GROUPE/AUTEUR:

DIANA RISING

(FRANCE)

TITRE:
STARS CAN'T SHINE WITHOUT DARKNESS (2017)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METALCORE

""Stars Can't Shine Without Darkness" est une ode sombre et poisseuse qui laisse transparaître assez de lumière pour éclaircir cette obscurité stylistique moite et grumeleuse."
THIBAUTK - 28.09.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Diana Rising est une formation alsacienne née en 2012 qui pratique un metal à la croisée du metalcore et du deathcore, ponctué de quelques touches punk. Sa musique se place ainsi sans rougir aux côtés de groupes comme Betraying The Martyrs (pour lesquels ils ont d'ailleurs ouvert lors de concerts), référence de poids pour ce jeune quintet.

La formation déjà forte de deux EP nous propose son premier album, "Stars Can't Shine Without Darkness", qui se reçoit comme un coup de poing dans la face, car la musique est épaisse comme le mazout, sans compromis. Les compositions sont autant de tabassages brutaux, en gardant toutefois toujours un pied dans la mélodie (le bon, le gauche), pour alors s'affranchir d'un style simplement violent et proposer une musique construite avec une application étourdissante.

Au sein de guitares avides de colère, de vocaux explosifs, de double-pédale qui sont autant de crucifixions sur bois rugueux gorgé d'échardes, d'une basse ronflante qui tétanise le cœur, la formation dispense une musique concise et bâtie avec un savoir-faire bluffant. C'est ultra-violent, raide et sec, c'est sauvage et sans concessions...

Malgré ces superlatifs terrifiants, l'opus démarre en douceur par des arpèges simples et dépouillés, avec un rythme lent et appuyé et par des accords aériens ('The Rise'). Puis avec 'Piece By Piece', le rythme se resserre, les doubles pédales inondent l'espace sonore, la voix éructe des variations acides et bileuses, ou des intonations plus caverneuses saupoudrées de mélodies identifiables. La colère semble se hisser à un niveau supérieur sur 'Get Up And Try Again', avec toutefois toujours un souci constant pour baigner les compositions de lumière mélodique. 'Sons of Sun' quant à lui intègre des éléments électro qui, ajoutés aux cris primaux, font froid dans le dos et impriment un ancrage fort dans un monde musical contemporain.

Les compositions de cet EP s'inspirent beaucoup de Betraying The Martyrs, tout en divergeant grâce à des petites touches modernes et des éructations death. "Stars Can't Shine Without Darkness" est ainsi une ode sombre et poisseuse, qui laisse transparaître assez de lumière pour éclaircir cette obscurité stylistique moite et grumeleuse. Espérons que la formation trouve une identité et laisse transparaître une version toute personnelle du style qu'elle maîtrise déjà.

Plus d'information sur http://www.dianarising.com/



GROUPES PROCHES:
THY ART IS MURDER

LISTE DES PISTES:
01. The Rise
02. Piece By Piece
03. Get Up And Try Again
04. Infinite Dimension
05. Reborn
06. This Feeling Inside
07. The Void
08. Diamond Clouds
09. Sons Of Sun
10. Cursed
11. You Should Have Known


FORMATION:
Arnaud Seven: Guitares
David Luciani: Basse
Jérémie Pasqualin: Chant
Loïc Foechterlé: Guitares
Pierre Ansart: Batterie


TAGS:
Lourde, Oppressant, Punk, Technique, Chant grave, Chant grunt/growl, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DIANA RISING
DERNIERE ACTUALITE
DANA RISING en première partie de SUICIDE SILENCE à Colmar
Toutes les actualités sur DIANA RISING
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de la sortie de leur dernier album ("Stars Can't Shine Without Darkness"), Diana Rising nous à accordé une interview passionnée qui nous dévoile un groupe mature à l'identité particulière.

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JAG PANZER: The Deviant Chord (2017)
HEAVY METAL Un album de Jag Panzer, ça ne se refuse pas. Lorsque, en plus, il est bon il n'y a vraiment aucune raison de bouder son plaisir.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
OMD: The Punishment Of Luxury (2017)
POP Continuant sur sa lancée des albums publiés au cours du 21ème siècle, OMD nous délivre une nouvelle production soignée, avec quelques références aux grands anciens, Kraftwerk en tête.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DIANA RISING
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020