat globalement rassurant."
LOLOCELTIC (20.10.2016)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après le calamiteux "The Deed Is Done" (1984), intituler son nouvel opus "Lightning Strikes Twice" semble très osé de la part de Molly Hatchet. De là à imaginer que le combo de Jacksonville (Floride) va nous resservir la même indigeste soupe FMisante, il n'y a qu'un pas que certains ne manqueront pas de franchir en ne prenant même pas le risque d'écouter cet album. Pourtant, ces craintes se révéleront rapidement infondées, l'éclair concerné semblant plutôt avoir un rapport avec les guitaristes du groupe puisque, après Steve Holland, c'est au tour de Dave Hlubek de quitter le sextet afin de pouvoir lutter contre son addiction à certaines substances illicites. Il est remplacé par Bobby Ingram que Danny Joe Brown a ramené de son projet solo (The Danny Joe Brown Band).

Malgré sa fausse section de cuivres mal imitée par des claviers cheap, 'Take Miss Lucy Home' a le mérite de remettre Molly Hatchet dans le droit chemin d'un southern rock lui seyant bien mieux que le mauvais hard mélodique proposé sur son précédent opus. Il est cependant surprenant de constater que la moitié des titres de ce "Lightning Strikes Twice" n'a pas été composée par les membres du groupe. Voilà qui peut inquiéter quant à son inspiration mais qui, dans le même temps, apporte une certaine variété dans les ambiances abordées. Ainsi, le bon gros rockabilly de 'There Goes The Neighborhood' se révèle hyper entraînant avec un refrain très accrocheur. Il permet également de découvrir un John Galvin proposant un piano bastringue qui se mêle aux guitares avec succès. Avec son ambiance folk-country, 'No Room On The Crew' est également un moment sympathique alors que le mid-tempo FMisant 'The Big Payback' reste relativement agréable malgré des claviers encore une fois trop datés. Seule la reprise du 'Hide Your Heart' de Kiss manque le coche malgré son bon solo final. Trop proche de l'original, elle est en plus handicapée par un piano totalement à côté de la plaque.

Mais si le sextet s'en sort majoritairement bien avec les titres des autres, c'est bien avec ses compositions qu'il retrouve en partie ses lettres de noblesse. 'Find Somebody New' ou 'What's The Story, Old Glory' permettent de retrouver la recette traditionnelle des débuts dans laquelle le piano de Galvin trouve sa place, en particulier en partageant les soli avec les guitares. Alors qu'elle commence à tourner en rond, la ballade 'Goodbye To Love' s'en sort avec un joli solo final, mais c'est bien avec 'I Can't Be Watching You' que Molly Hatchet se rapproche le plus de l'excellence de ses premiers opus. Du haut de ses six minutes, ce titre s'appuie sur un riff ZZTopien obsédant pour embarquer l'auditeur dans une de ces cavalcades dont il a le secret, à grand coup de soli rougeoyants. Enfin, avec son ambiance un brin mélancolique et ses éléments gospels, 'Heart Of My Soul' vient flirter avec le hard-rock pour conclure l'ensemble en ouvrant quelques perspectives d'évolutions futures.

Sans atteindre la qualité générale de premiers albums, "Lightning Strikes Twice" n'en est pas moins un opus rassurant qui voit le groupe revenir sur des territoires plus traditionnels et maîtrisés. Il impose également la présence des claviers qui remplacent définitivement la troisième guitare. Les Floridiens y perdent un peu de leur originalité, mais peut-être est-ce le prix à payer pour leur permettre de continuer leur carrière. Après la catastrophe du précédent opus, ils ont néanmoins réussi à se reprendre et tous les espoirs sont permis pour la suite.


Plus d'information sur http://www.mollyhatchet.com/





LISTE DES PISTES:
01. Take Miss Lucy Home - 3:12
02. There Goes The Neighborhood - 3:45
03. No Room On The Crew - 3:27
04. Find Somebody New - 3:11
05. The Big Payback - 4:35
06. I Can't Be Watching You - 6:01
07. Goodbye To Love - 5:30
08. Hide Your Heart - 4:38
09. What's The Story, Old Glory - 3:21
10. Heart Of My Soul - 5:33

FORMATION:
Bobby Ingram: Guitares
Bruce Crump: Batterie
Danny Joe Brown: Chant / Harmonica
Duane Roland: Guitares
John Galvin: Claviers
Riff West: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MOLLY HATCHET: Sortie d'un live en novembre
DERNIER ARTICLE
MOLLY HATCHET + DEZPERADOZ - LE TRABENDO - 21 DECEMBRE 2017
Un souffle de Jacksonville.
 
AUTRES CHRONIQUES
MASTER CROW: Die For Humanity (2014)
DEATH METAL - Avec "Die For Humanity", Master Crow impressionne en nous proposant un death brutal et technique d'une rare intensité.
PRETENDERS: Alone (2016)
ROCK - "Alone" est un album old school, vrai, entier et attachant dominé par la plus belle voix rock féminine de tous les temps.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOLLY HATCHET
MOLLY-HATCHET_Justice
Justice (2010)
3/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MOLLY-HATCHET_Warriors-Of-The-Rainbow-Bridge
Warriors Of The Rainbow Bridge (2005)
4/5
5/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MOLLY-HATCHET_Kingdom-Of-XII
Kingdom Of Xii (2000)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MOLLY-HATCHET_Silent-Reign-Of-Heroes
Silent Reign Of Heroes (1998)
4/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK
MOLLY-HATCHET_Devil-s-Canyon
Devil's Canyon (1996)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021