GROUPE/AUTEUR:

THE DARKNESS

(ROYAUME UNI)

TITRE:
PINEWOOD SMILE (2017)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HARD ROCK

"Un bon album sans originalité et sans âme véritablement mais qui se laisse écouter grâce à son énergie, son entrain et sa bonne humeur."
OCERIAN - 19.01.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Voilà un groupe dont l'histoire est déjà tourmentée. Entre les changements d'effectif, les séparations et les reformations, on peut dire que The Darkness ne se repose pas sur les lauriers d'un succès acquis dès leur entrée en lice, il y a maintenant 15 ans. A l'occasion de cette nouvelle livraison, les frères Hawkins s'offrent les services du fils de Roger Taylor, batteur historique de Queen en la personne de Rufus Tiger Taylor qui lui-même accompagne son père et Queen.

En 10 titres et 4 bonus, The Darkness continue donc son petit bonhomme de chemin et celui-ci commence sur les chapeaux de roues avec 'All The Pretty Girls'. Premier single et morceau d'une énergie débordante sur lequel la basse de Franckie Poullain groove comme jamais. Le refrain au chant suraigu et enthousiasmant de Justin, les aboiements qui rappellent que la bande ne se prend surtout pas au sérieux, le riff très classique, ancré dans les eighties, tout permet d'affirmer que le quatuor n'a rien perdu de sa fougue et même que l'apport du nouveau membre lui donne un regain de vigueur salutaire. 'Southern Train ' est une espèce de cavalcade effrénée qui confirme la patate de ce groupe qui peu à peu s'amoindrit au fil de l'album.

'Why Don't The Beautiful Cry ?' est une sorte de ballade d'une mièvrerie pleine d'un soleil, un soir d'été sur la plage sans prétention mais au solo agréable. Le hard rock se veut un peu plus métallique avec 'Japanese Prisoner Of Love' et ses riffs presque punkisants. 'I Wish I Was In Heaven' est agaçant avec son chant hyper haut et une mélodie tellement accrocheuse. Ce titre illustre ce qui dérange avec cet album. Une telle spontanéité affichée, sans prétention avec une efficacité qui atteint une certaine grâce avec des recettes, toujours les mêmes, qui n'ont rien de novatrices et une impression que les Hawkins ne font finalement aucun effort. Les bonus sont assez anecdotiques dans un style tantôt pur hard rock des familles, tantôt psychédélique. 'Uniball' sort du lot avec son refrain qui évoque un Radiohead avec un Thom Yorke et un Ed O'Brien qui auraient mis les doigts dans la prise.
 
"Pinewood Smile" est un album qui passe assez bien, malgré son manque d'originalité. The Darkness manque un peu de souffle mais livre une musique pleine d'énergie et de bonne humeur, sans prise de tête.

Plus d'information sur http://thedarkness.co.uk/



GROUPES PROCHES:
THE CULT, POISON, AEROSMITH, QUEEN, KISS, SPARKS, THIN LIZZY

LISTE DES PISTES:
01. All The Pretty Girls
02. Buccaneers Of Hispaniola
03. Solid Gold
04. Southern Trains
05. Why Don't The Beautiful Cry?
06. Japanese Prisoner Of Love
07. Lay Down With Me, Barbara
08. I Wish I Was In Heaven
09. Happiness
10. Stampede Of Love
11. Uniball (bonus Track)
12. Rack Of Glam (bonus Track)
13. Seagulls (losing My Virginity) (bonus Track)
14. Rock In Space (bonus Track)


FORMATION:
Dan Hawkins: Guitares
Frankie Poullain: Basse
Justin Hawkins: Chant / Guitares
Rufus Tiger Taylor: Batterie


TAGS:
Accessible / FM, Happy / Délirant, Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE DARKNESS
DERNIERE ACTUALITE
THE DARKNESS : Nouveau morceau
Toutes les actualités sur THE DARKNESS
DERNIER ARTICLE
THE DARKNESS - LA LAITERIE (STRASBOURG) et LA CIGALE (PARIS) - 25 et 26 JANVIER 2020
The Darness au sommet de leur art ! Tous les articles sur THE DARKNESS
DERNIERE INTERVIEW
The Darkness revient aux affaires et le fait savoir à Music Waves...

NOTES
- /5 (0 avis) 3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KERA: Hysteresis (2017)
DEATH METAL "Hysteresis" est un album grandiose qui déverse une pluie de mélodies enivrantes, alors que ses multiples reflets éclatent de mille feux, comme un diamant façonné avec art simple, limpide et beau.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MAGNUM: Lost On The Road To Eternity (2018)
HARD ROCK MELODIQUE "Lost On The Road To Eternity" permet à Magnum de continuer à nous charmer grâce à leur hard rock mélodique aux racines très 70's
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE DARKNESS
THE-DARKNESS_Last-Of-Our-Kind
Last Of Our Kind (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
THE-DARKNESS_One-Way-Ticket-To-Hell--And-Back
One Way Ticket To Hell... And Back (2005)
4/5
-/5
ATLANTIC RECORDS / ROCK
THE-DARKNESS_Permission-To-Land
Permission To Land (2003)
4/5
-/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020