GROUPE/AUTEUR:

KAIPA

(SUÈDE)

TITRE:
CHILDREN OF THE SOUNDS (2017)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Fidèle à lui-même, Kaipa nous délivre un nouvel album en tout point semblable à ses prédécesseurs. Une absence de risque préjudiciable à l'intérêt que nous prodigue son écoute."
CORTO1809 - 19.09.2017 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Fidèle à leurs habitudes, les Suédois de Kaipa nous reviennent tous les deux ou trois ans avec un nouvel album sous le bras. Voilà donc le successeur de l’excellent "Sattyg" (2014), intitulé "Children of the Sounds". Un rapide coup d’œil sur le line up nous confirme la stabilité de l’effectif, inchangé depuis "Angling Feelings" (2007), allant même jusqu’à pérenniser dans son rôle d’invitée la violoniste Elin Rubinsztein.

S’il est une constante qui revient dans chaque chronique d’un nouveau disque de Kaipa, c’est cette constatation que le groupe reste attaché à son style de prédilection, les évolutions d’un album à l’autre étant marginales, voire totalement absentes. Force est de constater que c’est une nouvelle fois le cas avec ce "Children of the Sounds" qui ressemble comme deux gouttes d’eau à ses prédécesseurs.

Certains s’en féliciteront certainement. Pourquoi vouloir changer une recette qui fonctionne ? Néanmoins, cette totale absence de prise de risque peut aussi amener l’auditeur exigeant à se demander pourquoi acheter un album de plus quand il suffit de réécouter le précédent pour le même résultat. En mieux même car, et même si je suis conscient de la subjectivité de cette remarque, les compositions de "Sattyg" semblaient plus inspirées que celles de "Children of the Sounds".

Bien sûr, on retrouve tous les éléments qui ont assuré le succès du groupe : des musiques le plus souvent enlevées, très mélodieuses, une riche sonorité orchestrale, la complémentarité des voix masculines et féminines et de très nombreux solos de guitare. Quand toutes ces qualités se mettent au service de thèmes à la beauté évidente, l’auditeur passe un excellent moment. Malheureusement, aucun titre n’évite quelques longueurs et une certaine répétitivité, donnant l’impression de tourner en rond, la palme revenant au thème chanté de ‘Children of the Sounds’ et à l’ennuyeux ‘The Shadowy Sunlight’ que ne sauvent pas ses très belles introduction et conclusion interprétées par un violon vivaldien.

Les accalmies folk ou médiévales des disques précédents sont pratiquement absentes. Tout est joué tutti, forte et allegro, donnant une impression d’uniformité rapidement accompagnée d’une sensation de lassitude. Enfin quel dommage de posséder deux chanteurs des deux sexes et de ne jamais utiliser leurs voix autrement qu’à tour de rôle ou à l’unisson. Aucun contre-chant, aucun chœur, aucune réponse, Kaipa fait preuve d’une bien pauvre imagination en la matière.

Malgré tous ces défauts, l’album demeure plaisant à écouter, et c’est bien là la force de Kaipa. Mais juste plaisant. Dire qu’on en garde un souvenir émerveillé ou même qu’on ait envie de le réécouter serait exagéré. A réserver aux amateurs de néo-prog peu exigeants ou ne connaissant pas encore ce groupe.

Plus d'information sur http://www.kaipa.info



GROUPES PROCHES:
THE FLOWER KINGS, IQ, ANUBIS, UNITOPIA, KARMAKANIC, RITUAL, SKY ARCHITECT

LISTE DES PISTES:
01. Children Of The Sounds (11:31)
02. On The Edge Of New Horizons (17:10)
03. Like A Serpentine (12:52)
04. The Shadowy Sunlight (06:57)
05. What's Behind The Fields (09:31)


FORMATION:
Aleena Gibson: Chant
Hans Lundin: Claviers / Choeurs
Jonas Reingold: Basse
Morgan Ågren: Batterie
Patrik Lundström: Chant
Per Nilsson: Guitares
Elin Rubinsztein: Invité / Violon


TAGS:
Neo, Symphonique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
ALCIBIADE - 30/09/2017 -
0 0
4/5
L'argument du plagiat est un peu exagéré.

Le premier morceau qui donne son titre à l'album est manifestement un pur plagiat de Sattyg, on a l'impression que chaque passage a déjà été entendu.

Par contre, le reste de l'album ne m'a pas du tout donné cette impression. Je le trouve très bon, même si je partage le regret de ne pas plus exploiter les harmonies vocales.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KAIPA
DERNIERE ACTUALITE
KAIPA: Détails et extrait de "Children Of The Sounds"
Toutes les actualités sur KAIPA
NOTES
3.7/5 (3 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JONNY LANG: Signs (2017)
BLUES Jonny Lang nous revient avec sa pop bluesy, mâtinée de soul, interprétée avec une conviction et une chaleur qui ne se démentent pas.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ULSTER PAGE: Memory (2017)
ROCK Ulster Page réalise un premier album prometteur dans un genre alternatif-grunge en cultivant la variété et la richesse des tonalités.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KAIPA
KAIPA_Sattyg
Sattyg (2014)
4/5
3.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KAIPA_Vittjar
Vittjar (2012)
3/5
3.6/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KAIPA_In-The-Wake-Of-Evolution
In The Wake Of Evolution (2010)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KAIPA_Angling-Feelings
Angling Feelings (2007)
3/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KAIPA_Mindrevolutions
Mindrevolutions (2005)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020