GROUPE/AUTEUR:

MOTIONLESS IN WHITE

(ETATS UNIS)

TITRE:
GRAVEYARD SHIFT (2017)
LABEL:
ROADRUNNER RECORDS
GENRE:
METALCORE

"En mélangeant habilement metalcore, electro et indus, Motionless In White apporte sa pierre à l'édifice du genre avec son dernier album jouissif."
CALGEPO - 04.09.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Reste-t-il encore quelque chose à inventer dans le domaine de la musique et particulièrement dans le metalcore ? Une partie de la réponse est apportée dans le dernier bébé de Motionless In White "Graveyard Shift". Longtemps dans l'ombre de Korn ou de Slipknot, les Américains ont, depuis leur début, su se dégager de leurs aînés en flirtant notamment avec une musique proche de Marilyn Manson, mêlant habilement metalcore et indus, et en travaillant également leur image au fil des albums, avec notamment pour ce nouvel opus un artwork inquiétant, sombre comme les looks des membres du combo, à voir sur le site internet figurant en bas de cette chronique.

La musique d'une grande technicité et dense avec ses deux guitares apportant de l'épaisseur emprunte le chemin des illustres groupes cités allant de concert avec cette imagerie cultivée. L'auditeur retrouve la brutalité des riffs et le chant coutumier du style maîtrisé par Chris Motionless ('LOUD'). Les Américains n'oublient pas les fondamentaux et œuvrent ainsi dans la lourdeur notamment avec le formidable 'Ladder' hurlé de tout son cœur par leur leader sur des couplets qu'illumine son chorus dantesque agrémenté d'un très beau solo de gratte. 'Eternally Yours' qui clôture l'album sur fond de vampirisme transpire par tous ses pores cette veine metalcore fusionnant scream et chant clair que rehaussent des chœurs bien amenés, le tout sur une rythmique hypnotique de haut vol.

Reste la question en suspens... Là où le groupe se démarque, c'est en intégrant avec parcimonie des éléments électro qui s'imbriquent parfaitement à l'ambiance ('Necessary Evil' avec Jonathan Davis - Korn -, 'Rats'). Les refrains contrebalancent les couplets plutôt dark et parfois alourdis par des touches djent en revêtant des atours souvent épiques qui restent en tête assez aisément. 'Not My Type : Dead As Fuck 2' illustre ainsi parfaitement ce propos du mélange de genres a priori antinomiques faisant de ce titre le plus cinématographique du disque. Avec ses samples qui parsèment le morceau, l'auditeur pourra se rêver (ou se cauchemarder) enfermé dans un parc d'attraction hanté rappelant une nouvelle glauque de Stephen King ou un vieux film de série Z d'horreur. Grisant !

Les titres vont pour la plupart à l'essentiel et ne dépassent pas les 5 minutes, rendant le tout assez accessible à tous ceux qui ne connaissent pas le genre et satisfaisant les amateurs. En outre, la production âpre contribue à faire de l'album l'une des plus belles sorties de cette année. S'inscrivant dans la continuité des précédents albums en revenant à un metalcore plus naturel tout en y apportant des touches modernes sans exagération, Motionless In White trouve ainsi l'équilibre entre tradition et contemporanéité. Les Américains démontrent qu'il faut compter sur eux avec cet album très agréable.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/motionlessinwhite/



GROUPES PROCHES:
LINKIN PARK, KORN, CRADLE OF FILTH

LISTE DES PISTES:
01. Rats
02. Queen For Queen
03. Necessary Evil (feat. Jonathan Davis)
04. Soft
05. Untouchable
06. Not My Type: Dead As F*ck 2
07. The Ladder
08. Voices
09. Loud (F*ck It)
10. 570
11. Hourglass
12. Eternally Yours


FORMATION:
Chris Motionless: Chant
Ghost: Basse
Ricky Horror: Guitares
Ryan Sitkowski: Guitares
Vinny Mauro: Batterie
Jonathan Davis: Chant / Invité


TAGS:
Lourde, Sombre, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MOTIONLESS IN WHITE
DERNIERE ACTUALITE
MOTIONLESS IN WHITE: Nouvel album en juin
Toutes les actualités sur MOTIONLESS IN WHITE
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BACK ROADS: Ii (2017)
ROCK Avec cet opus trapu et remuant, Back Roads s'affirme comme un redoutable groupe de (hard) rock qui a des tripes et une âme.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PBII: Rocket (2017)
ROCK PROGRESSIF "Rocket ! The Dreams of Wubble Ockels" s’avère sans surprise mais délivre un rock progressif symphonique fort agréable.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOTIONLESS IN WHITE
-MOTIONLESS-IN-WHITE_Disguise
Disguise (2019)
3/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / METALCORE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020