GROUPE/AUTEUR:

ICEBERGS

(FRANCE)

TITRE:
REQUIEM (2017)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
JAZZ / ROCK

"Icebergs est loin de refroidir l'auditeur avec son "Requiem", un premier album qui ne constitue peut-être que la partie émergée de son talent."
CALGEPO - 08.11.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Icebergs est un groupe originaire de Paris et sort cette année son premier album, "Requiem", dans lequel le quintet distille un savant mélange de soul, de nu jazz et de rock. Une sorte de fusion des genres souvent abordée par d’autres groupes et qui peut parfois s’avérer stérile lorsqu'elle n'a de fusion que le nom.

Tel n’est pas le cas ici tant le groupe arrive à enchevêtrer ces styles par un tissage assez remarquable pour un premier album, comme en témoignent d’emblée les premiers titres chaloupés et variés. Ainsi le passage intimiste sur 'The Show is Over' vient contre-balancer le rythme principal soutenu, et les cuivres sur 'Going Down' ne sont jamais envahissants. Le groupe se laisse emporter par une certaine folie sur 'Queen Of The Mean' qui joue subtilement sur les contrastes avec un début sur les chapeaux de roues pour ensuite se faire charmeur et aguicheur dans les couplets et presque funky sur les refrains. Parfois Icebergs revient à des compositions plus classiques, principalement nu jazz  ('Blue Whisper'), sonnant un peu comme Norah Jones qu’une superbe jam guitare-clavier viendra dynamiser. Cette conception sera prégnante jusqu’à la fin de l'album qui se veut alors un peu moins fusionnel, plus intimiste et acoustique ('Mr & Mrs Sunshine') même si le groupe laisse libre cours à quelques improvisations. La clôture de l'album est d'ailleurs presque lyrique avec des chœurs qui densifient le 'Requiem' final.

La voix de Mathilde sonne très juste et ne tombe pas dans les travers trop souvent entendus, entre soit "envoyer du lourd", soit à l’inverse, "sonner faussement détaché". Les musiciens sont ainsi sur la même ligne avec une batterie sèche, une frappe précise et cinglante soutenue par une basse ronflante ('It's Not Enough' vient immédiatement à l'esprit). Les claviers apportent la densité appropriée pour aller au-delà du jazz, que la guitare complète avec un aspect rock, véloce presque charnel et profondément humain. Les cuivres émaillent certaines compositions avec des interventions subtiles qui permettent encore de hausser un peu plus le niveau déjà élevé des titres.

Icebergs s’est lancé dans un projet d’envergure avec cette fusion plus présente en début d’album que sur la fin. Le combo fait preuve déjà d’une belle maturité, ayant le mérite de faire exploser les genres, de bouger les frontières tout en étant furieusement accessible. Pour l'auteur de ces lignes, le disque de cet été.

Plus d'information sur http://www.iceberg-music.com/



GROUPES PROCHES:
LED ZEPPELIN, IBRAHIM MAALOUF

LISTE DES PISTES:
01. The Show Is Over
02. Going Down
03. Queen Of The Mean
04. Blue Whisper
05. What Else
06. It's Not Enough
07. Feather
08. Mr & Mrs Sunshine
09. Sometimes
10. Requiem


FORMATION:
Arnaud: Batterie
Elliot: Chant / Guitares
Georges: Basse
Lorenzo: Claviers
Mathilde: Chant


TAGS:
70's, Funky, Fusion, Jam, Jazzy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ICEBERGS
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KRAFTWERK: Electric Café (1986)
AUTRES Boing BOUM Tschak : du bruit et peu de mélodies. Tout est dit dans le premier titre de l'album.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AMENRA: Mass Vi (2017)
DOOM Amenra reste plus que jamais le maître incontesté d'un art d'une froide sévérité où les atmosphères pétrifiées et pourtant aériennes sont sculptées avec une violence déchaînée.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ICEBERGS
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020