.
.
GROUPE/AUTEUR:

MATMATAH

(FRANCE)

TITRE:
PLATES COUTURES (2017)
LABEL:
EPHELIDE
GENRE:
ROCK

"La résurrection de Matmatah est une bulle d'air pour un rock français moribond."
CALGEPO - 21.03.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Huit années auront été nécessaires pour voir Matmatah renaître de ses cendres. Souvenez-vous de ce groupe qui avait débarqué de nulle part en 1998, symbolisant malgré lui la résurgence d'une  vague celtique avec l'album "La Ouache" et ses tubes 'Lambé An Dro' et 'L'apologie'. Au bout de 10 ans d'existence, le groupe tirait amèrement sa révérence après 4 albums marquant leur évolution vers des ambiances un peu plus agressives avec notamment "La Cerise", laissant sur le bord de la  route son côté originel qui forgeait sa personnalité. La gravité de l'actualité de ces dernières années a fait que le groupe a souhaité s'exprimer de façon différente qu'auparavant. Aujourd'hui les thèmes adolescents et festifs ont laissé place à des préoccupations plus adultes teintées de nostalgie.

Tristan Nihouarn - dit Stan - (guitare et chant), Eric Digaire (basse) et Benoit Fournier (batterie), les historiques du groupe, accueillent au sein de la formation Emmanuel Baroux (guitare) qui a travaillé notamment avec Astonvilla et Axel Bauer, et Julien Carton (claviers). Enregistré dans le Yorkshire et fignolé dans les célèbres studios d'Abbey Road, ce nouvel album revêt une énergie très britannique sur la forme et surtout apparaît très concerné sur le fond.

Dès l'entame de ce nouvel album, les membres du combo finistérien prennent les choses avec implication en abordant le thème devenu classique de l'écologie avec 'Nous Y Sommes' traitant de la prise de conscience qu'il faut changer nos habitudes de consommation. Sérieux dans les sujets adoptés, Matmatah s'ouvre sur un monde tendu et pointe du doigt avec fiel la destruction de sites historiques en Syrie dans 'Petite Frappe' sur une musique illustrant une rage à peine contenue et un joli pré-refrain acoustique. Dans le titre conclusif 'Peshmerga', la bande à Stan use de paradoxe en soulignant la résistance qui s'organise dans les pays confrontés à la montée du terrorisme et à l'aliénation religieuse sur une base folk, à la Bob Dylan, presque enjouée et porteuse d'espoir.

Cette liste de thèmes difficiles pourrait rendre l'album anxiogène, mais il n'en est rien car le groupe trouve dans les textes le moyen d'apporter un peu de positivité en soulignant qu'il n'est pas trop tard pour être acteur du changement avec un peu d'amour ('Lésine Pas'), le tout sur une musique résolument énergique et rock paradoxalement exempte de lourdeur. Collant avec une actualité plus proche de nos contrées, 'Marée Haute' dégaine avec ironie un texte teinté de fatalisme sur l'impunité politique, sur l'amnésie collective grâce à laquelle certains politiques se font réélire malgré les malversations fondées ou pas.  

Loin d'être anecdotiques, d'autres titres se veulent relativement plus légers. Ainsi 'Toboggan' fait place à une sorte de mélancolie quelque peu enfantine où Matmatah explore un style atmosphérique en partie centrale. Le nerveux 'Retour A La Normale' est un clin d'œil au destin en évoquant de façon amusante la renaissance du groupe. Contrepartie de ce départ canon, d'autres titres vers la fin de "Plates Coutures" peinent à maintenir cette intensité en raison de quelques compositions plus secondaires comme 'Magipop' un brin répétitif ou bien 'Overcom' qui dénonce un peu maladroitement ou de façon simpliste la surmédiatisation et l'information imposée.

La voix de Tristan n'a pas perdu de sa superbe dans un phrasé aigu et dynamique, soutenue par la guitare véloce du petit nouveau apportant au groupe du sang neuf plus nerveux. La section rythmique joue parfaitement son rôle de dynamique s'adaptant parfaitement aux atmosphères développées. Le tout est agrémenté par les interventions judicieuses de Julien Carton aux claviers apportant de la lumière et de l'épaisseur à la musique de Matmatah grâce à un mixage judicieux et subtil.

Certains feront observer que les textes sont parfois empruntés et peut-être un peu trop premier degré, d'autres regretteront l'absence d'incursion celtique dans cette nouvelle offrande. Alors certes les paroles ne sont pas absconses et la musique se veut classique pour ce style, mais aujourd'hui, dans un rock français moribond, en hibernation et trop aseptisé, le retour de Matmatah sur le devant de la scène apporte une certaine fraicheur malgré quelques maladresses. En outre, le groupe ne s'est jamais réclamé porte-étendard de la musique celtique, ne s'en estimant simplement pas la force. Durant cette absence, le groupe a grandi et  mûri sa réflexion pour être moins centré sur lui-même. Il ouvre ainsi le champ du possible à des sujets plus graves. Un retour qui fait du bien.

Plus d'information sur http://www.matmatah.com/



GROUPES PROCHES:
BOB DYLAN, NOIR DÉSIR, LOUIS BERTIGNAC

LISTE DES PISTES:
01. Nous Y Sommes
02. Lesine Pas
03. Petite Frappe
04. Maree Haute
05. Toboggan
06. Retour A La Normale
07. O Ma Beaute
08. Entre Les Lignes
09. Overcom
10. Margipop
11. Peshmerga


FORMATION:
Benoît Fournier: Batterie
Emmanuel Baroux: Guitares
Eric Digaire: Chant / Basse
Tristan Nihouarn: Chant / Guitares


TAGS:
Accessible / FM, Acoustique, Folk, Groovy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MATMATAH
DERNIERE ACTUALITE
MATMATAH DE RETOUR SUR MUSIC WAVES!
Toutes les actualités sur MATMATAH
DERNIERE INTERVIEW
Music Waves a de nouveau rencontré Matmatah qui prouve avec ce nouvel album qu'il n'a pas dit son dernier mot.

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SINNER: Tequila Suicide (2017)
HARD ROCK Que les fans de Thin Lizzy ne passent surtout pas à côté de cette sacrée galette !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NTH ASCENSION: In Fine Initium (2016)
ROCK PROGRESSIF Nth Ascension fait du néo-progressif sans revisiter le style. Du coup, "In Fine Initium" a un gros air de déjà-entendu...
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MATMATAH
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020