GROUPE/AUTEUR:

BENIGHTED

(FRANCE)

TITRE:
NECROBREED (2017)
LABEL:
SEASON OF MIST
GENRE:
DEATH METAL

"Benighted signe avec "Necrobreed" un album intense, d'une violence parfaitement maîtrisée, le tout taillé dans le meilleur d'un death metal brutal à souhait."
NOISE - 21.02.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avec "Carnivore Sublime", Benighted s’était imposé comme l'un des maîtres du death grind bien au-delà de nos frontières. Ce qui impressionnait, c’était cette violence qui vous prend à la gorge avec une grande maîtrise technique. La nouvelle offrande de la bande de fous furieux menée par Julien Truchan est donc attendue avec une impatience mêlée de curiosité quant à la capacité du groupe à faire aussi bien. Pour "Necrobreed", le line-up de Benighted a encore évolué. Kevin Foley a délaissé ses fûts pour être remplacé par Romain Goulon tandis que Fabien Desgardins fait ses débuts sur l'album.

Pour ce nouveau disque l’esprit torturé de Julien est allé chercher un nouveau sujet gore avec une histoire centrée sur un dérangé amateurs d’animaux morts. "Carnivore Sublime" allait loin dans la violence et il semblait difficile de le surpasser. De fait Benighted revient à un death plus old school mais constamment porté par les cris inhumains d’un Julien toujours possédé.

Le résultat est dévastateur à tous les niveaux et d’une intensité incroyable. À la batterie Romain confirme sa réputation de pieuvre humaine, son jeu technique laisse pantois. A la guitare Desgardins s'est intégré à merveille, écrivant l’essentiel de la musique et ces deux-là font voguer Benighted dans ces eaux moins grind avec une grande classe. Cela se savoure sur des titres ravageurs comme  ‘Psychosilencer’, ‘Reptilian’ ainsi que ‘Reeks Of Darkened Zoopsia’. Mais ce qui impressionne le plus c’est la conviction vocale de Julien. Il alterne cris suraigus, hurlements et chant grave avec aisance et apporte le truc en plus, cette folie pure qui fait la force de Benighted. Sur le très court ‘Necrobreed’, il nous fait presque peur et on sent la force du concept nous prendre aux tripes ; ‘Forgive Me Father’, en duo avec Strnad de The Black Dahlia Murder, est énorme de force et de conviction avec une schizophrénie palpable.

Il ne servirait à rien de parler de tout l’album tant il est un bloc compact taillé pour faire mal. Il faut juste se dire que la mayonnaise prend à merveille tout le long des 12 titres. Plus que jamais Benighted confirme son statut de rouleau compresseur death metal et cela en s’éloignant du grind qui avait fait sa force. On ne peut que saluer un groupe qui donne au genre des lettres de noblesse et dont nous pouvons être très fiers.

Plus d'information sur http://www.myspace.com/brutalbenighted



GROUPES PROCHES:
FIT FOR AN AUTOPSY, ABORTED, FOR MANY REASONS

LISTE DES PISTES:
01. Hush Little Baby
02. Reptilian
03. Psychosilencer
04. Forgive Me Father
05. Leatherface
06. Der Doppelgaenger
07. Necrobreed
08. Monsters Make Monsters
09. Cum With Disgust
10. Versipellis
11. Reeks Of Darkened Zoopsia
12. Mass Grave


FORMATION:
Emmanuel Dalle: Guitares
Fabien Desgardins: Guitares
Julien Truchan: Chant
Pierre Arnoux: Basse
Romain Goulon: Batterie


TAGS:
Lourde, Oppressant, Concept-album, Chant grunt/growl, Chant hurlé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BENIGHTED
DERNIERE ACTUALITE
DEATH AWAITS Fest ce vendredi 29 mai (virtual edition)
Toutes les actualités sur BENIGHTED
DERNIER ARTICLE
Chaulnes Metal Fest - 20 Avril 2019
Pour cette édition 2019 le Chaulnes Métal Fest a mis les petits plats dans les grands avec une affiche riche et variée. Tous les articles sur BENIGHTED
DERNIERE INTERVIEW
Benighted laboure les terres death depuis plus de vingt ans et nous revient avec "Obscene Repressed", neuvième méfait d'une discographie placée de la violence mais loin d'être monochrome...

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PLACE VENDOME: Close To The Sun (2017)
METAL MELODIQUE Ce quatrième opus de Place Vendome est le meilleur de la série.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RED SAND: 1759 (2016)
ROCK PROGRESSIF Red Sand, cousin marillionesque de la Belle Province, revient avec un concept album consacré au siège de la ville de Québec, pour 41 minutes de "néo-prog" fortement inspiré des années 80.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BENIGHTED
BENIGHTED_Obscene-Repressed
Obscene Repressed (2020)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
BENIGHTED_Carnivore-sublime
Carnivore Sublime (2014)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
BENIGHTED_Asylum-Cave
Asylum Cave (2011)
3/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020