FREDDEGREDDE

(SUÈDE)

EYES ON THE EDGE

(2017)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Acoustique, Chant grave, FM, Intimiste, Mélancolique, Planant
"Freddegredde délaisse le rock progressif au profit d´un assemblage de belles ballades commerciales dont le dosage sucré a été exagéré et qui vous donnera une indigestion."
ADRIANSTORK (06.10.2017)  
2/5
(2) Avis (0) commentaire(s)
Freddy la Crème (ou la Crème de Freddy) a encore frappé (voire fouetté) ! Fredrik Larsson, celui qui se cache derrière ce déroutant pseudonyme, avait réussi contre toute attente à passer en quelques années de youtuber talentueux à musicien accompli. Après deux albums qui faisaient la part belle à de belles ballades ensoleillées voyageant dans une dimension progressive, Freddy a maintenant, comme le figure la pochette, le regard tourné vers le bord du précipice : chute en avant ou un nouvel envol ?

Comme à son habitude, Freddegredde est l´affaire d´un unique individu. Si naguère il allait demander assistance à droite ou à gauche, ici l´artiste s´assume en tant que créateur solitaire de son œuvre : guitare, claviers, chant, basse, percussions lui sont réservés. L´auditeur qui n´a pas encore croisé son chemin entrera dans un univers doux, reposant, relaxant. Car Fredrik Larsson a une formule secrète pour réaliser de parfaites ballades : même si sa voix n´a guère de puissance, elle attaque directement au cœur. ´Guide Me´ semble tout simple avec son arrangement de guitare acoustique et de clavier mais la voix légèrement implorante et un redoutable solo de guitare électrique emportent l´adhésion. ´When We Dance´ et ses caresses de guitare acoustique, ses cordes majestueuses et ses arpèges veloutés de piano boxent dans la même catégorie. On remarquera toutefois une volonté de faire confiance à l´électronique avec l´usage de synthétiseurs qui apportent une nouvelle dynamique au refrain déjà entrainant de ´Fly Away´ ou sur ´Away We Go´ où il se rapproche d´Owl City voire de Nobuo Uematsu.

Gentil, sympathique mais certes naïf voire niais (les paroles de ´Have A Bite´, ´Rebirth´ qui pourrait participer à l´Eurovision.), cet album est dépourvu de ce qui faisait le charme de ses prédécesseurs : le rock progressif. Oubliées les brillantes parenthèses épiques certes minoritaires, à l´exception des tensions de la mini épopée ´The Keepers Of The Sky´ et dé ´Unraveled Lies´ et son expansion symphonique. Ainsi, le format des chansons s´enferme dans des carcans plus raisonnables, peu enclins à progresser. On ne saurait blâmer un artiste de vouloir se façonner un nouveau public, mais la démarche qui consiste à mettre subitement de côté une partie de ce qui faisait son charme est hautement discutable. Malheureusement, il ne s´agit pas du seul défaut d´ "Eyes On The Edge". Les albums de groupes actuels estampillés rock progressif ont tendance à s´aventurer - le plus souvent à tort - au delà de l´heure d´écoute. Même dépourvu de rock progressif, cet album affiche une durée de 64 minutes. Constitué en grande partie de ballades homogènes ("interchangeables" diront les mauvaises langues), l´auditeur risque de finir par inévitablement attraper un coup de soleil aux oreilles !

Freddegredde possède un certain talent pour écrire de belles ballades mais son troisième album a mis de côté tout le charme progressif qu´il pouvait avoir pour viser une audience plus large. En regard des faibles ventes, le pari est raté et il est bien dommage que l´artiste n´ait pas penser à scinder son album en deux et nous proposer ses ballades au goutte à goutte. Une grosse déception, espérons qu´il y ait des ascenseurs au fond des précipices.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Second Chance
02. Rebirth
03. Feeling Low
04. Unraveled Lies
05. Utopia
06. Rainbow Machine
07. How It Was
08. The Keepers Of The Sky
09. Have A Bite (Don´t You Cry)
10. Who I Am
11. In Disguise
12. Away We Go
13. Guide Me
14. Two Hearts
15. Reversed
16. Chemistry
17. When We Dance

FORMATION:
Fredrik Larsson : Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
PSI4
21/10/2017
30
  0 0  
3/5
Je ne serais surement pas aussi sévère que l'équipe, mais je dois avouer effectivement que ce 3ème album n'est pas à la hauteur des précédents.
Ça n'atteint pas le Nirvana absolu (sans aucune référence à la bande de Koben), mais c'est vraiment sympa.
Pas un album à écouter de façon attentive, mais parfait pour une atmosphère reposante, ou en fond sonore pendant que je bosse.

TONYB
06/10/2017
  0 0  
3/5
Un album de pop sucrée aux mélodies imparables. Certes c'est un peu long, mais le tout est vraiment léger et rafraîchissant.
On est bien sûr loin du progressif des précédents opus, mais est-ce vraiment un problème ?

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
VIRIDANSE: Hansel, Gretel E La Strega Cannibale (2017)
POST ROCK - Il n’est pas interdit de déceler dans la chair de cet album qui ne peut laisser indifférent une espèce de beauté malsaine.
CYHRA: Letters To Myself (2017)
NEO/NU METAL - Un sans faute mélodique fait de puissance et de riffs tranchants.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FREDDEGREDDE
FREDDEGREDDE_Brighter-Skies
Brighter Skies (2014)
4/5
4.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
FREDDEGREDDE_Thirteen-Eight
Thirteen Eight (2011)
3/5
4/5
WHITE KNIGHT / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024