GROUPE/AUTEUR:

ALICE COOPER

(ETATS UNIS)

TITRE:
PARANORMAL (2017)
LABEL:
EAR MUSIC
GENRE:
ROCK

"Alice Cooper prouve qu'à près de 70 ans son venin peut toujours faire mouche."
ADRIANSTORK - 26.09.2017 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Malgré ses grandes retrouvailles avec son gang, Alice Cooper avait cruellement manqué de pertinence sur son précédent album, une collection de chansons, un album à rallonge et trop d´invités (dont certains n´auraient jamais dû accepter, comme Kesha). Avec son nouvel album illustré par un doppelgänger diabolique, notre ami Vincent Furnier retrouvera-t-il le chemin du théâtre de la cruauté ?

Après les errements de "Welcome 2 My Nightmare", Alice Cooper semble avoir fait amende honorable. S´il renoue anecdotiquement avec les membres originaux du groupe sur deux morceaux, Alice n´a pas renoncé à s´attacher les services de noms prestigieux. Ces derniers ne seront pas réduits au statut de figurants et la liste semble à première vue plus alléchante que sur le dernier album, avec la présence du bassiste Roger Glover (Deep Purple), du batteur Larry Mullens (U2) ou encore de Billy Gibbons (ZZ Top).

Le roi des squelettes semble avoir compris qu´il lui fallait redorer son blason un peu dégarni par le temps. Nul besoin de se remettre en question ou de tenter quelques expérimentations vers le metal industriel ou de surfer sur la vague en faisant un duo avec Nicki Minaj. Le Coop' décide d´accomplir la sinistre besogne qui porte sa signature, n´hésitant pas à se faire référentiel : 'Dead Flies' évoque 'Caught In A Dream', 'Rats' et les sonneries de classe de 'Paranoiac Personality' rappellent le bon temps de l'album "Schools Out", on peut entendre surgir le riff de 'No More Mr Nice Guy', 'Holy Water' évoque 'Some Folks', les paroles de 'Fallen In Love' renvoient directement à ses plus grandes chansons. Pourtant notre oncle Fétide du shock rock n'aurait-il pas tendance à radoter, maintenant qu'il a l'âge d'intégrer un hospice?

Que le fan se rassure, la météo est au beau fixe, les guitares claquent, les riffs pleuvent, la section rythmique zèbre les compositions d'éclairs. 'Paranormal' sonne comme un nouvel hymne aux cauchemars de la nuit, aidé en cela par la basse terrifiante de Roger Glover et un solo de guitare aussi dérangeant que jouissif. 'Paranoiac Personality' s'échappe de son carcan lourd sur les couplets pour nous faire valoir un refrain d'anthologie avec chœurs à l'appui. 'Dynamite Road' file à pleins décibels sur des autoroutes qu'ont naguère empruntés ZZ Top ou Motörhead, temporisé par 'Private Public Breakdown' qui lui succède. Et lorsque survient la ballade orageuse 'The Sound Of A', l'auditeur se dit qu'Alice Cooper a rebandé son arc. On pourra regretter 'Fireball' qui, malgré sa rythmique de rouleau compresseur, écrase surtout la voix d'Alice et l'orgue (joué par Bob Ezrin en personne).

Alice Cooper a souvent brodé autour d'un canevas fantastico-horrifique mais sans avoir renfermé toutes les pistes dans un thème unique, préférant élargir les horizons. Cet album ne viendra pas faire mentir ce principe, les thèmes de ses chansons lorgnent vers les sujets de prédilection de son auteur : croque-mitaine (entité amoureuse sur 'Paranormal', bourreau sur 'The Sound Of A'), sectes de cannibales ('Dead Flies') ou de rongeurs ('Rats'), paranoïa ('Paranoiac Personality') ou encore profession de foi via un autoportrait en fille authentique dans un monde de plastique (''I'm a rock and roll queen in a hip hop world'' chante t'il sur 'Genuine American Girl')

On pourrait toutefois reprocher à cet album sa longueur. A nouveau, le Coop a décidé d´offrir quelques extraits live où il revisite les joyaux de son répertoire. Si l´auditeur commence à en avoir assez de ces bonus qui alourdissent la durée déjà conséquente du disque, il est difficile de rester insensible devant une collection explosive : 'Under My Wheels', 'No More Mr. Nice Guy' ou un 'Billion Dollars Baby' sorti tout droit des feux de la Géhenne, nous prouvent qu´Alice Cooper est bien une bête (nocturne) de scène. "Paranormal" prouve qu'à près de 70 ans, le venin d'Alice Cooper peut toujours faire mouche !

Plus d'information sur http://www.alicecooper.com/



GROUPES PROCHES:
MURDERDOLLS, ANTONIUS REX, KAISAS, MARILYN MANSON, TRAUMATISME, STEVE HUNTER, MADMEN AND THE DREAMERS, THE WHO, FIVE FINGER DEATH PUNCH, WEDNESDAY 13

LISTE DES PISTES:
01. Paranormal
02. Dead Flies
03. Fireball
04. Paranoiac Personality
05. Fallen In Love
06. Dynamite Road
07. Private Public Breakdown
08. Holy Water
09. Rats
10. The Sound Of A
11. Genuine American Girl
12. You And All Of Your Friends
13. No More Mr. Nice Guy
14. Under My Wheels
15. Billion Dollar Babies
16. Feed My Frankenstein
17. Only Women Bleed
18. School’s Out


FORMATION:
Alice Cooper : Chant
Chuck Garric: Basse
Glen Sobel: Batterie
Nita Strauss: Guitares
Ryan Roxie: Guitares
Tommy Henriksen: Guitares
Billy Gibbons: Guitares / Invité
Dennis Dunaway: Basse / Invité
Larry Mullen Jr.: Batterie / Invité
Michael Bruce: Guitares / Invité
Neal Smith : Batterie / Invité
Roger Glover: Basse / Invité


TAGS:
70's, Accessible / FM, Chaotique, Lourde, Old School, Sombre
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 26/09/2017 -
0 0
2/5
Gageons que si cet album n'était pas estampillé Alice Cooper, il serait sorti dans l'indifférence générale et aurait été oublié à peine passé sur nos platines. Du hard rock basique, sans trait de génie et sans hargne. Alice Cooper se laisse vivre sur sa légende. Dispensable.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALICE COOPER
DERNIERE ACTUALITE
ALICE COOPER: Nouveau titre en écoute
Toutes les actualités sur ALICE COOPER
NOTES
1/5 (1 avis) 3.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THY ART IS MURDER: Dear Desolation (2017)
DEATH METAL Même si certains reprocheront à "Dear Desolation", droit dans son style, de ne jamais s'éloigner d'un sentier balisé, il est d'une grande qualité et s'écoute avec un plaisir vicieux certain.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
EPICA: The Solace System (2017)
METAL MELODIQUE Complément indispensable à "The Holographic Principle", "The Solace System" nous dévoile un groupe encore capable d'une certaine sobriété.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALICE COOPER
ALICE-COOPER_Raise-The-Dead-Live-From-Wacken
Raise The Dead Live From Wacken (2014)
2/5
5/5
U.D.R. / HARD ROCK
ALICE-COOPER_Welcome-2-My-Nightmare
Welcome 2 My Nightmare (2011)
3/5
4/5
UNIVERSAL / HEAVY METAL
ALICE-COOPER_Alice-Does-Alice
Alice Does Alice (2010)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
ALICE-COOPER_The-Live-And-Crimes-Of-Alice-Coo
The Live And Crimes Of Alice Cooper (2008)
2/5
4/5
RHINO RECORDS / HARD ROCK
ALICE-COOPER_Along-Came-A-Spider
Along Came A Spider (2008)
3/5
3.5/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020