MW / Accueil / Chroniques / GLASS: Illuminations
GROUPE/AUTEUR:

GLASS

(ETATS UNIS)

TITRE:
ILLUMINATIONS
ANNEE PARUTION:
2005
LABEL:
MUSEA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
"
A l'écoute de ces "Illuminations", tout laisse à penser que le trio américain n'a pas vu passer les 3 décennies qui se sont écoulées entre leurs premières compositions et la production dont il est ici question."

TONYB - 23.01.2006 -
Ami lecteur de cette chronique, accroche-toi à ton siège car dans quelques instants, tu vas être le témoin privilégié d'une révélation scientifique extraordinaire : la preuve irréfutable que la cryogénisation, méthode de conservation par le froid, fonctionne. Pour ce faire, il te suffira de glisser dans ta platine CD la dernière galette produite par "Glass", groupe formé dans les années 1970 et ressuscité en 2004 par le biais d'un album live reprenant leurs compositions originales jusqu'alors jamais éditées.

A l'écoute de ces "Illuminations", tout laisse à penser que le trio américain n'a pas vu passer les 3 décennies qui se sont écoulées entre leurs premières compositions et la production dont il est ici question. Dès la première plage, l'auditeur se retrouve plongé en plein milieu des seventies, époque où toutes les expérimentations étaient possibles, impression renforcée par la débauche de claviers analogiques, tous plus vintage les uns que les autres, donnant une tonalité surannée à l'ensemble. Soutenus par un jeu de batterie tout en finesse et des lignes de basse répétitives, ces derniers mènent la danse de la majorité des morceaux, les guitares venant simplement enluminer les mélodies ainsi proposées.

Les différentes compositions, regroupées autour de 3 suites principales, vont s'enchaîner entre morceaux purement symphoniques aux thèmes accrocheurs ("Overture", "Eclipse", "Gaia" ...) et autres titres dignes du meilleur "Ashra Tempel" cuvée seventies ("Astral Transascension", "The Hidden Room", "Slightly Behind All the Time" ...).

On trouvera également quelques plages plus expérimentales ("Isle of Dyslexia", "Delirium", ou encore "Medicine Man" qui trouverait sa place sur "Ummagumma"), à l'intérêt plutôt discutable car venant casser la dynamique des différents enchaînements.

Au final, que penser de cet album ? C'est très beau, très bien joué, très bien réalisé, mais à mon sens, Glass s'est trompé d'époque, ce qui nous renvoie à notre découverte initiale. Les amateurs du genre apprécieront sans doute, ceux qui se délectent d'un son plus moderne passeront rapidement à autre chose.

Plus d'information sur http://www.rpursuit.com/glassbros/index.asp


GROUPES PROCHES:
ELP, SBB, GENTLE GIANT, ECCENTRIC ORBIT

LISTE DES PISTES:
01. Overture - 5:43
02. The Secret Life Of Aqua J. Long (i. Astral Transascension) - 7:12
03. The Secret Life Of Aqua J. Long (ii. Isle Of Dyslexia) - 3:14
04. The Secret Life Of Aqua J. Long (iii. Medicine Man) - 5:30
05. Electronic Synaesthasia (i. The Hidden Room) - 3:42
06. Electronic Synaesthasia (ii. Crossing) - 5:10
07. Electronic Synaesthasia (iii. My Tantric Gatito) - 3:49
08. Alchemy Of The World (i. Eclipse) - 2:48
09. Alchemy Of The World (ii. Wanderlust) - 2:38
10. Alchemy Of The World (iii. Eternity) - 1:57
11. Alchemy Of The World (iv. Reprise) - 1:35
12. Alchemy Of The World (v. Delirium) - 5:00
13. Alchemy Of The World (vi. Falling) - 2:23
14. Slightly Behind All The Time - 5:57
15. Gaia - 6:10


FORMATION:
Greg Sherman: Claviers
Jeff Sherman: Basse / Claviers
Jerry Cook: Batterie


TAGS:
Symphonique, Expérimental, 70's
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

TARJY - 21/08/2007 14:14:26
Cet Illuminations est un disque pour fans de claviers "vintage", car à part celà, on reste sur sa faim ! Pourtant ça débute pas mal avec "Overture" et "Astral Transascension", puis c'est un peu l'ennui qui nous gagne... Une longue série de titres assez ennuyants répétant souvent la même mélodie (effet hypnotique inside !) parfois agrémentés de quelques bruitages assez inutiles, tout ça pour masquer le côté répétitif des compositions. Les guitares sont, malheureusement, quasi absentes tout comme le chant. Pourtant, il faut avouer que la fin du disque retrouve quelques couleurs avec notamment un bon "Gaïa" mais c'est trop tard, le mal est fait ! Et bien pour ma part, m'étant presque assoupi au milieu de l'album, je ne peux que me resoudre à lui donner juste la moyenne...
185 3025
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC GLASS
 
NOTES
 
2/5 (2 avis)
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT GLASS
 
GLASS_Illuminations Illuminations (2005)
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
GLASS_No-Strangers-To-The-Skies No Strangers To The Skies (2000)
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019