GROUPE/AUTEUR:

UFO

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE SALENTINO CUTS (2017)
LABEL:
GLASS ONYON
GENRE:
HARD ROCK

"Agréable surprise, "The Salentino Cuts" témoigne qu'un bon album de reprises vaut toujours mieux qu'un tiède disque original."
CHILDERIC THOR - 24.10.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
De loin, simple album de reprises, "The Salentino Cuts" n'offre pas un programme particulièrement appétant. Jugez plutôt : voir UFO se frotter à un exercice souvent synonyme d'imagination en berne, ça sent les vétérans en panne de jus qui, sous prétexte de vouloir se faire plaisir en reprenant des standards de groupes qui leur tiennent à cœur, accouchent à moindres frais d'un objet bâclé, pour satisfaire en fait quelque devoir contractuel envers le label Cleopatra Records.

De près pourtant, la réalité se veut plus nuancée. Alors certes, à son écoute, les Anglais ne donnent pas l'impression d'avoir forcé leur talent, se contentant avec l'assurance tranquille de vieux briscards qu'ils sont désormais d'interpréter à la cool des classiques qui plus est connus de tous, ce qui minimise encore un peu plus la prise de risque mais rend confortable la défloration de "The Salentino Cuts" au contenu éprouvé.

Ainsi, il paraît bien difficile de résister à une amorce incarnée par l'irrésistible doublette 'Heartful Of Soul' / 'Break On Throught', hymnes respectivement composés, est-il vraiment utile de le préciser, par les Yardbirds et les Doors, réceptacle pour le premier d'une puissante performance de Phil Mogg tandis que le second baigne dans les effluves moelleuses dégueulées par les claviers de Paul Raymond.

Alors que certains préfèrent s'accaparer les chansons qu'ils reprennent pour les fondre dans leur style, UFO privilégie la fidélité à l'émancipation, ne cherchant pas transformer le matériau d'origine auquel il confère toutefois une patine souvent très bluesy, tout en insistant plus encore sur les traits sudistes du 'Just Got Paid' de ZZ Top et du 'Paper In Fire' de John Mellemcamp. Ce traitement se révèle des plus évidents sur le 'Pusher' de Steppenwolf ou le hit 'Ain't No Sunshine' qui voit Vinnie Moore se glisser dans la peau d'un Gary Moore dont il retrouve les accents émotionnels. D'ailleurs si l'interprétation de l'ensemble des musiciens est à louer, le guitariste se taille la part du lion, enflammant ces compositions telles que le funky 'Too Rolling Stoned' de Robin Thrower où il abuse de la wah-wah.

Aux côtés de l'anachronique 'River Of Deceit' de Mad Season (c'est le seul titre issu des dernières décennies), qui tombe comme un cheveu sur la soupe, il convient de mentionner les relectures graisseuses du 'Rock Candy' de Montrose' et du 'Mississippi Queen' de Mountain, tandis que celle de 'Honey Bee' tombe à point pour louer la mémoire du regretté Tom Petty qui nous a quittés le 2 octobre dernier.

Si nombreux sont ceux qui attendaient autre chose de la part du dinosaure que "The Salentino Cuts", celui-ci témoigne qu'un bon album de reprises vaut toujours mieux qu'un tiède disque original. En définitive, il s'agit d'une agréable surprise de la part d'un groupe qui de toute façon n'a plus rien à prouver.

Plus d'information sur http://www.ufo-music.info/



GROUPES PROCHES:
CELTIC PRIDE, COVERED CALL, LOST WEEKEND, GARY JOHN BARDEN, PRIVATE ANGEL, FASTWAY, THIN LIZZY, LAUREN HARRIS, BLUE OYSTER CULT, GREAT WHITE

LISTE DES PISTES:
01. Heartful Of Soul
02. Break On Through (to The Other Side)
03. River Of Deceit
04. The Pusher
05. Paper In Fire
06. Rock Candy
07. Mississippi Queen
08. Ain't No Sunshine
09. Honey-bee
10. Too Rolling Stoned
11. Just Got Paid
12. It's My Life


FORMATION:
Andy Parker: Batterie
Paul Raymond: Guitares / Claviers
Phil Mogg: Chant
Rob De Luca: Basse
Vinnie Moore: Guitares


TAGS:
70's, Bluesy, Reprises
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC UFO
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Paul Chapman (ex-UFO)
Toutes les actualités sur UFO
DERNIER ARTICLE
Raismes Fest 2017 - 2ème Journée - 10 Septembre 2017
Pour sa deuxième journée le Raismes Fest propose une affiche tout aussi alléchante que la veille avec en point d'orgue la venue de vénérables représentants hard et heavy. Tous les articles sur UFO
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SCHIZOFRANTIK: Ripping Heartaches (2017)
ROCK PROGRESSIF Une musique complexe et non dénuée d’intérêt mais souffrant d’un léger manque d’émotion.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KRAFTWERK: Computer World (1981)
AUTRES Coincé entre la période mélodique du groupe et son évolution vers une techno minimaliste, "Computer World" est une production bancale qui voit Kraftwerk perdre une bonne partie de son inspiration.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT UFO
UFO_A-Conspiracy-Of-Stars
A Conspiracy Of Stars (2015)
4/5
2/5
STEAMHAMMER / A.O.R.
UFO_Seven-Deadly
Seven Deadly (2012)
3/5
3.5/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
UFO_The-Visitor
The Visitor (2009)
4/5
3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
UFO_The-Monkey-Puzzle
The Monkey Puzzle (2006)
4/5
3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
UFO_You-Are-Here
You Are Here (2004)
2/5
3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020