GROUPE/AUTEUR:

SECRET SPHERE

(ITALIE)

TITRE:
THE NATURE OF TIME (2017)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

"Original, personnel, varié, difficile de demander plus à Secret Sphere. Tout simplement l'un des meilleurs albums de l'année en matière de heavy metal."
BIG HENRY - 25.09.2017 - (3) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Après le réenregistrement de l'album "A Time Never Come" en 2015 et le live au Japon sorti en 2016, les Italiens de Secret Sphere reviennent cet été sur le devant la scène avec "The Nature Of Time", deuxième album avec Michele Luppi au chant (arrivé en remplacement de Roberto Messina en 2012). Assez fans du bonhomme depuis l'époque où il sévissait au sein de Vision Divine, son premier essai avec la sphère secrète, le très progressif "Portrait Of A Dying Heart", ne nous avait pourtant que modérément convaincus. Ce nouvel opus saura-t-il infléchir notre opinion mitigée ?

Autant être clair tout de suite. Cet album est très, très mélodique et il n'est pas impossible qu'il soit même un peu trop mélodique pour certains fans du groupe (un peu comme le dernier Myrath). Le speed des débuts semble assez loin, le prog aussi. Certains passages sont limite pop ou FM ('Kindness') mais il est difficile de ne pas adhérer à la démarche du groupe tant il se dégage de l'ensemble une vraie personnalité et une vraie cohérence. Le dernier titre 'The New Beginning' se termine d'ailleurs par une subtile référence à chaque morceau de l'album, renforçant encore l'homogénéité de l'ensemble.

Il ressort de "The Nature Of Time", sorte de concept album autour du retour à la vie d'une jeune fille après un long coma, une énergie assez fraiche et positive qui n'est pas sans rappeler celle du dernier Circus Maximus. Rassurez-vous quand même, tout n'est pas que sucrerie. Les racines speed ('Courage'), power ('Reliance') et prog ('Commitment', 'The Awakening') n'ont pas complètement disparu mais elles sont désormais là surtout pour soutenir des mélodies toutes plus tubesques les unes que les autres.

Quant à Luppi, il confirme encore une fois tout le bien que l'on pense de lui. Les fines bouches reprocheront peut-être à son chant d'être un peu trop mis en avant dans le mixage mais avec un tel chanteur dans ses rangs, c'est finalement assez compréhensible de vouloir le mettre en valeur.

"The Nature of Time" est probablement l'album le plus ambitieux jamais sorti par le groupe. L'avenir nous dira si la nouvelle direction artistique adoptée a vocation à s'inscrire dans la durée ou si elle était purement conjoncturelle, uniquement destinée à servir au mieux le concept de l'album. Mais au vu de la qualité et de la force des mélodies de morceaux tels que 'The Calling', 'Courage' ou encore 'Honesty', il serait vraiment dommage de faire marche arrière maintenant.

Secret Sphere aurait-il enfin trouvé sa voix, pardon, sa voie ? En tout cas, sa musique n'a jamais semblé aussi originale et personnelle qu'aujourd'hui et rien que pour ça, nous leur tirons notre chapeau imaginaire !

Plus d'information sur http://www.secretsphere.org/



GROUPES PROCHES:
FIREWIND, TIMESWORD, ANGRA, VISION DIVINE, CIRCUS MAXIMUS, SONATA ARCTICA

LISTE DES PISTES:
01. Intermission
02. The Calling
03. Love
04. Courage
05. Honesty
06. Kindness
07. Faith
08. Commitment
09. The Awakening
10. The New Beginning


FORMATION:
Aldo Lonobile : Guitares
Andrea Buratto : Basse
Gabriele Ciaccia: Claviers / Piano
Marco Lazzarini: Batterie
Michele Luppi: Chant


TAGS:
Accessible / FM, Symphonique, Concept-album
 
 
(3) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
M. CYCLOPÈDE - 04/03/2019 -
0 0
5/5
Je connaissais vaguement ce groupe s’en vraiment trop accroché, mais l’arrivée de Michele Luppi (ex Vision Divine) a fait évoluer le quintet italien vers un metal plus mélodique, on est clairement assez proche de Circus Maximus ou de Pagan’s Mind, mais contrairement à ces deux formations norvégiennes, l’aspect prog est plus nuancé et laisse souvent la place à un power metal typique des groupes italiens (l’intro de Relance est là pour le prouver).

Le signore Luppi n’est pas uniquement un vocaliste hors pair, mais c’est aussi un poly-instrumentiste (il est également claviériste au sein de Whitesnake) accompli qui est capable de distiller des lignes de chants d’une très grande richesse et d’apporter un brin d’originalité, qui manquait jusqu’alors à ce groupe.

Le disque est très dense, tous les morceaux s’enchaînent parfaitement sans réel temps mort, du coup difficile de trouver un titre plus fort qu’un autre, toutefois je citerai quand même The Awakening (avec sa magnifique intro) qui est d’un puissance phénoménale tour en conservant un très belle ligne mélodique.

Je sais que bon nombre de fans de Secret Sphere avaient été déçus par les dernières créations du groupe, mais cet album devrait en réconcilier plus d’un !

PROGZILLA - 09/10/2018 -
0 0
5/5
Un album transcendant, ou s'allie puissance et finesse, force et subtilité. Il a sa propre identité, échappant au travers et stéréotypes du genre musical avec sa " touche" progressive. La voix du chanteur est tout simplement à tomber... il faut écouter le live On night in tokyo, où Luppi se révèle être le frère caché de Glenn Hughes ...
EDDYA - 25/09/2017 -
0 0
2/5
Compositions mièvres (histoire d'amour récente? ;) La production ne me plait pas non plus, la voix est sur-mixée et les guitares sous-mixées.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SECRET SPHERE
DERNIERE ACTUALITE
SECRET SPHERE: Détails et extraits de "The Nature Of Time"
Toutes les actualités sur SECRET SPHERE
NOTES
3.5/5 (4 avis) 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PREMIATA FORNERIA MARCONI: Passpartù (1978)
ROCK Avec "Passpartù", PFM se détourne radicalement du rock progressif pour se diriger vers le folk. Un album moyen qui passe partout.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THRESHOLD: Legends Of The Shires (2017)
METAL PROGRESSIF "Legends of The Shire" est certainement l'un des plus beaux albums de l'année. Threshold y revient pour notre plus grand plaisir aux bases posées avec "Hypothetical" ou "Critical Mass". Une réussite !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SECRET SPHERE
SECRET-SPHERE_Portrait-Of-A-Dying-Heart
Portrait Of A Dying Heart (2012)
4/5
4/5
SCARLET RECORDS / METAL MELODIQUE
SECRET-SPHERE_Archetype
Archetype (2010)
2/5
-/5
SCARLET RECORDS / METAL MELODIQUE
SECRET-SPHERE_Sweet-Blood-Theory
Sweet Blood Theory (2008)
2/5
-/5
DOCKYARD1 / METAL MELODIQUE
SECRET-SPHERE_Heart--Anger
Heart & Anger (2005)
3/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
SECRET-SPHERE_Scent-Of-Human-Desire
Scent Of Human Desire (2003)
4/5
3/5
METAL MIND / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020