GROUPE/AUTEUR:

BRUCE SPRINGSTEEN

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE RIVER (1980)
LABEL:
COLUMBIA
GENRE:
ROCK

"Malgré un format imposant, "The River" se révèle captivant de bout en bout en variant les thèmes abordés, et les tempi et ambiances pour les traiter."
LOLOCELTIC - 16.11.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
En raison de problèmes contractuels, l'accouchement de "Darkness On The Edge Of The Town" (1978) fût une épreuve douloureuse pour Bruce Springsteen. Certes, les séances d'écriture ont permis la création d'environ 70 titres et l'album a bénéficié d'une bonne réception, que cela soit au niveau des critiques ou des ventes, mais l'ambiance générale de l'opus s'en est ressentie. Animé de sentiments plus optimistes, le Boss s'apprête à sortir son nouveau disque qui doit s'intituler "The Ties That Bind" et se veut d'une humeur générale plus enjouée. Pourtant, l'artiste ne peut s'empêcher de replonger dans les titres écrits pour le précédent album et il décide finalement que certains doivent absolument paraître. Cette décision est également le fruit d'une prise de conscience quant au fait que la vie est une aventure composée de moments plus ou moins positifs et qu'il faut apprendre à vivre avec les bons comme avec les plus tristes. C'est donc sous le format d'un double album que parait finalement "The River", nouvel opus de l'homme du New Jersey.

S'appuyant sur une formation toujours aussi stable, au sein de laquelle Steve Van Zandt a désormais pris toute sa place, Bruce Springsteen va s'atteler à alterner les titres enjoués, voire festifs, et d'autres compositions plus intimistes et/ou mélancoliques. Avec son refrain obsédant et sa batterie pataude, 'The Ties That Bind' lance le premier disque dans une ambiance folk et enjouée. Il sera accompagné dans ce style par des titres tels que 'Sherry Darling' et son saxophone en fusion, l'énergique 'Out In The Street' sur lequel les harmonies vocales de Steve Van Zandt imposent leur marque de fabrique, ou un 'Crush On You' simple et accrocheur. Difficile également de ne pas citer le cinglant 'Jackson Cage' traduisant la marque irréversible que la société peut nous apposer selon nos actes passés. De son côté, 'Hungry Heart' se fait plus léger et sera le premier single à succès de Bruce Springsteen. Il est amusant de constater que ce titre était originellement destiné aux Ramones, et que c'est Jon Landau qui a eu la bonne idée de convaincre le Boss de le conserver.

Au milieu de titres majoritairement dynamiques, viennent se glisser quelques pièces plus délicates traitant de tranches de vie ('Independence Day' sur le départ d'un fils du domicile parental) ou de sujets de société plus profonds (le titre éponyme inspiré par le couple de la sœur de l'artiste frappé par la crise et devant faire face au chômage).

Comme une forme de contrepoids, le second disque donne plus de place à des titres mélancoliques. Quelques moments plus enjoués réussissent cependant à apporter un peu de fraîcheur tels l'imparable et obsédant 'Cadillac Ranch', ou les entraînants 'I'm A Rocker' et 'Ramrod' avec leurs claviers aux sonorités amusantes. Peu habitué à traiter de ce sujet, le Boss s'étend régulièrement sur les amours blessées. Les mid-tempi 'Point Blank' et 'Fade Away' regrettent des histoires terminées pour le premier ou luttent désespérément pour empêcher leur fin pour le second. Plus épuré, 'Stolen Car' constate l'échec d'un mariage, alors que 'Drive All Night' s'entend sur un amour perdu mais vivace durant plus de 8 minutes. Plus classiques dans les sujets abordés, 'The Price You Pay' et 'Wreck On The Highway' maintiennent cependant le niveau d'émotion à son point le plus élevé.

Au bout du compte, malgré le côté imposant de son format, "The River" se révèle captivant de bout en bout. L'alternance des thèmes abordés, des tempi utilisés et des ambiances maintient l'attention en éveil sans temps mort. L'apport d'un peu de légèreté est un plus, d'autant qu'elle ne fait pas preuve de mauvais goût, alors que les titres plus mélancoliques sont de nouvelles preuves du talent de conteur de Bruce Springsteen. Que le sujet traite de sentiments amoureux ou de thèmes sociaux, le chanteur est à chaque fois capable de toucher l'auditeur au plus profond de ses sentiments.

Plus d'information sur http://brucespringsteen.net/



GROUPES PROCHES:
TODD GRIFFIN, JIMMY BARNES, THE ROLLING STONES, MIKE TRAMP, BRYAN ADAMS, BON JOVI, MANFRED MANN'S EARTH BAND, DIRE STRAITS

LISTE DES PISTES:
01. The Ties That Bind - 3:34
02. Sherry Darling - 4:03
03. Jackson Cage - 3:04
04. Two Hearts - 2:45
05. Independence Day - 4:50
06. Hungry Heart - 3:19
07. Out In The Street - 4:18
08. Crush On You - 3:10
09. You Can Look (but You Better Not Touch) - 2:37
10. I Wanna Marry You - 3:30
11. The River - 5:01
21. Point Blank - 6:06
22. Cadillac Ranch - 3:03
23. I'm A Rocker - 3:36
24. Fade Away - 4:46
25. Stolen Car - 3:54
26. Ramrod - 4:05
27. The Price You Pay - 5:29
28. Drive All Night - 8:33
29. Wreck On The Highway - 3:54


FORMATION:
Bruce Springsteen: Chant / Guitares / Claviers / Batterie / Harmonica
Clarence Clemmons: Saxophone
Danny Federici: Claviers / Glockenspiel
Gary Tallent: Basse
Max Weinberg: Batterie
Roy Bittan: Claviers
Steve Van Zandt: Chant / Guitares


TAGS:
Accessible / FM, Folk, Indépendant, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BRUCE SPRINGSTEEN
DERNIERE ACTUALITE
BRUCE SPRINGSTEEN: Les détails sur le nouvel album
Toutes les actualités sur BRUCE SPRINGSTEEN
NOTES
4.5/5 (2 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SIXX A.M.: Prayers For The Blessed (2016)
METAL ALTERNATIF "Prayers For The Blessed" n'atteint pas le niveau de son frère jumeau, même si le talent naturel des Américains leur permet de sortir une suite tout à fait respectable. Mais pour la première fois, Sixx A.M se répète un peu.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KORN: The Serenity Of Suffering (2016)
NEO/NU METAL Avec ce nouvel album, Korn confirme son regain de forme artistique : en revenant à ses bases il frappe même un joli coup et reste l'un des leaders du genre loin devant la concurrence.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BRUCE SPRINGSTEEN
BRUCE-SPRINGSTEEN_Western-Stars
Western Stars (2019)
4/5
3/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_High-Hopes
High Hopes (2014)
2/5
2/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Tunnel-Of-Love
Tunnel Of Love (1987)
4/5
3/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Born-In-The-U-S-A-
Born In The U.s.a. (1984)
5/5
5/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Nebraska
Nebraska (1982)
4/5
4/5
COLUMBIA / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020