GROUPE/AUTEUR:

MANFRED MANN'S EARTH BAND

(ROYAUME UNI)

TITRE:
LIVE IN ERSINGEN 2011 (2011)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Tout l'esprit de Manfred Mann's Earth Band se retrouve dans ce live disponible uniquement dans le coffret célébrant le 40ème anniversaire du groupe."
TONYB - 28.07.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Dernier opus du coffret célébrant les 40 ans de Manfred Mann's Earth Band, cet album live a été enregistré en 2011 en Allemagne, avec la dernière incarnation du groupe, et notamment Robert Hart derrière le micro, lui dont la voix typée hard-rock tranche quelque peu avec celle de ses prédécesseurs.

67 minutes au compteur pour cet album simple, et une setlist plus que classique avec les habituels "hits" de MMEB, au sein desquels se glisse toutefois un titre inédit, 'Dancing in the Dark', reprise de Bruce Springsteen quelque peu gâchée par un Robert Hart cherchant un peu trop à imiter le Boss, ce qui lui coûte fréquemment en justesse. Il n'empêche que la partie centrale plus ou moins improvisée est garnie de soli qui donnent tout son sel à un titre archi-connu par ailleurs.

Et c'est d'ailleurs tout l'intérêt de cet album live (et des prestations scéniques du groupe en général) : à partir de morceaux joués depuis plusieurs décennies, Manfred Mann et ses acolytes parviennent à renouveler sans cesse l'intérêt de l'auditeur, soit en leur donnant une nouvelle jeunesse, ou en y ajoutant des séquences instrumentales toujours inédites.

Dans la première catégorie, 'Don't Kill it Carol' déboule dans une version hard-rock qui décoiffe, tandis que 'For You' se présente dans une édition toujours plus acoustique. Du côté des improvisations instrumentales, on notera tout d'abord un extraordinaire 'Martha's Madman' avec un solo de clavier hallucinant qui rend cette version encore supérieure à celle gravée sur "Mann Alive". Dans la même veine, 'Father of Day, Father of Night' nous propose un long passage guitare/claviers qui monte tout doucement en puissance à partir de la moitié du morceau, pour finir par exploser dans un final excitant.

Mais, à tout seigneur tout honneur, c'est un 'Mighty Quinn' bien loin de l'original de Bob Dylan qui aura les honneurs de clôturer cette prestation, avec une énorme improvisation instrumentale qui se terminera en enchaînant le riff incontournable de 'Smoke on the Water' (de qui vous savez), avec la rythmique funky de 'Sex Machine' (de qui vous savez également).

Complément idéal du coffret anniversaire, ce "Live in Ersingen" mériterait assurément une publication officielle tant l'esprit et le talent du groupe se retrouvent dans ces morceaux certes très classiques du répertoire du groupe, mais ô combien magnifiés par tous ces ajouts instrumentaux. Un must.

Plus d'information sur http://www.manfredmann.co.uk



GROUPES PROCHES:
NEKTAR, BARCLAY JAMES HARVEST, THE BEATLES, SUPERTRAMP

LISTE DES PISTES:
01. Martha's Madman - 10:22
02. Dancing in the Dark - 8:38
03. For You - 4:42
04. Father of Day, Father of Night - 8:19
05. Don't Kill It Carol - 8:04
06. Blinded by the Light - 5:26
07. Davy's on the Road Again - 9:49
08. Mighty Quinn - 11:39


FORMATION:
Jimmy Copley: Batterie
Manfred Mann: Claviers
Mick Rogers: Guitares
Robert Hart: Chant
Steve Kinch: Basse


TAGS:
90's, Live, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MANFRED MANN'S EARTH BAND
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
COMITY: A Long, Eternal Fall (2017)
HARDCORE Avec cet effort éprouvant mais riche de nuances souterraines, Comity franchit un palier supplémentaire dans la démesure d'une violence millimétrée qui débouche les orifices avec l'efficacité de la chaux vive.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE TANGENT: The Slow Rust Of Forgotten Machinery (2017)
ROCK PROGRESSIF Une nouvelle fois, The Tangent nous régale avec des compositions à tiroir qui jamais ne génèrent l'ennui, servies par une brochette de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MANFRED MANN'S EARTH BAND
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Leftovers
Leftovers (2011)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_06
2006 (2004)
4/5
2.5/5
PHILIPS/PHONOGRAM / ROCK PROGRESSIF
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Mann-Alive
Mann Alive (1998)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Soft-Vengeance
Soft Vengeance (1996)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Plains-Music
Plains Music (1991)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020