GROUPE/AUTEUR:

THY ART IS MURDER

(AUSTRALIE)

TITRE:
DEAR DESOLATION (2017)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL / METALCORE

"Même si certains reprocheront à "Dear Desolation", droit dans son style, de ne jamais s'éloigner d'un sentier balisé, il est d'une grande qualité et s'écoute avec un plaisir vicieux certain."
THIBAUTK - 26.09.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
A peine deux années après sa dernière production, Thy Art is Murder est de retour pour éclater les tympans, exploser les enceintes Hi-Fi et remuer les consciences. "Holy War", leur production précédente, explosive et jouissive, avait reçu les suffrages de Music Waves, voici donc le temps de "Dear Desolation", une nouvelle bombe vibratoire qui semble franchir un cap et écrire une nouvelle page de l'histoire du groupe.

Avec cette nouvelle rondelle, la formation semble s'inscrire entre le metalcore et le deathcore et s'affirmer ainsi comme un des fers de lance du genre. Sa musique violente, précise et chirurgicale, gagne en maturité en proposant toutefois des sonorités moins glauques.

Cependant, la violence et les rythmes infernaux sont plus présents que jamais, même si à cela vient s'ajouter une montagne de blast beats épileptiques qui feront trembler les architectures solides, alors que le son est ultra puissant et la production limpide comme le cristal. Les riffs de plomb explosent à la figure, les vocaux aigres ou caverneux et brumeux rugissent, la batterie expulse des salves dévastatrices.

Dès les premières secondes de 'Slaves Beyond Death', c'est ce nouveau contrat death qui est validé : rouleau compresseur rythmique, hurlements inhumains, riffs puissants qui engluent les sens dans une mélasse infernale. Le groupe sait bien entendu ralentir le tempo, asséner des coups violents et ainsi mettre le fan à terre. 'The Son of Misery' nous invite à hocher la tête en une danse macabre contemporaine, alors que nous sommes écrasés sous des riffs acérés relativement simples, et que la guitare solitaire donne de la voix, comme un jet de lumière au sein de ténèbres abyssales. Puis l'abattage systématique se poursuit au son d'harmonies corrompues, de ralentissements judicieusement placés, de mélodies étranges ('Into Chaos We Climb'), de voix qui semblent occuper tout l'espace sonore. Mais les rythmes savent se faire plus carrés ('The Skin Of The Serpent'), à la limite du thrash ('Puppet Master').

Certains fâcheux reprocheront à ce nouvel opus d'être droit dans ses bottes, droit dans son style, sans jamais s'éloigner d'un sentier balisé, donc de ne proposer que peu de surprises. Et quand bien même ça serait le cas, on sent que le groupe semble vouloir s'affranchir de son héritage, et proposer des compositions lourdes, complexes, poisseuses et hargneuses. Au final, "Dear Desolation" est une belle et grande production, qui s'écoute de bout en bout, certes sans surprises, mais aussi avec un plaisir vicieux et certain.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/thyartismurder



GROUPES PROCHES:
CARNIFEX, THE FACELESS, CRYPTOPSY

LISTE DES PISTES:
01. Slaves Beyond Death - 03:44
02. The Son of Misery - 04:18
03. Puppet Master - 03:15
04. Dear Desolation - 03:21
05. Death Dealer - 04:08
06. Man Is the Enemy - 03:28
07. The Skin of the Serpent - 03:58
08. Fire in the Sky - 04:10
09. Into Chaos We Climb - 04:05
10. The Final Curtain - 03:50


FORMATION:
Andy Marsh: Guitares
Cj Mcmahon: Chant
Kevin Butler: Basse
Lee Stanton: Batterie


TAGS:
Chant grunt/growl, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THY ART IS MURDER
DERNIERE ACTUALITE
THY ART IS MURDER : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur THY ART IS MURDER
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SEA: The Grip Of Time (2017)
HARD ROCK Les compos, la classe, l’élégance et l’énergie, les Danois ont tout pour s’extraire du tout-venant du rock vintage à la mode.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ALICE COOPER: Paranormal (2017)
ROCK Alice Cooper prouve qu'à près de 70 ans son venin peut toujours faire mouche.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THY ART IS MURDER
THY-ART-IS-MURDER_Human-Target
Human Target (2019)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
THY-ART-IS-MURDER_Holy-War
Holy War (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020