.
.
GROUPE/AUTEUR:

PREMIATA FORNERIA MARCONI

(ITALIE)

TITRE:
PASSPARTÙ (1978)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK

"Avec "Passpartù", PFM se détourne radicalement du rock progressif pour se diriger vers le folk. Un album moyen qui passe partout."
ADRIANSTORK - 25.09.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Curieuse orientation que celle qu'allait prendre PFM alors que le rock progressif avait du plomb dans l'aile. En 1977, date d'exécution du prog classique, l'un des fers de lance du prog italien se réinventait en explorant une facette plus jazz sur "Jet Lag" avec le violoniste Greg Bloch. Le départ de ce dernier s´accompagne également de l´abandon du chant en anglais. PFM aurait-il décidé de revenir aux fondamentaux et de retrouver sa verve progressive ? 

En 1978, le rock progressif des dinosaures n´intéresse plus personne. Le rock progressif prépare son propre cercueil, enterrant parfois les siens prématurément (Consorzio Acqua Potabile doit se séparer avant d´avoir pu enregistrer le moindre disque). PFM sent le couperet tomber et se doit de réagir : poursuivre ses aventures progressives ou survivre ? Ainsi "Passpartù" ne va pas nous proposer d'étincelants morceaux baroques aux développements ouverts comme des portes dérobées, avec des ralentissements et accélérations de rythme. PFM va faire preuve d´une métamorphose complète, devenant subitement un groupe de folk. L'enjoué 'Viene Il Sant' et l'entrainant 'Svita La Vita' (avec mandoline et claquements de mains) risquent de provoquer quelques crises cardiaques. PFM s´oriente d'ailleurs vers des sonorités plus exotiques, comme la bossa nova sur l´ultime piste ou le funk sur ´I Cavalieri` notamment grâce à l´utilisation de marimbas, ou modernes avec l´utilisation de synthétiseurs. Les compositions sont honnêtes mais sont toutes dépersonnalisées du style du groupe. Cependant on peut reconnaître que Bernardo Lanzetti (comparé selon les uns à Roger Chapman, le chanteur de Family, selon les autres à une chèvre) adoucit son chant (à l´exception de 'La Trame Blu' un peu heurté mais une des rares chansons à narrer un conte).

PFM n´a pour autant pas tout à fait disparu. La piste éponyme évoque la tonalité jazz du précédent album, avec la batterie qui rythme une performance lumineuse de Franco Mussida à la guitare. Ce dernier se présente comme le gardien du temple sur 'Se Fossi Cosa' avec son ambiance tamisée et montre que si le groupe de progressif semble bien absent de cet opus, la fraîcheur et la délicatesse d´hier n´en sont pas pour autant exempts. Les paroles sont toujours aussi ironiques, se teintant parfois de science-fiction ('Fantalità' ou 'Sue Une Mosca E Sui Dolci') et certaines ont été composées grâce à l'aide de l'auteur de fumetti (bd italiennes) Gianfranco Manfredi.

PFM dégage un capital de sympathie et il serait injuste de condamner au pilori un groupe qui avait une grande envie de continuer à jouer. Pour autant, les chansons sont belles, intéressantes mais pas mémorables et si cet album n´avait pas été réalisé par un cador, il aurait très bien pu être enregistré par un groupe local, à l´exception de la guitare de Franco Mussida qui offre quelques parfums de nostalgie à nos oreilles passéistes.

Plus d'information sur http://www.pfmpfm.it/



GROUPES PROCHES:
FINISTERRE, IL CERCHIO D'ORO, ELP, MARIO COTTARELLI, IL BACIO DELLA MEDUSA, ALQUILBENCIL, AREA, LE ORME, UBI MAIOR, PSYCHO PRAXIS

LISTE DES PISTES:
01. Viene Il Santo
02. Svita La Vita
03. Se Fossi Cosa
04. Le Trame Blu
05. Passpartù
06. I Cavalieri Del Tavolo Cubico
07. Su Una Mosca E Sui Dolci
08. Fantalità


FORMATION:
Bernardo Lanzetti: Chant / Batterie
Flavio Premoli: Claviers
Franco Mussida: Chant / Guitares
Franz Di Cioccio:
Patrick Djivas: Basse
Claudio Fabi: Claviers / Invité
Claudio Pascoli: Claviers / Invité / Saxophone
George Aghedo: Batterie / Invité
Roberto Colombo: Claviers / Invité
Roberto Haliffi: Basse / Batterie / Invité


TAGS:
70's, Accessible / FM, Acoustique, Dépaysant, Folk, Romantique, Ballades, Guitar-Hero, Chant éraillé, Chant grave
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PREMIATA FORNERIA MARCONI
DERNIERE ACTUALITE
Sortie de la biographie autorisée de Patrick Djivas chez Camion Blanc
Toutes les actualités sur PREMIATA FORNERIA MARCONI
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GIZMODROME: Gizmodrome (2017)
ROCK Eclectique, débridé, fun et groovy, Gizmodrome est une réussite.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SECRET SPHERE: The Nature Of Time (2017)
METAL MELODIQUE Original, personnel, varié, difficile de demander plus à Secret Sphere. Tout simplement l'un des meilleurs albums de l'année en matière de heavy metal.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PREMIATA FORNERIA MARCONI
PREMIATA-FORNERIA-MARCONI_Emotional-Tattoos
Emotional Tattoos (2017)
4/5
4.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
PREMIATA-FORNERIA-MARCONI_Miss-Baker
Miss Baker (1987)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
PREMIATA-FORNERIA-MARCONI_Pfm-Pfm
Pfm? Pfm! (1984)
3/5
-/5
RCA / ROCK
PREMIATA-FORNERIA-MARCONI_Come-ti-va-in-riva-alla-citta
Come Ti Va In Riva Alla Città (1981)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
PFM_Suonare-Suonare
Suonare Suonare (1980)
3/5
-/5
BMG / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020