ARTISTE:

DUALITY

(FRANCE)
TITRE:

ARCHEOLOGY

(2017)
LABEL:

DOOWEET

GENRE:

METAL PROGRESSIF

/ DEATH METAL
TAGS:
Chant grave, Concept-album, Growl, Planant, Technique
""Archeology" est une mise en bouche qui augure fort d'un bel avenir pour cette jeune formation, dans l'attente du futur album, espérons-le, digne des plus grands."
THIBAUTK (11.05.2017)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Duality est une jeune formation parisienne née en 2016 qui propose un metal progressif / djent dans la lignée de Textures, TesseracT, Novelists : une musique assez facilement identifiable au chemin balisé d'illustres aînés. Le groupe, déjà fort d'un premier d'essai plutôt bien accueilli ("140 Waves"), livre son nouveau bébé ("Archeology"), un EP qui préfigure un futur album concept. Le groupe semble ainsi vouloir affirmer le propos, cherchant à la fois une grande cohérence dans les thèmes bien qu'il désire aussi afficher aussi une grande variété.

Toutefois, ce n'est pas parce que ces musiciens font une musique de teignes ou de vils garnements violents qu'ils n'ont pas un petit cœur qui bat.... Dès lors, cette petite rondelle, bien avant de nous écarteler les tympans à coups de double grosse caisse marteau-pilon et de riffs ravageurs sur mesures impaires, nous caresse l'échine avec douceur et application.

Car le premier titre ('Reborn') débute par des arpèges aux saveurs de paradis, presque planants. L'ambiance se dévoile à mesure que le titre s'étale, puis la guitare explose, entre en scène sur une mesure complexe et asymétrique. Toutefois, le groupe d'humeur cyclothymique, nous balance à grande vitesse sur des montagnes où les sens malmenés passent de l'étouffant et moite au limpide et divin. Les riffs costauds gavés de testostérone alternent avec des voix aériennes, les cris ravageurs retentissent et percent les tympans et le grunt caverneux, sombre et profond s'impose dans tout l'espace sonore.

La transition vers 'Osiris' semble toute naturelle, fusionnant ce dernier avec le précédent titre, même si les nouvelles sonorités s’éloignent des débuts en intégrant des couleurs venues de pays lointains. Le travail sur les guitares est assez impressionnant : les rythmes impeccables et chirurgicaux se superposent à des arpèges divins. Quant à la voix, elle oscille encore une fois entre grunt caverneux, cris rageurs nés dans les sous-bois humides, chant éthéré et brumeux dont les lambeaux scintillent sous le soleil chaud de cet opus. Enfin, lors de cette éclipse sonore qui clôt la rondelle, nous retrouvons les mêmes ingrédients savants, les mêmes oscillations entre colère et douceur, ou la même orientation mélodique qui nous invite chanter les refrains en chœur.

Entre djent, metal progressif ou metal contemplatif, Duality semble avoir trouvé sa voix dans la sphère métallique brutale française. Le groupe dépolit des compositions gorgées de colère noire, de mélodies limpides et de métriques découpées au scalpel, qui forcent inévitablement à faire tournoyer les tignasses grasses.

"Archeology" est une belle mise en bouche qui nous d'avance fait saliver... Nous nous plaisons ainsi à rêver que le futur album soit aussi percutant, façonné avec application, complet, solide et ravageur. Bref, digne des grands maîtres auxquels il prête allégeance.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/pg/dualityofficiel





LISTE DES PISTES:
01. Reborn
02. Osiris
03. The Clockwork In Reverse

FORMATION:
Guillaume: Batterie
Jérémy: Guitares
Julien: Chant
Logan: Guitares
Max:
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DUALITY: Nouveau morceau
DERNIERE INTERVIEW
DUALITY (26 MAI 2020)
Le déconfinement est une période chargée pour Duality : sortie du nouvel EP, préparation d'un album, finaliste du tremplin METALHEAD... Autant de sujet, et bien d'autres, que nous abordons avec un de grands espoirs du metal moderne hexagonal.
 
AUTRES CHRONIQUES
GUNGFLY: On Her Journey To The Sun (2017)
ROCK PROGRESSIF - Un album de progressif inventif, riche et éclectique, plus destiné néanmoins à ceux qui préfèrent être surpris que bercés par de jolies mélodies.
ELTON JOHN: A Single Man (1978)
POP - Sans être un ratage complet, "A Single Man" se range parmi les albums médiocres dans la longue discographie de l’artiste.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DUALITY
DUALITY_Elements
Elements (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021