GROUPE/AUTEUR:

OPETH

(SUÈDE)

TITRE:
GHOST REVERIES (2005)
LABEL:
ROADRUNNER RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

""
YATH - 21.09.2005 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Qu’attendions nous vraiment d’Opeth ? Après un Blackwater Park quasi parfait, un double album Deliverance/Damnation stigmatisant ses deux facettes, le groupe semblait être arrivé au bout d’un chemin...

Ce Ghost Reveries arrivant plus rapidement que prévu, sur un label pas franchement populaire chez les fans du combo, les amateurs étaient dans le doute. Damnation avait vraiment permis à Opeth de franchir un cap, en assumant pleinement son côté calme, progressif et « vintage ». La formation est vraiment devenu adulte. D’ailleurs le claviériste indispensable sur la tournée de Damnation, Per Wiberg, a été embauché à plein temps et il n’a pas oublié d’emporter son mellotron avec lui. Les compos de Ghost Reveries sont définitivement progressives, et bourrées d’arrangements de clavier. Première nouveauté donc.

Ghost Of Perdition ouvre les hostilités sur un ton agressif, et nous entraîne immédiatement dans un tourbillon que seul Opeth sait provoquer. La voix de M.Akerfeldt est parfaite et son chant clair n’a jamais été aussi maîtrisé et varié.

The Baying Of Hounds arrive ensuite et confirme la tendance : le riff prog et le mellotron très présent confèrent à ce titre une ambiance très 70’s. Le morceau fourmille d’idées et de variations, affirmation de la tournure très progressive de l’album. Cette même orientation est également confirmée par une rythmique complexe et variée, qui met en valeur le talent sans limites du batteur M.Lopez. Et quand on apprend par la suite q’Akerfeldt a composé la quasi intégralité de l’album sur une guitare douze cordes, on comprend mieux la richesse harmonique de l’ensemble. Suivent ensuite Beneath The Mire et Atonement, et leurs ambiances orientales très marquées, superbes titres !

Mais on ne pas vraiment parler de Ghost Reveries sans évoquer l’énorme The Grand Conjuration, probablement un des meilleurs morceaux d’Opeth. Ses alternances passages mélodiques/Death sont ravageuses, et son accélération finale accompagnée des cris complètement hystériques de M.Akerfeldt à la fin va en mettre plusieurs K.O.

Alors d’accord, certains morceaux sont trop longs, d’accords les chansons calmes ne sont pas forcément très touchantes (« Hours Of Wealth » et « Isolation Years ») mais, on ne peut que s’incliner devant l’énorme The Grand Conjuration ou de l’épique Reverie/Harlequin Forest. Et on en revient à la question de départ : qu’attendons nous d’Opeth ? Qui demandait une orientation plus calme ? Personne. Qui attendait un album de pur Death Metal ? Personne. Qui voulait un album plus simpliste et direct ? Personne.

En fait, le groupe a peut-être fait exactement ce qu’on attendait de lui : il a franchi un cap, a enrichi sa musique et encore une fois proposé un album qui nous fascine. Alors on arrête les chipotages et on dit merci...

Plus d'information sur http://www.opeth.com



GROUPES PROCHES:
VOTUM, THE FACELESS, ENOCHIAN THEORY, THY CATAFALQUE, ASGAROTH, MIDNATTSOL, TRAUMHAUS, THE ETERNAL, OCEANS OF SADNESS, DRACONIAN

LISTE DES PISTES:
01. Ghost Of Perdition
02. The Baying Of Hounds
03. Beneath The Mire
04. Atonement
05. Reverie/harlequin Forest
06. Hours Of Wealth
07. The Grand Conjuration
08. Isolation Years


FORMATION:
Martin Lopez: Batterie
Martin Mendez: Basse
Michael Akerfeldt: Chant / Guitares
Per Wiberg: Claviers
Peter Lindgren: Guitares


TAGS:
Chant guttural, Technique, Lourde
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
KEITH_WAKEMAN - 21/08/2007 -
0 0
2/5
Plus une mise en garde qu'une chronique ... Si vous avez été bercé par les mélodies "Porcupiniennes" de "Damnation", et que vous comptez renouveler ce plaisir avec "Ghost Reveries", détrompez vous !!! Cet album est bien du "Death Metal". Certes lorsque les monstres ferment leurs clapets, des choses biens sympathiques apparaissent. Dommage !!! Autant vous dire que ce genre musical n'est pas mon truc, il fallait bien essayer.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OPETH
DERNIERE ACTUALITE
OPETH: nouvel extrait de "In Cauda Venenum"
Toutes les actualités sur OPETH
DERNIER ARTICLE
OPETH + MYRKUR - LE TRIANON (PARIS) - 22 NOVEMBRE 2016
Deuxième date après une vente éclair de la première jouée la veille, dans ce Trianon qui accueille les piliers du metal prog venus représenter leur dernier opus "Sorceress"... Tous les articles sur OPETH
DERNIERE INTERVIEW
Opeth, figure incontournable du metal progressif suédois, sort son treizième album, "In Cauda Venenum". A cette occasion, nous sommes partis à la rencontre du leader charismatique Mikael Akerfeldt !

NOTES
4.5/5 (6 avis) 3.8/5 (9 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TALISMA: Corpus (2003)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RICHARD ANDERSSON: The Ultimate Andersson Collection (2005)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OPETH
OPETH_In-Cauda-Venenum
In Cauda Venenum (2019)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
OPETH_Sorceress
Sorceress (2016)
5/5
3.9/5
NUCLEAR BLAST / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Pale-Communion
Pale Communion (2014)
4/5
4/5
ROADRUNNER RECORDS / METAL PROGRESSIF
OPETH_Heritage
Heritage (2011)
3/5
3.4/5
ROADRUNNER RECORDS / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Watershed
Watershed (2008)
5/5
4.4/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020