ARTISTE:

ELTON JOHN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

SLEEPING WITH THE PAST

(1989)
LABEL:

MCA

GENRE:

POP

TAGS:
80's, FM
"En s'inspirant de la soul et de la R'n'B des années 60 et 70, Elton John et Bernie Taupin font preuve d'une inspiration en verve et offrent un album d'une qualité rarement atteinte lors de la décennie précédente."
LOLOCELTIC (24.07.2017)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Remis en selle par le très bon "Reg Strikes Back" (1988), et comme à son habitude, Elton John enchaîne un nouvel album dans un délai assez bref. Pour sa nouvelle production, il décide de rendre un hommage à la soul et au R'n'B des années 60 et 70 au travers de compositions écrites dans leur intégralité avec Bernie Taupin. Cela faisait un moment que les seuls noms des deux complices de toujours n'avaient pas partagé l'affiche avec d'autres intervenants, mais l'idée de concentrer l'album sur un thème récurrent a encouragé la légendaire paire à se renfermer sur son travail en binôme pour ne pas mettre la cohérence de l'ensemble en danger. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si le maître des lieux a dédicacé ce nouvel opus à son compère.

Avec des moyens de production bien ancrés dans leur époque, le bien-nommé "Sleeping With The Past" va donc chercher son inspiration quelques décennies en arrière pour un résultat qui n'a plus grand-chose à voir avec le rock, mais dont la qualité ne pourra pas être remise en question. Après le surprenant 'Durban Deep' qui ouvre les festivités sur un rythme syncopé qui le fait balancer entre reggae et R'n'B, la suite est un festival de titres aux ambiances variées mais toujours accrocheuses. Avec son refrain fortement inspiré du 'Reach Out (I'll Be There)' des Four Tops (également repris avec succès par Diana Ross, Gloria Gaynor ou Michael Bolton), 'Healing Hands' fait preuve d'une énergie euphorisante et enthousiasmante. Les superbes harmonies et le refrain aux accents gospel participent à faire de ce titre un sommet de l'album. Ce dynamisme se retrouve sur le léger et entraînant 'Club At The End Of The Street' avec son joli solo de saxo, sur le catchy titre éponyme dont le riff de guitare apporte une touche plus rock, sur un 'Stone's Throw From Hurtin' ' au superbe solo de guitare et sur lequel Elton John chante en falsetto, ou sur un 'I Never Knew Her Name' au rythme appuyé.

Alternant avec ces titres, les douceurs sont également de la partie avec une inspiration renouvelée et fringante. 'Whispers' et le tube interplanétaire 'Sacrifice' flottent dans une douceur envoûtante et offrent des mélodies et refrains obsédants. Plus soul-bluesy, 'Amazes Me' se fait langoureux et bénéficie de jolis chœurs féminins et d'un nouveau superbe solo de Davey Johnstone qui trouve avec cet album un écrin lui permettant de rappeler quel talentueux guitariste il est. Enfin, 'Blue Avenue' vient clôturer l'ensemble en regroupant en son sein plusieurs points forts offerts tout au long de l'album. Premier couplet épuré, montée en intensité majestueusement maîtrisée, ambiance envoûtante, section rythmique n'apparaissant qu'après un premier refrain sur lequel le maestro passe à nouveau en voix de tête sur quelques passages : ce titre ressemble presque à un résumé de la tracklist qui l'a précédé.

Voilà longtemps que nous n'avions pas eu droit à un album de ce calibre de la part d'un artiste qui, en compagnie de son alter-ego, a retrouvé une créativité en verve. Certes, du fait de l'inspiration soul et R'n'B des années 60 et 70, l'ensemble sonne plus pop que rock, mais cette voie semble être celle qui a été choisie depuis plusieurs albums et le résultat n'avait pas toujours été à la hauteur, en tout cas, pas sur la durée totale d'un album. Comme l'annonçait le précédent opus, Elton John est de nouveau d'attaque et il semble prêt à marquer les années 90 de son empreinte.


Plus d'information sur http://www.eltonjohn.com/





LISTE DES PISTES:
01. Durban Deep - 5:31
02. Healing Hands - 4:23
03. Whispers - 5:30
04. Club At The End Of The Street - 4:50
05. Sleeping With The Past - 4:59
06. Stone's Throw From Hurtin' - 4:56
07. Sacrifice - 5:08
08. I Never Knew Her Name - 3:32
09. Amazes Me - 4:40
10. Blue Avenue - 4:22

FORMATION:
Davey Johnstone: Guitares
Elton John: Chant / Claviers
Fred Mandel: Guitares / Claviers
Guy Babylon: Claviers
Jonathan Moffett: Batterie
Romeo Williams: Basse
Vince Denham: Saxophone
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ELTON JOHN: Tournée d'adieu
 
AUTRES CHRONIQUES
LITTLE HURRICANE: Same Sun Same Moon (2017)
BLUES - Quatrième album du duo, une belle balade blues et pop sans grande originalité sous le soleil.
PRONG: Zero Days (2017)
METAL INDUSTRIEL - A peine un an après son dernier album, Prong remet le couvert en balançant une nouvelle petite bombe thrash et impressionne par sa régularité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELTON JOHN
ELTON-JOHN_wonderful-crazy-night
Wonderful Crazy Night (2016)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-diving-board
The Diving Board (2013)
3/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-union
The Union (2010)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-captain--the-kid
The Captain & The Kid (2006)
5/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_Peachtree-Road
Peachtree Road (2004)
3/5
-/5
UNIVERSAL / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021