GROUPE/AUTEUR:

METALLICA

(ETATS UNIS)

TITRE:
HARDWIRED…TO SELF-DESTRUCT (2016)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
THRASH

"Huit ans de patience mais l'attente en valait la peine : Metallica retrouve des couleurs et nous balance un album contenant des morceaux d'une qualité que l'on n'osait plus espérer de sa part."
NOISE - 17.11.2016 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
La sortie d’un album de Metallica est un événement qui bouscule la planète métallique. Les années, les faiblesses - on oubliera un ‘Lulu’ mal conçu - ne changent rien à cela, Metallica est un monstre musical au-delà de la simple sphère hard rock et chacun de ses mouvements est scruté. Même populaire, il garde une pression sur les épaules plus de 8 ans après un "Death Magnetic" qui avait divisé. Pour faire baisser cette pression, Metallica a été malin en dévoilant 3 extraits de "Hardwired… to Self-Destruct" avant sa sortie.

Cette livraison se décline sur deux disques, 12 titres pour 80 minutes sont plus faciles à digérer. Avant les chansons vient la question du son. Metallica a eu tendance à le négliger et cela nous a donné un "St Anger" plombé par un son froid et un "Death Magnetic" indigeste. Heureusement le groupe retrouve un son aéré et bien audible.  La suite c’est l’inspiration ; encore plus qu’avant, Hetfield et Ulrich ont tout écrit, Hammet pour la première fois ne fait que jouer et Trujillo garde un rôle mineur. Les voir écrire autant de titres laisse quelques craintes. Intelligemment le premier CD débute avec deux morceaux que le groupe nous a fait découvrir.

Et faire parler la poudre avec le court et nerveux ‘Hardwired’ est sans doute la meilleure idée du groupe depuis longtemps :  Metallica se lâche, ne cherche plus à contenter tout le monde et se fait plaisir avec un heavy thrash direct. Ce premier disque comporte d’autres moments de bravoure. ‘Atlas, Rise!’ est remarquable avec d’excellents passages proches d’Iron Maiden et une rapidité jouissive. ‘Moth Into Flame’ suit cette tendance thrash avec une montée en puissance impressionnante éclatant sur un excellent refrain. Vocalement Hetfield garde une belle hargne, tandis que riffs et soli se savourent en remuant la tête. Le reste de ce premier acte est convaincant, moins purement rentre-dedans avec des aspects nous renvoyant à l’époque de "Load" pour le versant heavy stoner. Ainsi ‘Now That We’re Dead’ et ‘Dream No More’ prennent le temps de poser des ambiances et voient James varier les plaisirs avec un côté vicieux réjouissant. Enfin ‘Halo On Fire’ achève cet acte en beauté : plus calme, ce titre alterne puissance et mélodie et se fait accrocheur. Metallica y montre un visage séduisant pratiquement plus rencontré depuis le "Black Album".

Logiquement le second CD se trouve en concurrence avec son petit frère. Et vu le niveau de ce dernier, la tâche s’annonce rude. S'il s’avère moins fort, il contient des bons moments mais peine à convaincre par la faute de titres convenus qui s’enchaînent maladroitement. Des longs morceaux à ambiances dans cet esprit stoner proche de "Load" et "St Anger" sont proposés. Et ni ‘Confusion’ ni ‘Murder One’ ou ‘Am I Savage ?’ n’arrivent à séduire.  Hormis le chant inspiré de James et de bons passages, ils trainent en longueur et forment un ventre mou préjudiciable. Heureusement ce disque est sauvé par des titres bien plus forts. ‘Manunkind’ suit la voie stoner mais avec plus de force et un bon riff d’entrée, très Maiden, et se trouve porté par un James en état de grâce, notamment sur un excellent refrain. Enfin le disque se termine avec un missile thrash, ‘Spit Ouf The Bone’, très direct avec une partie instrumentale ultra rapide et un chant l’étant tout autant. Ce morceau particulièrement rentre-dedans fait un bien fou et conclut l’album aussi bien qu’il avait débuté.

Malgré de petits défauts, Metallica a réussi son pari avec "Hardwired… to Self-Destruct" : il gomme les défauts de "Death Magnetic" et retrouve une gnaque inespérée digne de sa grande époque. Les légendes ne meurent jamais et Metallica le prouve avec classe. Il reste à espérer qu’il ne mettra pas encore huit années pour donner une suite à ce disque.

Plus d'information sur http://www.metallica.com/



GROUPES PROCHES:
THE NEW BLACK, APOCALYPTICA, RED LAMB, SLAYER, SEPULTURA, AVENGED SEVENFOLD, MEGADETH, ARMORED SAINT, MACHINE HEAD, SODOM

LISTE DES PISTES:
01. Hardwired - 3:09
02. Atlas, Rise! - 6:28
03. Now That We’re Dead - 6:59
04. Moth Into Flame - 5:50
05. Am I Savage? - 6:29
06. Halo On Fire - 8:14
07. Confusion - 6:41
08. Dream No More - 6:29
09. Manunkind - 6:55
10. Here Comes Revenge - 7:17
11. Murder One - 5:45
12. Spit Out The Bone - 7:09


FORMATION:
James Hetfield: Chant / Guitares
Kirk Hammett: Guitares
Lars Ulrich: Batterie
Robert Trujillo: Basse


TAGS:
Lourde, Old School, Sombre, Chant éraillé
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
NESTOR - 19/11/2016 -
0 0
4/5
Pas renversant, mais sérieux. Voir même très sérieux.
Metallica ne me fait plus vibrer avec la même intensité que cela était le cas avec ses 6 premiers albums, mais il se passe quelque chose.
Le chant est très travaillé. Les guitares d'une précision folle. Les arrangements fourmillent de petites trouvailles (sonorités, changements de rythmes...) et sont très riches.
Et puis surtout, c'est le premier album depuis "Reload" pour lequel je suis capable de citer un titre de chanson en ayant la mélodie en tête.
Ce qui est le signe qu'un effort considérable a été fait au niveau des compositions. 'Halo On Fire', 'Moth Into Flame' en sont le témoignage heureux.
Un album qui sort Metallica de l'indifférence dans lequel il se complaisait.

NEWF - 19/11/2016 -
0 0
3/5
Un album bien trop long contenant des titres très poussifs notamment sur le deuxième CD. Certes, c'est sans doute le meilleur album de Metallica depuis le "Black Album", mais ce n'était pas difficile non plus. Le metal a tellement évolué depuis "Master Of Puppets" que les pionniers sonnent vraiment old school, même si certains titres (notamment le fabuleux 'Spit Out The Bone') sont là pour nous rappeler que les Four Horsemen furent les leaders du trash. Mais c'est surtout musicalement que le bât blesse à de nombreuses reprises dans cet album. Lars Ulrich semble définitivement décidé à faire plus de grimaces que de breaks derrière ses fûts. Robert Trujillo est comme d'habitude totalement sous-exploité. Quant à Kirk Hammet, il joue tellement sur ses acquis que ses solos sont pour la plupart prévisibles voire téléphonés. "Hardwired ..." est un album de Metallica correct mais sans plus. Mais c'est un bon album solo de James Hetfield ...
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC METALLICA
DERNIERE ACTUALITE
METALLICA SHOW (tribute band avec orchestre symphonique) : Deux concerts en France en novembre
Toutes les actualités sur METALLICA
DERNIER ARTICLE
JOUER DE LA BATTERIE SUR GUITAR HERO
Ce dossier s'adresse à ceux qui souhaiteraient débuter la batterie rapidement sans se prendre la tête. Tous les articles sur METALLICA
NOTES
3.3/5 (6 avis) 3.9/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JIMMY BARNES: Soul Searchin' (2016)
AUTRES Quatrième volet de la série rendant hommage à la soul et au R&B, cet album prouve l'immensité de son interprète et donne une nouvelle jeunesse à des titres qu'il ne dénature pas pour autant.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLINDING SPARKS: Renaissance Insipide (2015)
POST ROCK "Renaissance Insipide" sans être un album foncièrement mauvais est plombé par une interprétation vocale faillible et par un second degré perfectible. Quelques titres parviennent toutefois à émerger sans pourtant sauver cet ensemble d'un sentiment d'inachevé.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT METALLICA
METALLICA_Death-Magnetic
Death Magnetic (2008)
2/5
3.3/5
WARNER / HEAVY METAL
METALLICA_St-Anger
St Anger (2003)
4/5
2/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Reload
Reload (1997)
3/5
2.6/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Load
Load (1996)
3/5
2.6/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Metallica
Metallica (1991)
4/5
4.1/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020