ARTISTE:

DRAKKAR

(BELGIQUE)
TITRE:

DIABOLICAL EMPATHY

(2017)
LABEL:

DOOWEET

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant éraillé, Concept-album, Epique, Technique
"Les Belges de Drakkar signent un excellent album de heavy metal flirtant avec le thrash sans pour autant mettre de côté les aspects mélodiques."
NOISE (16.01.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Depuis la sortie de "Once Upon A Time… In Hell", les Belges de Drakkar foncent sans perdre de temps. Ils ont multiplié les dates et sorti un excellent live début 2016. Mais le destin a frappé durement le groupe avec la disparition en pleine tournée du guitariste Thierry Del Cane. Doucement, Drakkar s’est relevé et a pris la décision de continuer  sans remplacer Thierry. Depuis, un nouveau bassiste a été intégré et le groupe a repris le cours de l’écriture de son troisième album, "Diabolical Empathy".  

Conceptuel et riche de 13 titres, il revient sur le destin de personnages historiques ainsi que sur des œuvres d’art avec comme point commun tragique, l’être humain. Avec son précédent disque, Drakkar avait proposé un savant mélange de power, de heavy et de thrash. Porté par un son puissant, le groupe confirme cette orientation avec un disque homogène qui s'écoute comme se parcourt un livre. Dans le genre heavy épique qui évoque Iced Earth à ses débuts, le groupe balance pas mal de tueries puissantes mais sans jamais négliger une touche mélodique.

C’est bien ce qui fait la force de cet album et le cœur de son propos. Il réussit à être costaud, quasi thrash même, mais toujours avec un break plus sombre et lent, des soli accrocheurs ou par un chant modulé qui amène de la variété et une sacrée force. ‘Rose Hall’s Great House’, ‘Stigmata’, ‘Plage Or Cholera’ et ‘The Nine Circles Of Hell’ sortent du lot. Le mix prend à merveille, les refrains sont amenés parfaitement, on ressent les histoires contées par le chant d’un Leny survolté et en grande forme. Le travail de Pat et Richy aux guitares est remarquable, se faisant plaisir entre heavy et thrash par un toucher à la fois fin et rapide.

A côté de ces brûlots, le disque propose d’autres moments de bravoure. ‘The Witches Dance’ est une tuerie speed digne d’Helloween avec un rythme intense. Power teinté de thrash, ‘The Endless Way’ est un titre nerveux et très court qui a tout d’une future baffe live. De même le single ‘Hitchhicking of Pain’ aligne un refrain en béton, un rythme intense et des parties de guitares impressionnantes.  Enfin la ballade ‘Stay With Me’ fait parler l’émotion : appuyée d’une belle voix féminine, elle amène au disque une belle profondeur d’âme.

Avec "Diabolica Empahty", Drakkar signe un disque remarquable de bout en bout. Surmontant le drame qui l’a touché, il enfonce le clou avec un power heavy de première classe. Et c’est le plus bel hommage que les musiciens pouvaient rendre à leur collègue, avancer et ne jamais renoncer.


Plus d'information sur http://www.drakkarband.com/





LISTE DES PISTES:
01. The Arrival
02. Rose Hall Great House
03. Stigmata
04. The Witchies Dance
05. Plague Or Cholera
06. Stay With Me
07. Lucifero Moderno
08. The Nine Circles To Hell
09. Evil Below
10. The Endless Way
11. West Allis
12. Hitchhiking Of Pain
13. Opening Towards The End

FORMATION:
Adrien: Batterie
Fabrice Vanbellinghen "leny": Chant
Humungus: Basse
Patrick Thayse " Pat": Guitares
Richard Tiborcz "richy": Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DRAKKAR: Run With The Wolf
DERNIERE INTERVIEW
DRAKKAR (12 DECEMBRE 2017)
A l'occasion de la sortie de "Diabolical Empathy", nous avons fait le point avec Drakkar...
 
AUTRES CHRONIQUES
BROKEN WITT REBELS: Broken Wit Rebels (2017)
BLUES - Première synthèse blues/rock d'un jeune groupe anglais qui apporte une énergie à revendre et un peu de soleil.
VANGELIS: La Fête Sauvage (1975)
AUTRES - Le plus orienté world music des BO de Vangelis. Vaut surtout pour le développement symphonique de sa seconde partie - la première, très percussive, ne présente guère d’intérêt hors du film.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DRAKKAR
DRAKKAR_Once-Upon-A-Time--In-Hell
Once Upon A Time... In Hell (2014)
4/5
-/5
AUTRE PRODUCTION (DOMINO MEDIA) / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021