ARTISTE:

ELTON JOHN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

DON'T SHOOT ME I'M ONLY THE PIANO PLAYER

(1973)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
FM, Old School
"“Don’t Shoot Me I’m Only The Piano Player” ne brille pas par l’inspiration et s’avère globalement décevant."
CORTO1809 (30.03.2017)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

“Don’t Shoot Me I’m Only The Piano Player”, le sixième album d’Elton John, est souvent crédité de critiques favorables, et a été par ailleurs fort bien accueilli par le public lors de sa sortie. Il est vrai que, coincé entre l’excellent "Honky Chateau" et le disque qui est probablement le chef-d’œuvre du chanteur, "Goodbye Yellow Brick Road", "Don’t Shoot Me I’m Only The Piano Player" a tout pour bénéficier d’une dynamique créative à son apogée. Pourtant, au risque de sembler discordant dans ce concert de louanges, la réputation de cet album doit certainement beaucoup plus à la qualité exceptionnelle des disques qui l’encadrent qu’à ses qualités intrinsèques. Une sorte de bonne opinion par capillarité en quelque sorte !

Certes, “Don’t Shoot Me I’m Only The Piano Player” renoue avec la recette qui a si bien réussi à son prédécesseur : la même équipe de musiciens aguerris entoure Elton John, l’enregistrement se fait de nouveau au château d’Hérouville et le ton de l’album reste dans la même veine rock’n’roll vitaminée. Les compositions sont toujours l’œuvre des efforts conjugués du duo John/Taupin. Alors, qu’est-ce qui fonctionne moins bien ?

Elton John est peut-être victime de la cadence infernale à laquelle il produit ses albums, toujours est-il que plusieurs titres donnent l’impression d’avoir été écrits vite fait sur un coin de table. N’oublions pas que John comme Taupin se targuent de pouvoir écrire une chanson en 5 minutes. Un exploit qui, à y regarder de plus près, n’est peut-être pas si admirable que cela : sur ce disque, certains morceaux auraient mérité d’être peaufinés, voire d’être relégués au fond d’un tiroir. ‘Teacher I Need You’, ‘Midnight Creeper’, ‘Texan Love Song’ (le passage obligé de chaque album par le rock sudiste) ou ‘High Flying Bird’ suivent des mélodies banales, quelquefois indigentes. Comble de malheur, les arrangements sont pauvres et peu inspirés, incapables de tirer l’auditeur de l’ennui dans lequel il sombre mollement.

Même ‘Daniel’, pourtant l’un des hits de ce disque, n’est finalement à tout prendre qu’un slow mièvre flirtant avec une pop sucrée, entre rythme hawaïen, piano électrique "léger" et maracas, bien éloigné du texte sombre qu’il accompagne. Seuls deux titres tirent leur épingle du jeu : ‘Have Mercy on the Criminal’, composition ambitieuse sur laquelle un orchestre vient harmonieusement se joindre aux instruments électriques, offrant une digression instrumentale originale en son centre et un contraste entre couplets sombres et refrains déchirants, et ‘Crocodile Rock’ qui renoue avec bonheur avec le rock enlevé, dansant et amusant (les "lalalalala" parodiques chantés avec une voix de fausset) de ‘Honky Cat’.

Si la présence de ces deux très bons titres sauve l’album, cela fait peu : “Don’t Shoot Me I’m Only The Piano Player” ne brille pas par l’inspiration et s’avère globalement décevant. Quant au piano dont il est question dans le titre, il est aux abonnés absents, tout portant à croire que le pianiste s’est bel et bien fait descendre avant l’enregistrement du disque.


Plus d'information sur http://www.eltonjohn.com/





LISTE DES PISTES:
01. Daniel (03:54)
02. Teacher I Need You (04:10)
03. Elderberry Wine (03:33)
04. Blues for My Baby and Me (05:42)
05. Midnight Creeper (03:55)
06. Have Mercy on the Criminal (05:57)
07. I'm Gonna Be a Teenage Idol (03:55)
08. Texan Love Song (03:33)
09. Crocodile Rock (03:58)
10. High Flying Bird (04:12)

FORMATION:
Davey Johnstone: Guitares / Banjo (1) / Sitar (4) / Mandoline (8) / Choeurs
Dee Murray: Basse / Choeurs
Elton John: Chant / Claviers
Nigel Olsson: Batterie / Maracas (1) / Choeurs
Alain Hatot: Invité / Saxophone (3,5,7)
Gus Dudgeon: Invité / Arrangement Des Cuivres (3,5,7)
Ivan Jullien: Invité / Trompette (3,5,7)
Jacques Bolognesi: Invité / Trombone (3,5,7)
Jean-louis Chautemps: Invité / Saxophone (3,5,7)
Paul Buckmaster: Invité / Arrangements D'orchestre (4,6)
Prakesh Nanooshka: Invité / Sitar (4)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ELTON JOHN: Tournée d'adieu
 
AUTRES CHRONIQUES
ROYAL THUNDER: Wick (2017)
HARD ROCK - Affinant une identité qui n'appartient qu'à lui, Royal Thunder signe une offrande tout du long envoûtante et qui ne cesse à chaque nouvelle écoute d'éclore en de multiples trésors car ses atours commerciaux trompeurs masquent en réalité une noirceur fébrile.
LAST AUTUMN'S DREAM: In Disguise (2017)
A.O.R. - Si les Suédois semblent clairement se faire plaisir, la question de l'intérêt d'un tel opus de reprises se pose sans détour.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELTON JOHN
ELTON-JOHN_Regimental-Sgt-Zippo
Regimental Sgt Zippo (2021)
3/5
-/5
UNIVERSAL / ROCK
ELTON-JOHN_wonderful-crazy-night
Wonderful Crazy Night (2016)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-diving-board
The Diving Board (2013)
3/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-union
The Union (2010)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-captain--the-kid
The Captain & The Kid (2006)
5/5
-/5
MERCURY / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023