ARTISTE:

MARK LANEGAN BAND

(ETATS UNIS)
TITRE:

GARGOYLE

(2017)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
Chant grave, Intimiste
"Opposition entre des morceaux cyberpunk sombres et des parties plus intimistes et lumineuses, mais résultat en demi-teinte."
ADRIANSTORK (16.05.2017)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Depuis plusieurs années, le musicien américain Mark Lanegan, passé par Screaming Trees ou Queens Of The Stone Age, réalise de remarquables concepts albums sous son nom. Il a choisi cette année de se focaliser sur les gargouilles qui ornent nos cathédrales.

Mark Lanegan nous plonge d´emblée dans un univers sombre, hérité des comics et de la philosophie cyberpunk qui ravit Gary Numan ou Billy Idol. Les atmosphères inquiétantes d´'Emperor' avec ses guitares affûtées, 'Death´s Head Tatoo' et ses rythmiques robotiques ou encore 'Nocturne' mettent en avant la voix chaude et ensorcelante de son interprète, qui semble émerger de lieux maudits. 'Blue Blue Sea', moins tourmenté, baigne dans la folie avec son orgue d´église et son rythme technoïde.

Malgré cela, l´album n´est jamais plombant : les mélodies et refrains sont entraînants. En outre, certains morceaux se différencient  foncièrement des pistes susdites. Ils se font plus mélancoliques, plus intimistes, à l´image de la ritournelle de 'Sister', répétitive et lascive à souhait, évoquant 'Venus in Furs' de Velvet Underground, avec un saxophone pour venir nous réchauffer les entrailles. 'Goodbye To Beauty' aux paroles résignées révèle tous les talents de crooner à la Chris Rea de son interprète. Alors album parfait ? On peut tout de même regretter les enchaînements hasardeux des pistes (surtout sur la deuxième face) qui nous laissent entendre moins un concept solide qu´une collection de chansons. En outre, 'Drunk on Destruction', agréable en soi, donne l´impression d´un déjà-vu. 

En définitive, Mark Lanegan oppose des morceaux plutôt sombres et de mouvance cyberpunk à des titres plus lumineux. On pourrait quelque peu regretter leur enchaînement un peu malhabile, mais cet album comme la carrière solo du chanteur de façon générale vaut la peine d´etre écoutée.


Plus d'information sur http://marklanegan.com/





LISTE DES PISTES:
01. Death's Head Tattoo
02. Nocturne
03. Blue Blue Sea
04. Beehive
05. Sister
06. Emperpor
07. Goodbye To Beauty
08. Drunk On Destruction
09. First Day Of Winter
10. Old Swan

FORMATION:
Mark Lanegan: Chant
Rob Marshall: Basse
Duke Garwood: Claviers / Invité
Greg Dulli: Guitares / Invité
Josh Homme: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MARK LANEGAN BAND: Gargoyle
 
AUTRES CHRONIQUES
SOULMATIC: Silverliner (2017)
ROCK - Plus pop-rock que blues-rock, "Silverliner" évite de se prendre au sérieux en semblant conscient de ses limites techniques et artistiques.
MALKAVIAN: Annihilating The Shades (2017)
THRASH - Malkavian transforme l'essai de son premier album en proposant un thrash incisif dégageant une puissance redoutable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MARK LANEGAN BAND
MARK-LANEGAN-BAND_Somebody-s-Knocking
Somebody's Knocking (2019)
5/5
-/5
PIAS / ROCK ALTERNATIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021