GROUPE/AUTEUR:

AMORPHIS

(FINLANDE)

TITRE:
THE KARELIAN ISTHMUS (1992)
LABEL:
RELAPSE RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

"Solide et aucunement maladroit, "The Karelian Isthmus" pose les fondations qui serviront à l'édification du référentiel "Tales From The Thousand Lakes"."
CHILDERIC THOR - 28.09.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Quoique moins culte et matriciel que lui, le death metal finlandais a lâché ses premiers rots en même que son voisin suédois. Funebre, dont l'unique album, "Children Of The Scorn" (1991), a été produit, rappelons-le, par un certain Timo Tolkki (Stratovarius), Sentenced et bien entendu Amorphis, pour n'en citer que trois parmi les plus fameux, ont ainsi très tôt, dès la fin des années 80, participé à l'érection d'un tertre morbide dont les formes pesantes le rapprochent finalement presque davantage du doom que du death pur jus.

Ce qui se vérifie plus nettement chez le troisième membre du triumvirat susmentionné, lequel a toujours cultivé sa différence, d'abord en préférant aux habituelles histoires de zombies un récit ancré dans le patrimoine national, puis en gommant peu à peu ses racines extrêmes pour aller braconner sur des terres plus atmosphériques ("Tuonela") voire carrément progressives ("Far From The Sun"), avant de renouer avec une certaine dureté à partir de "Eclipse" (2006). Mais nous n'en sommes pas encore là.

En 1992, Amorphis, que le guitariste Esa Holopainen et le batteur Jan Rechberger ont fondé deux ans plus tôt, vite rejoints par le six-cordes (et alors chanteur) Tomi Koivusaari et le bassiste Olli-Pekka Laine, macère pleinement dans un suint purulent. En dépit d'un son fétide qui sent bon les boyaux éviscérés, d'un accordage plus bas que terre, "The Karelian Isthmus", son acte de naissance, annoncé par la démo "Disment Of Soul" (1991), dévoile néanmoins une identité déjà (presque) reconnaissable entre mille, comme en témoignent ces claviers déjà envoûtants ou ce sens immuable de la mélodie qui fait mouche, sans oublier ce riffing  irrésistible et signature indélébile d'un Holopainen dont le jeu a toujours été la clé de voûte d'un édifice aux lignes élégantes. A ce titre, l'introductif 'Karelia' ne saurait tromper personne quant à son origine.

Ceci dit, les Finlandais sont alors encore loin du metal racé qui fera leur succès et le chant bien caverneux plonge ce premier album dans les profondeurs d'un abîme de noirceur et de tristesse qui en font le disque sinon le plus brutal (tout est relatif), au moins le plus lourd du groupe. Bien que percées par quelques furieuses accélérations ('Black Embrace', 'Vulgar Necrolastry' à l'entame véloce), ces compositions sont comme prisonnières d'une gangue de plomb qui les cloue dans cette terre gelée chargée d'histoire et de folklore.

Solide et aucunement maladroit, "The Karelian Isthmus" pose les fondations qui serviront à l'édification du référentiel "Tales From The Thousand Lakes", dont il est une manière d'ébauche, riche de ce charme de la première fois mais inférieur cependant à son successeur lequel, d'un autre niveau, installera Amorphis sur le trône du death finlandais. 

Plus d'information sur http://www.amorphis.net/



GROUPES PROCHES:
MY DYING BRIDE, THE ETERNAL, LET IT FLOW, KATATONIA, BARREN EARTH

LISTE DES PISTES:
01. Karelia
02. The Gathering
03. Grail's Mysteries
04. Warriors Trail
05. Black Embrace
06. Exile Of The Sons Of Uisliu
07. The Lost Name Of God
08. The Pilgrimage
09. Misery Path
10. Sign From The North Side
11. Vulgar Necrolatry


FORMATION:
Esa Holopainen: Guitares
Jan Rechberger: Batterie
Olli-Pekka Laine : Basse
Tomi Koivusaari: Chant / Guitares


TAGS:
Lourde, Sombre, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AMORPHIS
DERNIERE ACTUALITE
AMORPHIS et SOILWORK annoncent une tournée européenne pour début 2019
Toutes les actualités sur AMORPHIS
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de ce nouveau rendez-vous avec Tomi Joutsen et Esa Holopainen, Music Waves a fait le point sur ce nouvel album de cet Amorphis 2.0

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
VACUUM ROAD: Rear Views (2016)
METAL ALTERNATIF Pour un premier album, "Rear Views" est étonnant de maturité. Les Réunionnais de Vacuum Road nous gratifient d'entrée d'une production brillante de metal alternatif au fort potentiel émotionnel.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FOGHAT: Under The Influence (2016)
ROCK Un retour inespéré avec un album gorgé de pépites rock, blues, boogie, rock FM... toutes plus réjouissantes les unes que les autres.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AMORPHIS
AMORPHIS_Queen-Of-Time
Queen Of Time (2018)
5/5
5/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
AMORPHIS_UNDER-THE-RED-CLOUD
Under The Red Cloud (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
AMORPHIS_Circle
Circle (2013)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
AMORPHIS_The-Beginning-Of-Times
The Beginning Of Times (2011)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
AMORPHIS_Magic-And-Mayhem--Tales-From-The-Ear
Magic And Mayhem - Tales From The Early Years (2010)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020