ARTISTE:

COCK ROBIN

(ETATS UNIS)
TITRE:

COCK ROBIN

(1985)
LABEL:

COLUMBIA

GENRE:

POP

TAGS:
80's, FM
"Le premier album éponyme de Cock Robin regorge de titres marquants portés par l'alchimie de deux voix complémentaires, mais manque encore un peu d'équilibre et d'homogénéité dans les compositions."
CALGEPO (26.08.2016)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

​A l’évocation du nom Cock Robin, certains vont se remémorer leur tendre adolescence, l’époque des premières boums – mot aujourd’hui désuet –, des premiers émois et de l’insouciance des années 80. Ils se souviendront surtout de l'alchimie entre deux voix : celle de Peter Kingsbery au magnifique timbre grave, chaud, modulable, reconnaissable entre mille, contrebalancée par celle d’Anna LaCazio qui sait se faire charmeuse.

Fondé en 1982,  le groupe, complété par Louis Molino III à la batterie et par Clive Wright à la guitare, sort en 1985 son premier album éponyme produit par Steve Hillage (ex Gong). Trois singles emblématiques de la pop de ce milieu de décennie seront issus de cet album et auront un plus grand retentissement en Europe qu’aux Etats-Unis, pays d’origine de Cock Robin.

Dès ‘Thought You Were On My Side’, les bases musicales de l’album sont posées. Les voix de Peter et Anna s’enchevêtrent de façon sensuelle sur un style up-tempo. Paradoxalement, cet aspect relativement léger ne saurait camoufler des textes moins anecdotiques qu’il n’y paraît, évoquant à la fois la confiance et les doutes dans la relation amoureuse. L’amour n’est pas simple avec Cock Robin, mais le groupe s’amuse de cette ambivalence avec des ambiances presque anodines où les deux chanteurs font preuve d’une retenue bienvenue. Sur ce point les rôles sont assez bien répartis, chacun portant l’autre de façon équilibrée notamment dans les refrains.

Mais résumer ce premier album à ces trois titres serait un raccourci dans lequel il ne faut pas tomber. D’autres thèmes sont développés comme dans le touchant ‘Little Innocence’ évoquant la tristesse de la guerre sur une base rythmique assez tribale soulignée par une très belle guitare en guise de conclusion. Par ailleurs, Cock Robin varie quelque peu le climat sur 'Just When You're Having Fun' ou ‘More Than Willin’ avec une touche presque funky. Multi instrumentiste (claviers, basse) et tête pensante du groupe, Peter Kinsgbery n’en laisse pas moins les autres membres s’exprimer, témoins les interventions de Clive Wright sur 'Little Innocence'. Les claviers tiennent un rôle prépondérant, créant des atmosphères inspirées et bien senties sans pour autant envahir le spectre musical.

Comme souvent pour un premier album, certains titres ont une moindre résonance sans se départir d’une certaine qualité, laissant toutefois l’auditeur sur sa faim. La production, avec notamment sa batterie triggée et une basse surmixée, ancrée très eighties, a tout de même un peu vieilli.  Cock Robin signe donc une belle entrée en matière, portée par des titres très accrocheurs avec un duo de voix uniques et complémentaires. Au-delà des singles, l’album mérite qu’on y porte une attention toute particulière tant les qualités de songwriter et d’interprétation de Peter Kingsbury sont déjà présentes. Celles-ci prendront une ascendance plus importante sur le groupe dans les prochaines productions.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/cockrobinofficial/





LISTE DES PISTES:
01. Thought You Were On My Side
02. When Your Heart Is Weak
03. Just When You're Having Fun
04. Promise You Made
05. Because It Keeps On Working
06. Born With Teeth
07. Once We Might Have Known
08. More Than Willing
09. Little Innocence

FORMATION:
Anna Lacazio: Chant / Claviers
Clive Wright: Guitares
Louis Molino Iii: Batterie
Pat Mastelotto: Percussions
Peter Kingsbery: Chant / Basse / Claviers
Steve Hillage: Invité
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
26/08/2016
  0 1  
3/5
"Cock Robin signe donc une belle entrée en matière, portée par des titres très accrocheurs avec un duo de voix uniques et complémentaires" : cet extrait de la chronique est un excellent résumé pour évoquer l'aura de cet album éponyme. Il faut dire que dans les années 80, beaucoup de choses étaient encore à faire en matière de musique rock et pop. Lorsque les compositeurs, épaulés de musiciens talentueux, avaient de bonnes idées, les créations faisaient mouche presque systématiquement. Je retiens 'The Promise you made' en particulier, à la saveur onirique et aérienne, qui n'en finissait plus de tourner dans la tête. Si j'avais dû attribuer une note à l'album à ce moment là, j'aurais pu épingler une 4ème étoile.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MONTE CARLO CLASSIC ROCK FESTIVAL SUITE : COCK ROBIN + PROCOL HARUM le 15 octobre 2016 à 20h30
DERNIERE INTERVIEW
COCK ROBIN (07 MARS 2016)
A l'occasion de "Chinese Driver" qui marque le retour en studio de Cock Robin, Music Waves a rencontré de son leader iconique Peter Kingsbery...
 
AUTRES CHRONIQUES
PERCY JONES: Mj12 (2016)
ROCK PROGRESSIF - Percy Jones et son nouveau projet MJ12 sont là pour nous rappeler que le jazz peut avoir un charme extra-terrestre !
X-TINXION: From The Ashes Of Eden (2016)
THRASH - Avec son premier album, X-Tinxion se lance dans la mêlée thrash sans grande originalité mais avec une conviction sympathique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COCK ROBIN
COCK-ROBIN_Chinese-Driver
Chinese Driver (2016)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
COCK-ROBIN_After-Here-Through-Midland
After Here Through Midland (1987)
3/5
-/5
CBS / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021