GROUPE/AUTEUR:

GARY MOORE

(IRLANDE)

TITRE:
POWER OF THE BLUES (2004)
LABEL:
SANCTUARY
GENRE:
BLUES

"Étonnant mariage entre hard-rock et blues, cet opus révèle un Gary Moore en pleine forme et rempli d'une énergie qui réussit à explorer de nouveaux paysages musicaux sans dérouter l'auditeur."
LOLOCELTIC - 30.01.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
"Back To The Blues" (2001) avait marqué le retour de Gary Moore vers les rivages blues-rock qui avaient fait son succès une petite décennie plus tôt. En compagnie de ses amis Cass Lewis et Darrin Mooney, il avait enfoncé le clou avec leur projet commun intitulé Scars ("Scars" - 2002), bien que l'approche se soit révélée plus root. Toujours accompagné par le batteur de Primal Scream, voyant le retour à ses côtés du fidèle bassiste Bob Daisley (Ozzy Osbourne, Uriah Heep, etc..) et enregistrant la coopération du claviériste Jim Watson, l'Irlandais revient avec un nouvel opus dont le titre ne laisse que peu de doute sur le contenu : "Power Of The Blues".

Pourtant, ceux qui s'attendent à une œuvre respectant un cahier des charges bien balisé et sans prise de risque vont être surpris. Le titre éponyme a le mérite de mettre tout le monde dans le bain sans préambule. Puissant et tranchant, alternant les passages cinglants et saturés avec d'autres plus groovy, il laisse immédiatement paraître l'approche plus hard-rock d'un Gary Moore qui semble ainsi vouloir brasser ses différentes influences. Il faut dire qu'il est aidé en cela par une section rythmique sans concession. Entre la basse prégnante d'un Bob Daisley qui n'a pas l'habitude de faire le déplacement pour passer inaperçu, et le jeu riche et dynamique de Darrin Mooney, le guitariste-chanteur se retrouve avec deux réacteurs qui le poussent dans ses derniers retranchements.

En dehors de la ballade suave et old-school d'un 'That's Why I Play The Blues' mélancolique et se révélant être une véritable confession, le deux premiers tiers de l'album font montre d'attaques tranchantes et d'une puissance de tous les instants. La power-ballad 'There's A Hole' déverse ainsi une douleur sans fard au travers d'un chant et d'une guitare déchirés. Même les reprises n'échappent pas à cette approche incandescente, comme le célèbre 'I Can't Quit You Babe' bien plus cinglant que d'habitude et traversé par une guitare tranchante. Quant au 'Memory Pain' de Percy Mayfield, s'il reste sexy et ondulant, il bénéficie cependant d'attaques embrasées de la part de la six-cordes. Bien qu'énergique, 'Can't Find My Baby' revient sur des rivages plus classiques avec des claviers vaporeux et une ambiance digne de Chicago, avant que 'Torn Inside' ne se fasse crépusculaire pour un atterrissage tout en douceur.

Alors qu'il semblait permettre à Gary Moore de revenir sur des terres plus classiques après son expérience avec Scars, "Power Of The Blues" propose un étonnant mariage entre hard-rock et blues. A ceux qui pensaient qu'après "Back To The Blues", l'Irlandais allait tranquillement continuer sa carrière sans ne plus prendre de risque, cet opus révèle un artiste en pleine forme et rempli d'énergie, et qui n'a pas fini d'explorer de nouveaux paysages musicaux sans pour autant dérouter l'auditeur.

Plus d'information sur http://www.gary-moore.com/



GROUPES PROCHES:
G-FORCE, JOE BONAMASSA, GENERAL STORE, MAMA'S BOYS, JOHN NORUM, TONY SPINNER, BLACK STAR RIDERS, THIN LIZZY, JEFF HEALEY, FRED CHAPELLIER

LISTE DES PISTES:
01. Power Of The Blues - 2:30
02. There's A Hole - 5:38
03. Tell Me Woman - 2:53
04. I Can't Quit You Baby - 5:48
05. That's Why I Play The Blues - 4:05
06. Evil - 2:43
07. Getaway Blues - 3:42
08. Memory Pain - 4:52
09. Can't Find My Baby - 3:34
10. Torn Inside - 5:37


FORMATION:
Bob Daisley: Basse
Darrin Mooney: Batterie
Gary Moore: Chant / Guitares
Jim Watson: Claviers


TAGS:
Bluesy, Old School, Guitar-Hero
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GARY MOORE
DERNIERE ACTUALITE
GARY MOORE : Nouvel lyric video live
Toutes les actualités sur GARY MOORE
DERNIER ARTICLE
EDITO AVRIL 2011 - SALUT GARY
Edito hommage à Gary Moore Tous les articles sur GARY MOORE
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BLACKFIELD: V (2017)
ROCK ATMOSPHERIQUE Si la qualité des albums de Blackfield n'a fait que décroitre depuis le premier opus, "Blackfield V" inverse la tendance avec ce que le duo Aviv Geffen-Steven Wilson a écrit et interprété de plus réussi.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ADRIAN WEISS: Criminal Record (2016)
GUITAR HERO Adrian Weiss signe un album de guitariste pour les guitaristes qui pâtit d’un cruel manque d’originalité et de personnalité.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GARY MOORE
GARY-MOORE_Bad-For-You-Baby
Bad For You Baby (2008)
4/5
5/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Close-As-You-Get
Close As You Get (2007)
4/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Old-New-Ballads-Blues
Old New Ballads Blues (2006)
3/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Back-To-The-Blues
Back To The Blues (2001)
4/5
-/5
SANCTUARY / BLUES
GARY-MOORE_A-Different-Beat
A Different Beat (1999)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ALTERNATIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020