DESERTED FEAR

(ALLEMAGNE)

DEAD SHORES RISING

(2017)
LABEL:

CENTURY MEDIA RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Growl
"Avec ce "Dead Shores Rising" hyper carré, Deserted Fear cherche trop à polir un matériau qui aurait gagné à conserver cette croûte sinistre qui s'est dissoute finalement dans des aplats vierges d'une quelconque noirceur."
CHILDERIC THOR (08.03.2017)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Nous attendions beaucoup de Deserted Fear, artisan, à l'époque de son unique démo et de l'inaugural "My Empire" (2012), d'un death metal old school, baveux et minéral tout ensemble. Las, deux ans plus tard, les limites de ce trio allemand commençaient déjà quelque peu à affleurer à la surface d'un "Kingdom Of Worms" certes ultra efficace et solide mais trahissant des velléités mélodiques qui ne s'imposaient pas.

Si le fait d'être désormais hébergé chez le puissant Century Media couronne son ascension fulgurante et devrait lui apporter l'exposition qui lui manquait encore, ce changement contractuel, qui l'a vu déserter les rangs de son label historique FDA Rekotz, véritable vivier de groupes dévolus à une expression du genre bien underground, témoigne avant tout de cette rapide évolution vers un metal de la mort de moins en moins cendreux quoique toujours riche d'un plomb morbide.

En toute logique, "Dead Shores Rising" vient confirmer cette direction qui voit les Teutons se glisser dans les pas suédois d'un Amon Amarth alors que le jus néerlandais ou finlandais leur servaient à leurs débuts de carburant, ce dont il reste quelques traces, mais pas assez à notre goût, témoin ce 'Open Their Gates' sur lequel plane (parfois) l'ombre de Martin van Drunen, malheureusement contaminée par un sirop trop mélodique.

Cette réserve posée, reconnaissons que Deserted Fear n'a (plus) de leçon à recevoir de personne en matière de décrassage en règle de tous les orifices, galopant à travers un cimetière dont le sol vibre des coups de boutoir de zombies en train de s'ébattre, même si l'état de décomposition de ceux-ci ne se révèle donc pas aussi avancé que ce que nous aurions souhaité. Mais qui peut affirmer que ce troisième album ne respecte pas son cahier des charges à base d'un bon vieux death metal des familles, guttural mais pas trop, accrocheur et taillé pour les festivals européens.

Certaines facilités ne sont pas toujours évitées, à l'image d'un 'Carnage' qui montre les Allemands pris en flagrant délit de fainéantise, tandis qu'un air de déjà-entendu tenace imprègne une seconde partie dont n'émergent que 'Face our Destiny', zébré de soli incandescents ou bien, quoique dans une moindre mesure, 'Carry On' à l'amorce toute en rondeur. En revanche, plus jubilatoire, la première moitié enfile quelques morceaux de choix, de 'The Fall Of Leaden Skies' à 'Corrosion Of Souls', sans oublier 'The Edge Of Sanity' et surtout le déjà cité 'Open Their Gates'.

Avec ce "Dead Shores Rising" néanmoins hyper carré, demeure cette impression que Deserted Fear cherche trop désormais à polir un matériau qui aurait gagné à conserver cette croûte sinistre qui s'est dissoute finalement dans des aplats vierges d'une quelconque noirceur.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
ASPHYX, AMON AMARTH

LISTE DES PISTES:
01. Intro
02. The Fall Of Leaden Skies
03. The Edge Of Insanity
04. Open Their Gates
05. Corrosion Of Souls
06. Interlude
07. Towards Humanity
08. The Carnage
09. Face Our Destiny
10. Till The Last
11. Carry On

FORMATION:
Fabian Hildebrandt: Guitares / Basse
Manuel Glatter: Chant / Guitares
Simon Mengs: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DESERTED FEAR: Nouvel album en février
 
AUTRES CHRONIQUES
DOWN THE STONE: Life (2016)
METAL ALTERNATIF - Sans vraiment révolutionner le genre, les Italiens font cependant preuve d'un véritable potentiel et offrent déjà quelques pépites à l'effet immédiat et imparable.
MIKE TRAMP: Maybe Tomorrow (2017)
ROCK - Avec "Maybe Tomorrow" Mike Tramp reprend les choses où "Nomad" les avait laissées mais en y glissant une approche légèrement plus rock pour un résultat d'une maturité impressionnante.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DESERTED FEAR
DESERTED-FEAR_Doomsday
Doomsday (2022)
3/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
DESERTED-FEAR_Drowned-by-Humanity
Drowned By Humanity (2019)
3/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024