GROUPE/AUTEUR:

THE FERRYMEN

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE FERRYMEN (2017)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

"The Ferrymen signe une carte de visite aussi efficace que dénuée de personnalité, qui devrait néanmoins séduire les amateurs du genre."
CHILDERIC THOR - 18.09.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
En attendant un nouvel opus de Rainbow, il y a encore un an hautement improbable mais aujourd'hui envisageable, son taciturne leader prenant un évident plaisir à revisiter sur scène le répertoire de l'Arc-en-Ciel et du Poupre Profond. Ronnie Romero profite de l'exposition que lui confère le fait d'évoluer désormais aux côtés d'un musicien aussi prestigieux que Ritchie Blackmore pour grossir son carnet d'adresses autrefois circonscrit à l'Espagne.

Si on ignore l'origine de ce montage international, The Ferrymen le voit ainsi s'associer au multi-instrumentiste suédois Magnus Karlsson au pedigree gros comme le bottin (Kiske/Sommerville, Primal Fear, Bob Catley entre beaucoup d'autres) et le mercenaire américain de la batterie Mike Terrana au tableau de chasse plus étoffé encore. Il y a quinze ans, à l'époque où on ne jurait que par le power metal, le fruit de leurs ébats aurait cartonné. En 2017, l'écoute, somme toute agréable, de ce galop d'essai éponyme ne peut se départir d'une impression tenace de déjà-entendu.

Lancé sur des rails qu'il ne quittera à aucun moment, cet album enquille les mélodies téléphonées forgées dans les aciéries d'Outre-Rhin, que seul le chant puissant de Romero sauve de l'ennui. Ce jugement peut paraître sévère mais on attendait quand même mieux d'une addition de talents que ce disque tiède, ressemblant à mille autres jusque dans le titre de ses chansons. Eu égard aux musiciens chevronnés en présence, l'ensemble bénéficie d'un emballage impeccable et d'une interprétation ad hoc mais cela ne saurait suffire à l'extraire du tout-venant.  

'End Of The Road', amorce pesante où le chanteur de Rainbow peut rugir avec panache, 'Fool You All' sabré de zébrures malmsteeniennes, la ballade obligée 'One Heart' sans oublier 'Welcome To My Snow' surnagent dans un menu bloqué vers les années 80.  Le reptilien 'The Darkest Hour' illustre toutefois que le trio serait inspiré de creuser davantage le sombre sillon d'un heavy plombé plutôt que de galoper à travers les terres lessivées d'un speed power metal fatigué. Sans Ronnie Romero qui lui impulse son énergie ravageuse, il est permis de se demander si cet album ne serait pas totalement passé inaperçu.

Reste à savoir maintenant si The Ferrymen survivra à cette carte de visite aussi efficace que dénuée de personnalité, qui devrait néanmoins séduire les amateurs du genre qui s'y sentiront à l'aise comme dans de vieilles et confortables pantoufles.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/theferrymenofficial



GROUPES PROCHES:
YNGWIE MALMSTEEN, KISKE-SOMERVILLE, RAINBOW, JORN LANDE, LORDS OF BLACK

LISTE DES PISTES:
01. End Of The Road - 4:31
02. Ferryman - 4:47
03. Fool You All - 3:42
04. Still Standing Up - 5:20
05. Cry Wolf - 4:56
06. One Heart - 6:10
07. The Darkest Hour - 4:29
08. How The Story Ends - 4:55
09. Enter Your Dream - 4:19
10. Eyes On The Sky - 5:13
11. Eternal Night - 4:52
12. Welcome To My Show - 4:15


FORMATION:
Magnus Karlsson: Guitares / Basse / Claviers
Mike Terrana: Batterie
Ronald Romero: Chant


TAGS:
80's, 90's
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE FERRYMEN
DERNIERE ACTUALITE
THE FERRYMEN: Nouvel album en octobre
Toutes les actualités sur THE FERRYMEN
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SUBTERRANEAN MASQUERADE: Vagabond (2017)
METAL PROGRESSIF Subterranean Masquerade poursuit son évolution musicale vers un rock progressif folklorique lumineux et bigarré.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RAGE: Seasons Of The Black (2017)
HEAVY METAL Du pur Rage old school. Efficace, direct et accessible à défaut d'être très original.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE FERRYMEN
THE-FERRYMEN_A-new-evil
A New Evil (2019)
5/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020