GROUPE/AUTEUR:

PG.LOST

(SUÈDE)

TITRE:
VERSUS (2016)
LABEL:
PELAGIC
GENRE:
POST ROCK

"Paradoxe : "Versus" est un joli album, composé, interprété et produit avec talent, très agréable à écouter, mais qui s’oubliera rapidement."
PLATYPUS - 26.10.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Curieux comme deux groupes ayant partagé un split en 2012 peuvent s’avérer si dissemblables, quoique appartenant à la grande galaxie (un peu fourre-tout) du post-rock. Ainsi de Wang Wen, récemment chroniqué dans nos pages, et de pg.lost (sans majuscules, petite coquetterie), quatuor suédois actif depuis une douzaine d'années, qui sort avec "Versus" son quatrième LP.

Ce qui frappe d’emblée, c’est la qualité de la production, ample, soyeuse, réservant à la basse, ronflante et virile, une place de choix (le final de 'Monolith' est de ce point de vue enthousiasmant), sans pour autant étouffer la multitude de détails, notamment électroniques, présents à l’arrière-plan. Générosité et modernité sont donc de mise, menant le groupe aux portes d’un metal instrumental parfois sévèrement agressif (le riff introductif de 'Off The Beaten Path' ou la puissante section centrale de 'Versus'), souvent aérien (l’hypnotique première partie de 'A Final Vision' mais surtout 'Deserter', malgré l’omniprésence des percussions), toujours attendu.

Car "Versus" déploie ses reliefs selon une formule bien rodée qui alterne douceur et sauvagerie, envolées épiques et riffing conquérant, le tout s’organisant autour de mélodies accrocheuses, solaires et mélancoliques à la fois, qu’irriguent force arpèges comme autant de torrents dévalant le flanc des montagnes à la fonte des neiges (la belle carte postale !). A ce petit jeu, ce sont forcément les premiers titres qui, bénéficiant pour un temps d’un effet de surprise, s’en sortent le mieux. Ainsi d’'Ikaros', résolument grandiloquent par ses refrains parés d’atours power-pop à la Coldplay, d’'Off The Beaten Path', qui joue avec bonheur des contrastes entre la puissance des lignes rythmiques et la fragilité des guitares stratosphériques, ou de 'Monolith', voire de 'Versus', mariages réussis entre atmosphères synthétiques pseudo-floydiennes et mélodies intensément incarnées.
                                     .
Si les qualités sont nombreuses, elles finissent par se retourner contre le quatuor tant tout cela respire trop la facilité, le désir de bien faire et de plaire. Ainsi 'Deserter', fluide et vaporeux, s’érige sur un amoncellement de mélodies simplistes et de lieux communs, tandis que si les guitares de 'A Final Vision' se font dès l’entame plus pesantes et mélancoliques, elles ne semblent qu’évoquer une souffrance de circonstance. La fin de l’album reste malgré tout illuminée par le plus convaincant 'Along The Edge', sur lequel plane l’ombre flamboyante du Muse électro-progressif de "Black Holes And Revelations".

Au final, il faudra bien en convenir, à contrecœur peut-être : "Versus" est un joli album, composé, interprété et produit avec talent, très agréable à écouter, mais qui s’oubliera rapidement.

Plus d'information sur https://pglost.bandcamp.com/



GROUPES PROCHES:
MUSE

LISTE DES PISTES:
01. Ikaros - 8:34
02. Off The Beaten Path - 6:15
03. Monolith - 6:52
04. Versus - 8:07
05. Deserter - 6:56
06. Along The Edges - 7:55
07. A Final Vision - 8:33


FORMATION:
Gustav Almberg: Guitares
Kristian Karlsson: Basse
Martin Hjertstedt: Batterie
Mattias Bhatt: Guitares


TAGS:
Epique, Instrumental
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PG.LOST
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CROBOT: Welcome To Fat City (2016)
ROCK Du groove, du groove, toujours du groove !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AMARANTHE: Maximalism (2016)
METAL MELODIQUE "Maximalism" enchaîne les titres directs et percutants portés par des mélodies imparables. Trois voix et une complémentarité parfaite masquent habilement les limites musicales que l'on finit par oublier, pour ne garder que le plaisir.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PG.LOST
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020