GROUPE/AUTEUR:

COSMOGRAF

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE HAY-MAN DREAMS (2017)
LABEL:
BURNING SHED
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Cosmograf signe un nouvel album magnifique de sensibilité, de musicalité tout en s'émancipant des influences. Un petit chef-d’œuvre d'émotion."
CALGEPO - 07.09.2017 - (2) Avis des lecteurs - (3) commentaire(s)
5/5
Est-il encore besoin de présenter Cosmograf, le projet de Robin Armstrong, qui sort, à peine un peu plus d'un an après son dernier album, sa nouvel livraison "The Hay-man Dreams" ? Avec un rythme aussi effréné d'un album quasi tous les ans, le doute peut saisir l'auteur de ses lignes : le temps pour réaliser un album est-il proportionnel au résultat qualitatif de celui-ci ? Le stakhanovisme dont fait preuve notre Anglais témoigne de son esprit créatif qui habite les musiciens à l'image de Steven Wilson ou Neal Morse... avec le risque de se répéter ou de lasser, et la difficulté de se renouveler.

Après avoir évoqué divers sujets tels que l'esprit face à la machine, la solitude dans l'espace, l'absurde selon Camus, Cosmograf nous invite à suivre les rêves d'un... épouvantail. La solitude, pas toujours si éloignée du concept, est propice à autant de divagations musicales rêveuses et à l'introspection de cet homme effrayant fait de paille, seul au milieu de son champ de blé.

Émancipation est le mot qui vient à l'esprit après une première écoute. Les précédents albums de Robin, d'une grande qualité, souffraient d'être un peu trop marqués du sceau des influences de Cosmograf (Porcupine Tree, Pink Floyd, The Who). Ici, elles sonnent à l'oreille mieux assimilées et intégrées, voire transcendées. Elles sont bien naturellement toujours présentes comme dans "Hay-Man", troublant de beauté avec son rappel à "Dark Side Of The Moon" par le biais de ce chant féminin et ses samples au cours de sa première moitié, auxquels succèdent les guitares incisives qui avaient les faveurs du désormais endormi arbre à porc-épic. Les solos sont ainsi légion, de toute beauté et s'étendent pour le plus grand plaisir des amateurs, démontrant le toucher délicat et sensible de Robin.

Puisant dans ce qu'il sait faire de mieux et fort de son expérience, notre Anglais délivre ici son meilleur album à ce jour et prône les valeurs du rock progressif, notamment celle de transmettre des émotions sans pour autant être forcément trop intellectuel ou élitiste. La construction de 'Motorway' en est un parfait exemple : un petit chef-d’œuvre démarrant par des arpèges de guitare sèche sur lesquels des nappes de synthétiseur plutôt lentes viennent se greffer. Le titre prend le temps de se développer (huit minutes) et monter en puissance avec une belle cohérence pour laisser place dans sa dernière partie à la guitare électrique, magnifique. La simplicité du compositeur alliée à son exigence sans concession de produire des titres de qualité est déconcertante d'efficacité ('Trouble In The Forest'). 'Cut The Corn' se souvient avec délectation du Camel de "Harbour Of Tears" ou de "Dust And Dreams" avec sa guitare et son chant à la Latimer (et un peu Hackett pour la partie à la guitare sèche).

Concis, direct, émotionnel, personnel, voilà que les doutes émis en introduction s'envolent à l'écoute de cette nouvelle fournée qui n'invite qu'à une chose : appuyer sur le bouton replay. Et incite à renvoyer cette question à celui qui a noirci cette page : faut-il laisser passer du temps pour qualifier un album de petit chef-d’œuvre ?

Plus d'information sur http://www.cosmograf.co.uk



GROUPES PROCHES:
DEEP PURPLE, LED ZEPPELIN, BARCLAY JAMES HARVEST, PINK FLOYD, SYLVAN, ANATHEMA

LISTE DES PISTES:
01. Tethered And Bound
02. Trouble In The Forest
03. The Motorway
04. Cut The Corn
05. Melancholy Death Of A Gamekeeper
06. Hay-Man


FORMATION:
Robin Amstrong: Chant / Guitares / Basse / Claviers
David Allan: Invité / Voix
Kyle Fenton: Batterie / Invité
Matt Stevens: Guitares / Invité
Rachael Hawnt: Chant / Invité


TAGS:
Instrumental, Neo, Psychédélique
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 10/11/2018 -
0 0
4/5
Peut-être pas le meilleur album, et un peu plus court que d'ordinaire, mais quelle constance dans l'excellence... Robin continue de balancer sa musique entre onirisme et introspection tourmentée, et s'autorise à varier l'instrumentation et les voix sans dénaturer son propos, comme en témoigne le magnifique 'Hay-Man', point d'orgue de l'album. Je suis déconcerté à chaque redécouverte, et pratiquement de A à Z de la discographie. Ayant méticuleusement testé mon addiction pour chacune des oeuvres du bonhomme, j'ai dû me résoudre à acquérir l'ensemble de sa disco, tellement l'idée de ne pas participer au financement d'une création de cette trempe m'a paru irrecevable.
Cosmograf est l'une de mes meilleures découvertes musicales de ces 10 dernières années, à tel point que je me suis obligé, à un certain moment, de passer un peu à un autre registre. Non par peur de lassitude, mais par celle de ne plus parvenir à écouter autre chose !

PSI4 - 01/10/2017 -
0 0
4/5
Cosmograf a été pour moi une découverte après la critique très élogieuse du site.
Et je dis merci ....
Du vrai et pur Rock Progressif. Rien de super révolutionnaire, mais des interprétations hyper propres et soignées. Les compos sont riches et tous les instruments parfaitement maitrisés. La guitare arrivent au bon moment, et quelle virtuosité. Oui d'accord, il y a un esprit Floydien très net, mais c'est une telle référence qu'il est difficile d'en sortir pour beaucoup. J'ai adoré cette guitare posée, chaude, les notes qui s'étirent dans des solos riches et variés. Mais toujours dans l'esprit de ce Prog qui me chavire depuis 30 ans.
Mon seul bémol est sur la voix. Je ne suis pas fan d'une sonorité parfois trop aigus qui ne colle parfois pas avec la musique. Pas sur tous les morceaux, mais parfois, et ça m'a un peu cassé l'ambiance. J'ai eu l'impression d'une faille de maturité entre la voix et la musique. Sinon, c'était 5 étoiles assurées.
Au final, je recommande quand même beaucoup....

Haut de page
(3) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
CALGEPO - 12/09/2017 06:58:49
0
Éveiller la curiosité fait partie de notre "travail" et si en plus ça matche et que vous aimez l'artiste alors c'est encore plus gagné. Merci pour vos commentaires.
MESKALROCK - 11/09/2017 08:55:17
0
apres avoir lu la chronique , j'ai directement acheté le disque sans connaitre l'artiste ni le contenu et je ne le regrette pas ,apres chaque écoute je le remet au début ... que du bonheur encore une belle découverte
KATONOMA - 07/09/2017 20:44:16
0
Excellent chronique ! ça donne vraiment envie d'écouter l'album !
Haut de page
EN RELATION AVEC COSMOGRAF
DERNIERE ACTUALITE
COSMOGRAF: Nouvel album en avril
Toutes les actualités sur COSMOGRAF
DERNIERE INTERVIEW
Robin Amstrong (la tête pensante de Cosmograf) a bien voulu répondre à nos questions, cela tombait bien car son album est parmi des plus apprécié au sein de la rédaction ainsi qu’auprès de nos lecteurs.

NOTES
4.3/5 (6 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MAT BASTARD: Loov (2017)
ROCK Dans la droite ligne du dernier Skip The Use, Mat Bastard réussit haut la main sa première tentative en solo.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DECAPITATED: Anticult (2017)
DEATH METAL "Anticult" résonne comme la prolongation d'une évolution entamée depuis "Carnival Bizarre" : le combo élargit son spectre glauque et insère dans son jeu les éléments d'une progression lente, calculée et contrôlée.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COSMOGRAF
COSMOGRAF_The-Unreasonable-Silence
The Unreasonable Silence (2016)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_Capacitor
Capacitor (2014)
4/5
4.4/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Man-Left-In-Space
The Man Left In Space (2013)
5/5
3.8/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_When-Age-Has-Done-Its-Duty
When Age Has Done Its Duty (2011)
5/5
4.6/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_End-Of-Ecclesia
End Of Ecclesia (2009)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020