GROUPE/AUTEUR:

INSOMNIUM

(FINLANDE)

TITRE:
SINCE THE DAY IT ALL CAME DOWN (2004)
LABEL:
CANDLELIGHT RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

"Insomnium s'épanouit et nous propose un cocktail qui flirte avec l'excellence entre death metal progressif et metal atmosphérique et mélancolique."
NOISE - 02.09.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avec son premier album, Insomnium s’est fait remarquer par sa capacité à mêler les univers d’Amorphis et d’In Flames. Bien sûr les influences étaient fortes mais on ressentait chez le groupe finlandais une marge de progression. "Since The Day It All Came Down" est attendue comme une confirmation de ce ressenti, de cette capacité à manier émotion et puissance comme le font si bien les ténors de la scène metal.

A l’image de celle de "Blackwater Park" d’Opeth, la pochette de l’album frappe tant elle se fait sombre et attirante, comme une invitation à un voyage d’initiation mystique. Ce voyage débute avec ‘Nocturne’, introduction en douceur avec quelques touches de piano et un discret air de violon. Les influences sont là mais elles sont plus discrètes. Insomnium bâtit son univers petit à petit avec classe. ‘The Day It All Came Down’ est une pépite death mélodique teintée de progressif auquel le groupe ajoute une touche mélancolique sur un break fort en intensité. Car c’est bien cette mélancolie, cette sensibilité à fleur de peau, qui frappe l’auditeur au cours de ce voyage.

Cette sensibilité se ressent au travers de passages lumineux qui transcendent les chansons. Ainsi, proche d’Amorphis, ‘Daugther Of The Moon’ prend un supplément d’âme grâce un passage chuchoté en voix claire et des moments atmosphériques et folk. De ‘The Moment Of Reckoning’ à ‘Death Walked The Earth’ en passant par ‘Disengagement’ et ‘Son Of The Forlorn Son’,  Insomnium nous propose une formidable palette de son savoir-faire en matière de death teinté de progressif. Entre les passages progressifs, les voix claires discrètes mais qui amènent ce ton mélancolique et les riffs atmosphériques il vogue vers une autre dimension et se forge une personnalité forte. Un autre exemple de cette mue vient de ‘Under The Plaintive Sky’, très beau morceau d’une grande force mélodique avec une alternance parfaite entre chant clair et chant death profond. Et sa suite directe, ‘Resonance’, court titre à la fois triste et attirant, apporte une profondeur énorme au cœur de l’album.

Avec "Since The Day It All Came Down", Insomnium prend clairement son envol artistique et flirte déjà avec la perfection. On ressent dans cet album une force intense pour un metal à la fois puissant et mélancolique : le papillon commence à sortir de sa chrysalide, et l’éclosion s’annonce passionnante.

Plus d'information sur http://www.insomnium.net/



GROUPES PROCHES:
SWALLOW THE SUN, OMNIUM GATHERUM, DESTINITY, FALCHION, WORDS OF FAREWELL, DARK TRANQUILLITY, BARREN EARTH, AMORPHIS, OPETH

LISTE DES PISTES:
01. Nocturne
02. The Day It All Came Down
03. Daughter Of The Moon
04. Moment Of Reckoning
05. Bereavement
06. Under The Plaintive Sky
07. Resonance
08. Death Walked The Earth
09. Disengagement
10. Closing Words
11. Song Of The Forlorn Son


FORMATION:
Markus Hirvonen: Batterie
Niilo Sevänen: Chant / Basse
Ville Friman : Chant / Guitares
Ville Vänni: Guitares


TAGS:
Intimiste, Mélancolique, Sombre, Chant grunt/growl
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC INSOMNIUM
DERNIERE ACTUALITE
INSOMNIUM: Nouvel album en octobre
Toutes les actualités sur INSOMNIUM
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TARJA: The Shadow Self (2016)
METAL MELODIQUE Cet album est à déconseiller à tous les frileux qui préfèrent le confort d'œuvres prévisibles à la découverte de nouveaux territoires artistiques dont on ne revient pas indemne.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HAIL SPIRIT NOIR: Oi Magoi (2014)
ROCK PROGRESSIF "Oi Magoi" amalgame prog psychédélique et black metal en une fusion portant à l'incandescence le meilleur des deux matériaux. Une réussite indéniable.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INSOMNIUM
INSOMNIUM_Heart-Like-A-Grave
Heart Like A Grave (2019)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_Winter’s-Gate
Winter’s Gate (2016)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_Shadows-Of-A-Dying-Sun
Shadows Of A Dying Sun (2014)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_One-For-Sorrow
One For Sorrow (2011)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
INSOMNIUM_Across-The-Dark
Across The Dark (2009)
4/5
-/5
CANDLELIGHT RECORDS / AUTRES EXTREME
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020