ARTISTE:

CHEAP TRICK

(ETATS UNIS)
TITRE:

WE’RE ALL ALRIGHT!

(2017)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
FM
"Ce "We're All Alright" est un cru moyen des Tricksters. Plaisant car toutes les productions des Américains le sont, mais manquant de finitions et de morceaux mémorables."
NUNO777 (03.08.2017)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Voilà quarante ans que les Beatles Américains, comme les ont affublés les Japonais, nous ravissent de leur pop puissante et mélodieuse. Il fallait bien une nouvelle livraison pour célébrer les noces d'émeraude d'un groupe soudé depuis ses débuts bien que la fête ne soit pas totale sans le batteur originel Bun E. Carlos, en conflit avec les autres musiciens depuis "Bang Zoom Crazy... Hello" sorti l'année dernière, remplacé par le fils de Rick Nielsen, Daxx. Après dix-sept albums et des centaines de tournées, les Cheap Trick sont toujours fidèles à leur rock américain, traversant les modes avec des hauts et des bas mais invariablement animés par la même passion communicative. Chapeau donc.

Les originaires de Rockford, Illinois sont en forme depuis leur "retour" avec le très bon "Bang Zoom Crazy... Hello", six longues années après un excellent "The Latest". Ils n'ont surtout plus rien à prouver et l'auditeur sait exactement ce qu'il vient chercher en écoutant un album des Américains. Cette envie de se faire plaisir transpire de ce "We're All Alright!" qui débute sur les chapeaux de roue avec quatre titres taillés dans un rock sans artifice renforcé par une production qui privilégie les sonorités brutes. Les riffs misent sur l'efficace simplicité et l'énergie immédiate et ce ne sont pas les chœurs ni les cordes finales de 'Nowhere' qui détournent ce quarté de leur objectif de montrer un Cheap Trick sauvage et toujours vigoureux bien que la moyenne d'âge (sans Daxx) frôle les soixante-dix ans ! Les Tricksters en oublient juste d'être mélodiques avec des refrains basiques bien loin de leur qualité habituelle.

Heureusement Nielsen, Zander et Petersson retrouvent leur esprit créatif à l'occasion d'un 'Lolita' plus produit et un 'Brand New Name on an Old Tattoo' qui fait parler les instruments (quelle basse !) et les voix (quelle pêche de Zander !) et qui renferme un double refrain génialement construit comme on aime les entendre chez nos joyeux rockers. Le disque se poursuit avec la fameuse power-ballade 'Floating Down', réussie et agréable à écouter, et un 'She's Alright' popisant et sucré qui tranche avec les tonalités radicales du début. Ce court interlude laisse place à une fin plus dans l'ambiance directe et heavy des premiers morceaux avec le rapide 'Listen To Me' aux harmonies collégiales et 'The Rest Of My Life' qui prend plus le temps de s'installer. A ce stade une grosse demi-heure s'est écoulée et les trois morceaux bonus de l'édition limitée ne seront pas de trop pour atténuer l'impression d'avoir entendu un Cheap Trick un peu léger, d'autant que ceux-ci s'intègrent parfaitement à l'album. Les chanceux auront notamment droit à 'Blackberry Way', une reprise de bonne facture de The Move, une des influences majeures des Tricksters.

L'écoute d'un album de Cheap Trick ne s'accompagne pas forcément d'un a priori d'originalité. Les seules attentes concernent les finitions mélodiques qui font parfois défaut dans "We're All Alright!". Ce dix-huitième album est ainsi à ranger dans la moyenne basse des productions du groupe, celles qui s'écoutent de temps en temps mais qui ne marqueront pas leur discographie. Par contre, la passion toujours vivace du quartet, très audible dans ce disque, nous laisse espérer que les Tricksters ne sont pas près de débrancher leurs instruments, pour notre plus grand plaisir.


Plus d'information sur http://www.cheaptrick.com/





LISTE DES PISTES:
01. You Got It Going On
02. Long Time Coming
03. Nowhere
04. Radio Lover
05. Lolita
06. Brand New Name On An Old Tattoo
07. Floating Down
08. She's Alright
09. Listen To Me
10. The Rest Of My Life
11. Blackberry Way (bonus)
12. Like A Fly (bonus)
13. If You Still Want My Love (bonus)

FORMATION:
Daxx Nielsen: Batterie
Rick Nielsen: Guitares / Backing vocals
Robin Zander: Chant / Guitares
Tom Petersson : Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CHEAP TRICK de retour en concert à Paris
 
AUTRES CHRONIQUES
STONE SOUR: Hydrograd (2017)
ROCK INDÉ - "Hydrograd" transpire le plaisir de jouer, Stone Sour trouvant (presque) toujours le juste équilibre entre diversité et cohérence. Un disque sincère !
SMASH HIT COMBO: L33t (2017)
METAL FUSION - Smash Hit Combo choisit de passer à l'anglais pour un résultat brillant, parfait pour les amateurs du son des débuts de Linkin Park.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CHEAP TRICK
CHEAP-TRICK_In-Another-World
In Another World (2021)
4/5
-/5
BMG / ROCK
CHEAP-TRICK_Cheap-Trick-1997
Cheap Trick 1997 (1997)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
CHEAP-TRICK_Busted
Busted (1990)
3/5
-/5
EPIC / ROCK
CHEAP-TRICK_Standing-On-The-Edge
Standing On The Edge (1985)
4/5
-/5
EPIC / ROCK
CHEAP-TRICK_Next-Position-Please
Next Position Please (1983)
2/5
-/5
EPIC / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021