ARTISTE:

CONCRETE JELLŸ

(ITALIE)
TITRE:

GETTING NOTICED

(2017)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Fusion, Old School, Punk
"Du rock, lourd, seventies, stoner, psychédélique, bluesy... du rock quoi ! Et sacrément jouissif."
NESTOR (10.04.2017)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"Getting Noticed", second album des Italiens de Concrete Jellÿ, est le premier épisode d’une trilogie, dont "3", leur premier album, est le troisième chapitre… Vous suivez ? C’est normal, les Triestins sont joueurs ! L’énoncé de leurs styles de prédilection pourrait donner à croire que le groupe est adepte d’une musique plutôt simple et rentre-dedans. Loin s’en faut. Car contre toute attente, Concrete Jellÿ se révèle aussi bizarre et original que le poisson qui orne la pochette de ce "Getting Noticed". Le fait qu’un tiers des morceaux présents sur cet album dépasse les 6 minutes (pour culminer à 9 minutes 20 pour 'Who Cares ?') nous confirme que les Italiens ne font pas les choses de manière académique.

Et de fait, au-delà du son globalement pesant et aux réminiscences seventies qui évoquent autant Raging Slab que Masters Of Reality, le groupe se montre très éclectique, oscillant entre stoner, heavy metal et rock seventies, le tout avec un son délicieusement crasseux : rugueux juste ce qu’il faut, légèrement saturé (en voilà un beau son bien sale !). Un délice nous confrontant parfois aussi à l’introduction de petits breaks qui pourraient rappeler Faith No More, comme c’est le cas dans 'Apeshit !'. Certains vocaux renvoient à ceux de Mike Patton dans la première partie de 'Who Cares ?' ou à des titres plus rentre-dedans et véloces comme cela peut être le cas avec 'Lure'. Cela peut aller jusqu’à des parties de guitares qui flirtent avec le Rainbow de Blackmore sur le final de 'Elicse Atarme', comme à du rock à la V8 Wankers ('The Witch').

On le voit, c’est plus qu’un grand écart que nous réalise là Concrete Jellÿ. Pour autant, le groupe sait se monter très souple des abducteurs, tout cela est toujours fait avec maîtrise et surtout avec une patte ô combien jouissive, combinaison de guitares exubérantes et de mélodies sous tension.

Loin de s’éparpiller, le groupe pioche avec bonheur dans des registres allant du rock seventies au stoner en passant par le pub rock, le rock psychédélique ou bien le blues. Vous l’avez deviné, le dénominateur commun est clairement le rock, et dans ce domaine, les Italiens de Concrete Jellÿ se montrent plus que convaincants avec ce très bon album.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/concretejelly/



GROUPES PROCHES:
V8 WANKERS, MASTERS OF REALITY

LISTE DES PISTES:
01. Elicse Atarme pt.1
02. Apeshit!
03. Lure
04. Mr.Monroe
05. Amless’ Outburst
06. Elicse Atarme pt.2
07. Who Cares
08. Shelters
09. The Witch

FORMATION:
Francesco Braida: Chant / Guitares
Matteo Monai: Basse
Sebastiàn Gerlini: Guitares
Sebastiano Belli: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CONCRETE JELLŸ: Getting Noticed
 
AUTRES CHRONIQUES
DEEP PURPLE: Infinite (2017)
HARD ROCK - Deep Purple fait preuve sur "Infinite" d’une énergie que bien des jeunes formations pourraient lui envier et d’un sens des compositions vigoureuses qui n'oublient pas d'être intelligentes.
NIGHT RANGER: Don’t Let Up (2017)
HARD ROCK MELODIQUE - Un douzième album réussi pour Night Ranger qui flirte ici avec Cheap Trick et Aerosmith.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021