GROUPE/AUTEUR:

CATHERINE RIBEIRO + ALPES

(FRANCE)

TITRE:
N°2 (1970)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Second album de Catherine Ribeiro, mais premier sous la mouture Catherine Ribeiro + Alpes, et un véritable OVNI discographique."
ADRIANSTORK - 18.08.2016 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Paru en 1969, ''Catherine Ribeiro + 2 Bis'' faisait craquer d'intéressantes étincelles dans une époque déjà agitée. L'aigle à deux têtes Catherine Ribeiro (chant) et Patrice Moullet (cosmophone et guitare) retrouve le chemin des studios pour la deuxième fois et fixe une fois pour toute son patronyme Catherine Ribeiro + Alpes sur lequel la soliste se retrouve encerclée d'une chaîne de musique. L'ossature folk perd petit à petit de son épaisseur sur ce second voyage.

Cet album contient l'une des pistes les plus éprouvantes du rock français. Placé en fin d'album, ce 'Poème Non Epique', impossible à gravir aisément après une première tentative est le Mont Blanc de l'album. Prenant pour prétexte une rupture sentimentale, Catherine Ribeiro réalise une prouesse vocale dont le seul équivalent ne pourrait être que Peter Hammill ​(​ou un ​Jacques Brel​ ? ). Tout d'abord, on ressent la détresse d'une femme dans sa voix suppliante, amoureuse, conciliante, cherchant une solution pour recoller les morceaux. Mais une face noire fait irruption, cynique, possédée et érotique en diable qui bascule petit à petit dans une schizophrénie vocale. Patrice Moullet ne s'efface pas derrière sa muse et favorise le crescendo grâce à ses arpèges quasi industriels de guitares, son chant tribal, tout en apportant un peu d'altitude avec son cosmophone.

Il est très facile de penser que l'album ne vaut son coup d'oreille que pour ce fleuve tempétueux. Pourtant les autres torrents ne se réduisent pas à d'insignifiants affluents du poème final. 'Sîrba' renoue avec une face proche du zeuhl grâce aux grognements rauques de Pascal Moullet qui ponctuent une mélodie folle (ce morceau annonce le rock in opposition d' ​Univers Zéro). 'Silen Voy Kathy' où orgue et cosmophone rivalisent d'inquiétude autour de son chant déclamant se place en ligne directe des sonorités de ​Van Der Graaf Generator​. '15 Août 1970' et 'Ballada Das Aguas', armés de guitares acoustiques, puisent chacun dans le folklore. Le second chanté en portugais apporte une fraîcheur nécessaire pour refermer l'album après l'orage non épique.

Ce deuxième album consacre Catherine Ribeiro + Alpes ​​par son éclectisme, son absence de concession commerciale et sa volonté de défricher de nouveaux territoires. Trop souvent enfermée dans une case crypto-communiste ou clone française de ​Patty Smith, Catherine Ribeiro prouve que les étiquettes n'ont pas leiu d'être. Ce N°2 fait figure d'OVNI discographique dans le paysage musical français et encore aujourd'hui n'est pas fissuré par les affres du temps.

Plus d'information sur http://www.catherine-ribeiro-alpes.com



GROUPES PROCHES:
MAGMA, HENRY COW, ART ZOYD, VAN DER GRAAF GENERATOR, PRESENT, UNIVERS ZÉRO, ETRON FOU LELOUBLAN, PINK FLOYD

LISTE DES PISTES:
01. Prélude
02. Sîrba
03. 15 Août 1970
04. Silen Voy Kathy
05. Prélude
06. Prélude
07. Poème Non Epique
08. Ballada Das Águas


FORMATION:
Catherine Ribeiro: Chant
Denis Cohen: Claviers / Batterie
Patrice Moullet: Chant / Guitares / Cosmophone
Isaac Robles Monteiro: Guitares / Invité
Pires Moliceiro: Guitares / Invité


TAGS:
70's, Avant-gardiste, Dissonant, Expérimental, Folk, Intimiste, Mélancolique, Oppressant, Planant, Psychédélique, RIO, Romantique, Sombre, Space, Tribal, Zeuhl, Ballades, Guitar-Hero, Chant féminin, Chant grave, Chant hurlé
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CALGEPO - 22/08/2016 -
0 0
3/5
Cet album me fait presque penser à une oeuvre-d'art contemporaine, à la fois difficile d'accès, quasi élitiste et pourtant envoutante, intrigante, suscitant la curiosité.
La fougue et l'interprétation habitée, c'est peu dire, de Catherine Ribeiro rappelant les intonations de Léo Ferré dans sa façon de chanter et de son groupe constituent une expérience déstabilisante dont on ne ressort pas indemne et ne laisse pas indifférent. A découvrir.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC CATHERINE RIBEIRO + ALPES
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TARJA: The Brightest Void (2016)
METAL MELODIQUE Malgré un caractère inégal qui n'est pas surprenant pour un EP, "The Brightest Void" contient suffisamment de titres intéressants pour justifier son acquisition.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FOCUS: Focus: Jan Akkerman & Thijs Van Leer (1985)
ROCK PROGRESSIF Les années 80 ont sonné le glas de Focus, dont l'inspiration semble s'être définitivement tarie.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CATHERINE RIBEIRO + ALPES
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020