ARTISTE:

ELTON JOHN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

DUETS

(1993)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

POP

TAGS:
FM, Funky, Groovy, Reprises
"Album de duos et de reprises, "Duets" est un exercice de style passable bien loin du style habituel à Elton John."
CORTO1809 (21.09.2017)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec un tel titre, "Duets", et une pochette représentant deux chaises vides, il est facile de comprendre que pour son vingt-quatrième disque studio, Elton John a décidé de se livrer au périlleux exercice de l’album en duos. Avec un "s", car ce n’est pas moins de quinze duos qu’il nous propose, le dernier titre, ‘Duets For One’, étant la seule chanson qu’il interprète en solo.

Et comme Elton John ne doute de rien, il couple cet exercice de style à celui, non moins périlleux, de l’album de reprises. Reprises de chansons d’autres artistes interprétées en duo avec leur créateur (P.M. Dawn, Chris Rea, Nick Kershaw) ou avec un chanteur différent : K.D. Lang à la place de Womack & Womack, Don Henley pour les Temptations, Kiki Dee pour Cole Porter, Gladys Knight pour Stevie Wonder, qui par contre tient tous les instruments et fait le choriste, Marcella Detroit pour Marvin Gaye, Paul Young pour James & Bobby Purify, Bonnie Raitt pour Elvis Presley entre autres. Reprises enfin de ses propres chansons : ‘A Woman’s Needs’ qu’il a écrit pour la chanteuse folk Tammy Wynnette et qu’il reprend avec celle-ci, ‘Don’t Go Breaking My Heart’ qu’il a déjà interprété en duo avec Kiki Dee et qu’il chante cette fois avec la drag queen RuPaul et la version live de ‘Don’t Let the Sun Go Down on Me’, interprétée avec George Michael deux ans plus tôt à l’occasion du Live Aid.

Les créations se résument à deux titres : ‘The Power’ en duo avec Little Richard mais où les chœurs gospel se taillent la part du lion et ‘Duets For One’, un titre pop mid-tempo à la signature classique pour Elton John.

Il y a deux façons de reprendre les chansons d’autrui. Soit l’artiste se les approprie et les transforme littéralement pour les adapter à son propre style, soit il reste fidèle à l’original en se livrant à un jeu de mimétisme le rapprochant de l’interprétation première. C’est (malheureusement) cette seconde voie qu’Elton John a choisi d’emprunter. Ce faisant, il s’éloigne du style qui lui est propre pour endosser le rôle du caméléon.

L’album se heurte donc à un écueil récurrent de ce genre d’exercice : la sensation d’hétérogénéité causée par la juxtaposition de chansons dans leur jus, écrites à des périodes différentes (la plus ancienne date de 1945) pour des artistes différents. Par ailleurs, le choix d’Elton John porte sur des titres aux sonorités pop : l’album est une succession de chansons de variété de luxe, richement habillées, joliment interprétées, mais dédiées à un public amateur d’easy listening calibré pour la télé ou la FM. Ceux qui aiment l’Elton John de "Goodbye Yellow Brick Road" et "Captain Fantastic" gagneront du temps à n’écouter que la très belle reprise de ‘Don’t Let the Sun Go Down on Me’.

Le reste n’est que rythmes funky, disco, reggae (ah, non, il n’y a pas de reggae !), pop, donnant gentiment l’envie de se trémousser et n’invitant ni à la mélancolie, ni à la réflexion. Citons parmi les plus acceptables ‘True Love’ et son faux-air de chant de Noël, le country-like ‘A Woman's Needs’, ‘I'm Your Puppet’ tellement gentillet qu’il ne fera de mal à personne et ‘Born to Lose’ pour la voix grave de Leonard Cohen. Et parmi ceux à éviter ‘Tears’ parce que l’original est déjà dénué d’intérêt, l’ennuyeux ‘Shakey Ground’ et surtout ‘Don’t Go Breaking My Heart’ revisité à la sauce disco / drums & bass / eighties avec synthés kitsch. L’original n’était déjà pas terrible, cette reprise est affreuse et fait preuve d’un manque de goût absolu.

Avec "Duets", Elton John semble ne pas avoir eu d’autres intentions que de se faire plaisir en interprétant des titres colorés et dansants en bonne compagnie, mais se retrouve très loin de son style habituel. Souhaitons-lui d’avoir pris du plaisir car l’auditeur, lui, n’en a que très peu. A moins bien sûr d’être amateur des inoffensives chansonnettes dont nos ondes FM nous abreuvent.


Plus d'information sur http://www.eltonjohn.com/





LISTE DES PISTES:
01. Tears (04:55)
02. When I Think About Love (I Think About You) (04:34)
03. The Power (06:25)
04. Shakey Ground (03:52)
05. True Love (03:35)
06. If You Were Me (04:26)
07. A Woman's Needs (05:19)
08. Old Friend (04:17)
09. Go On and On (05:50)
10. Don't Go Breaking My Heart (05:00)
11. Ain't Nothing Like the Real Thing (03:36)
12. I'm Your Puppet (03:36)
13. Love Letters (04:01)
14. Born to Lose (04:33)
15. Don't Let the Sun Go Down on Me (05:48)
16. Duets for One (04:52)

FORMATION:
Elton John: Chant / Claviers
Bonnie Raitt: Invité / Chant (13)
Chris Rea: Invité / Chant (6)
Don Henley: Invité / Chant (4)
George Michael: Invité / Chant (15)
Gladys Knight: Invité / Chant (9)
K.d. Lang: Invité / Chant (1)
Kiki Dee: Invité / Chant (5)
Leonard Cohen: Invité / Chant (14)
Little Richard: Invité / Chant (3)
Marcella Detroit: Invité / Chant (11)
Nik Kershaw: Invité / Chant (8)
P.m. Dawn: Invité / Chant (2)
Paul Young: Invité / (chant 12)
Rupaul: Invité / Chant (10)
Tammy Wynette: Invité / Chant (7)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ELTON JOHN: Tournée d'adieu
 
AUTRES CHRONIQUES
CRADLE OF FILTH: Cryptoriana (2017)
BLACK METAL - Cradle Of Filth confirme son retour en forme avec un nouvel opus flamboyant, puissant, méchamment heavy et toujours doté de cet esprit gothique décadent que l'on aime tant.
EREB ALTOR: Ulfven (2017)
PAGAN/VIKING METAL - Conquérant, Ereb Altor livre avec "Ulfven" une de ses meilleures offrandes car synthèse parfaite entre doom épique et black viking.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELTON JOHN
ELTON-JOHN_wonderful-crazy-night
Wonderful Crazy Night (2016)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-diving-board
The Diving Board (2013)
3/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-union
The Union (2010)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-captain--the-kid
The Captain & The Kid (2006)
5/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_Peachtree-Road
Peachtree Road (2004)
3/5
-/5
UNIVERSAL / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021