GROUPE/AUTEUR:

HURDY GURDY

(FRANCE)

TITRE:
LES TURPITUDES EN FLEURS DE SCARLATINE WEPLER (2015)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE / AUTRES

"Un voyage mêlant littérature et richesse musicale, qui bien que peu accessible se révèle réellement ensorceleur."
NESTOR - 22.11.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Le précédent album des Franciliens de Hurdy Gurdy, "La Chatière", date de 2007. Mais à l’écoute de "Les Turpitudes En Fleurs De Scarlatine Wepler", il convient plus de mettre ce délai Axlrosien sur la complexité du projet que sur la flemmardise du groupe. En effet, cet album, assez déconcertant, se révèle être d’une densité et d’une originalité assez impressionnantes. Au-delà des 22 titres répartis en 9 chapitres, c’est la richesse des arrangements et la finesse des paroles qui contribuent à construire ce sentiment.

Bâti comme une passerelle entre la littérature et le cabaret, cette fresque mi-narrative mi-musicale, pour exigeante qu’elle soit, parvient assez facilement à se montrer accrocheuse. Il suffit d’écouter 'Prologue - S’érige l’Exquise', avec son piano allègre et ses guitares torturées, ou bien le mélodique 'White Perfume' et sa belle intro au piano pour découvrir un groupe ensorcelant qui nous cueille toute en délicatesse. Sentiment que l’on retrouve dans le doux 'Nasty Tatoo', qui s’enflamme toutefois sur son final. Si ces morceaux sont assez dépouillés, ils ne peuvent suffire à eux seuls à définir l’univers de Hurdy Gurdy.

En effet, de manière générale, le groupe s’exprime par le biais d’une forte richesse instrumentale. L’utilisation d'un accordéon, de trompettes, d’un saxophone, et d’un harmonica donne de la profondeur et une réelle épaisseur à ses morceaux. Il en va ainsi de 'Western Vodka', un titre centré sur les vocaux, avec lequel Hurdy Gurdy flirte avec l’univers de Serge Gainsbourg, époque "Mélodie Nelson" - cette analogie étant encore plus évidente sur 'Vagabondages'. On retrouve cette volonté de créer une œuvre complète au travers d’une trame et d’une thématique centrale. Cela rappelle également "Le Horla" de The Box, ou bien, dans un tout autre univers musical, la folie de Bad Tripes, ainsi que l’orientation cabaret de The Dresden Dolls.

Le résultat est à la fois carré et débridé, mêlant avec bonheur rigueur musicale et élans littéraires. Une dualité qui n'est pas évidente à percevoir ou à apprivoiser et qui demande un réel effort d’écoute et une concentration qui se voit cependant vite récompensée.

Ce disque autoproduit n’est toutefois pas exempt de petits défauts : ainsi le son manque par moments de clarté et il n’est pas toujours aisé de comprendre les paroles et de distinguer la richesse des couches instrumentales, comme cela peut-être le cas avec 'Pullilogène'. Mais cela n’est pas suffisant pour atténuer la qualité du voyage au travers duquel cette "Turpitude En Fleurs De Scarlatine Wepler" nous entraîne.

Plus d'information sur http://www.hurdygurdy.fr/



GROUPES PROCHES:
THE BOX, BAD TRIPES

LISTE DES PISTES:
01. Prologue
02. Chapitre 1 - Le Son Premier
03. Les Sécrétions Bibliques
04. Chapitre 2 - Une Créature Echappée Du Cadre
05. Western Vodka
06. Chapitre 3 - Du Drame
07. Pullilogène N° 2
08. Chapitre 4 - Vagabondages
09. White Perfume
10. Chapitre 5 - De La Modernité
11. Sous Les Jupes D'alice
12. Chapitre 6 - Une Excentricité Parmi D'autres
13. Sous L'acier
14. Chapitre 7 - Accumulation
15. Pendu Et Célébré
16. Chapitre 8 - Nasty Tatoo Part 1
17. Nasty Tatoo Part 2
18. Chapitre 8 - Un Départ
19. De Rivages En Ravages
20. Epilogue - Part 1 : Un Dernier "oh"
21. Epilogue - Part 2 : Ci-git L'exquise
22. Epilogue - Part 3: Dernière Epistole


FORMATION:
Axel Vallat: Basse
Christophe Dauvergne: Batterie
Emmanuelle Favier: Chant / Accordeon, Harmonica
Jean-baptiste Naturel: Claviers
Jérôme Gurdyk: Chant
Kim Adam: Guitares


TAGS:
Avant-gardiste, Expérimental, Romantique, Théatral, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC HURDY GURDY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STING: 57th & 9th (2016)
ROCK Dans"57th & 9th", Sting renoue avec une énergie qu'on ne lui soupçonnait plus, entre titres enlevés et plus classiques, parfois engagés et d'une belle sensibilité à l'image de l'artiste.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AMORPHIS: Tales From The Thousand Lakes (1994)
DEATH METAL Moins death, plus mélodique, "Tales From The Thousand Lakes" dévoile déjà un groupe en pleine possession de ses moyens.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HURDY GURDY
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020