GROUPE/AUTEUR:

WHITE WILLOW

(NORVÈGE)

TITRE:
FUTURE HOPES (2017)
LABEL:
LASER'S EDGE
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Techniquement bien réalisé mais musicalement assez vide, cet album déçoit. Quand la forme prévaut sur le fond..."
ABADDON - 14.06.2017 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Septième album des Norvégiens de White Willow, "Future Hopes" garde la même formation que lors du précédent "Terminal Twilight", à l'exception notable du remplacement de Sylvia Skjellestad par une autre chanteuse : Venke Knutson, issue de la musique pop. La question est de savoir si cette modification de line-up va modifier l'orientation musicale d'un groupe qui a évolué d'un folk prog vers un style plus symphonique.

Constance dans le style du groupe, les ambiances s'appuient sur un large apport de claviers aux sonorités 80's, White Willow revendiquant ici davantage de plages instrumentales et une approche plus progressive. Voyons voir. Indéniablement, les synthés se taillent une place royale ainsi qu'en témoignent les longues intros de 'A Scared View' et 'Animal Magnetism' ou l'intermède (mineur) de 'When There Was Sea...'. L'approche progressive est suggérée par la longueur de titres-fleuves allant au-delà des 18 minutes.

Cela suffit-il à faire de la musique progressive de qualité ? Certes non. Et White Willow nous en fait la démonstration en accumulant les poncifs - certains diront les erreurs.

La qualité d'un morceau - enfonçons une porte ouverte - tient dans le soin apporté à sa composition. Ici, si la méticulosité apportée au travail des sons saute aux oreilles, elle essaie en vain de masquer une certaine vacuité d'inspiration musicale. 'Silver and Gold' est fort plat, 'When There Was Sea There is Abyss' a un titre plus intéressant que son contenu, et l'epic 'A Scared View' se révèle finalement un collage assez laborieux sans beaucoup de liant, dans lequel les soli instrumentaux sont livrés en roue libre et le final s'étire sans aucune imagination. S'il y a un certain esprit psychédélique dans la perception de la musique de ce "Future Hopes", il tient de la somnolence hypnotique dans laquelle est plongé l'auditeur...

Si encore le chant apportait une plus-value à l'ensemble... mais la performance de Venke Knutson tient d'un autre genre de schéma : sa voix susurrée dans un registre aigu, minaudant avec une grosse charge de phéromones sensées charmer l'auditeur mâle, sombre dans la mauvaise imitation de Kate Bush. Ajoutons à cela que nous avons connu Mattias Olsson beaucoup plus inspiré dans Anglagard, puisqu'ici il ne délivre qu'une partition assez maladroite.

Surnagent quand même le terminal 'Damnation Valley', morceau de piano aux gammes désarticulées façon Erik Satie, et l'entame de 'Animal Magnetism' à l'inquiétante ambiance puis son développement confié à David Krakauer avec sa clarinette klezmer. Un choix original mais trop improvisé, l'instrument se contentant de broder de façon assez virtuose sans réellement faire décoller le morceau (quand on pense à l'accordéon miraculeux de Lelo Nika sur 'Eternally' de Karmakanic...)

Disons-le tout net : on s'ennuie ferme à l'écoute de cet opus, joli paquet bien présenté avec son gros travail sur les sonorités, mais ne renfermant qu'une enveloppe assez vide. "Future Hopes" s'écoute assez facilement car il reste aisément accessible, mais il passe rapidement pour un fond sonore rapidement oubliable. Et c'est d'autant plus râlant que les disques précédents renfermaient, eux, plus de fond musical !

Plus d'information sur http://www.whitewillow.org/



GROUPES PROCHES:
ELFONIA, TIRILL, THE OPIUM CARTEL, THE REASONING, WOBBLER, PAATOS

LISTE DES PISTES:
01. Future Hopes
02. Silver And Gold
03. In Dim Days
04. Where There Was Sea There Is Abyss
05. A Scarred View
06. Animal Magnetism (Bonus)
07. Damnation Valley (Bonus)


FORMATION:
Ellen Andrea Wang: Basse
Jacob Holm-lupo: Guitares
Ketil Vestrum Einarsen: Flûte
Lars Fredrik Frøisli: Claviers
Mattias Olsson: Batterie
Venke Knutson: Chant


TAGS:
80's, Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 14/06/2017 -
0 0
2/5
J'adhère complètement au contenu de cette chronique. Des mélodies pour la plupart inconsistantes, un chant bien gentil mais sans intérêt, bref on écoute cet album sans désagrément mais, bien trop évanescent, il ne laisse aucun souvenir à l'auditeur. A oublier.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC WHITE WILLOW
DERNIERE ACTUALITE
WHITE WILLOW: Future Hopes
Toutes les actualités sur WHITE WILLOW
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
END OF THE DREAM: Until You Break (2017)
METAL MELODIQUE End Of A Dream assure, dans un registre proche de Within Temptation, de Delain ou d'Evanescence.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GUNWOOD: Traveling Soul (2017)
ROCK Pour son premier opus, Gunwood frappe très fort et nous invite au voyage avec ses chansons folk rock au charme irrésistible. Un bien bel album.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WHITE WILLOW
WHITE-WILLOW_Terminal-Twilight
Terminal Twilight (2011)
4/5
4/5
TERMO / ROCK PROGRESSIF
WHITE-WILLOW_Signal-To-Noise
Signal To Noise (2006)
2/5
3.5/5
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
WHITE-WILLOW_Storm-Season
Storm Season (2004)
3/5
3.5/5
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020