GROUPE/AUTEUR:

MACHINE HEAD

(ETATS UNIS)

TITRE:
CATHARSIS (2018)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
THRASH

"Machine Head se met à nu pour un résultat très varié avec d'indéniables réussites mais avec aussi un peu de remplissage."
NOISE - 12.01.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
L’ère "Bloodstone & Diamonds" a été celle du changement. Machine Head a changé de label et s’est éloigné des horizons thrash pour revenir à un ton mélodique et varié. Le groupe a pris des risques et l’album a été accueilli de manière diversifiée. "Catharsis" est attendu de pied ferme, Machine Head est un nom qui compte et chaque geste est scruté de près. La question porte sur la couleur de l’album, voir si "Bloodstone & Diamonds" était une parenthèse ou le début d’une nouvelle étape. L’écoute de ce long disque, plus de 70 minutes pour 15 titres, montre que Robb Flynn est lancé dans une nouvelle ère. Il fait fi des critiques et propose son disque le plus diversifié.

Une catharsis, c’est un traitement de choc. Flynn exprime un cri de rage qui avait besoin de s’affirmer. On a l’impression d’avoir affaire à un puzzle sonore, la bande-son d’une vie avec une immense variété et quelques longueurs, "Catharsis" se perdant parfois en route comme si le groupe n’avait pas voulu se fixer de limites. Après un ‘Volatile’ thrash à souhait (et qui devrait faire mal en concert) le voyage commence et il n’est pas sans surprises. ‘Beyond The Pale’ et ‘Catharsis’ sont rentre-dedans, dans un néo thrash proche de Korn, mais déjà la mélodie se fait une place avec pas mal de chant clair pour un résultat séduisant.

La suite de l’album est émaillée d’instants forts et ce sont les titres les plus à part qui fonctionnent le mieux. L’impression de découvrir l’âme à nue de Robb est forte sur un quatuor surprenant. ‘Bastards’, ‘Behind A Mask’, ‘Eulogy’ et ‘California Bleeding’ sortent des canons habituels du groupe. Les trois premières sont des chansons rock mélodiques et mélancoliques qui font penser à Pearl Jam ou Alice In Chains. L’émotion est à fleur de peau avec du piano et même du violon pour un résultat brillant en forme de voyage introspectif digne du "Promised Land" de Queensrÿche. La dernière voit le groupe partir vers des horizons groove à la Prong pour un résultat aussi remuant qu’intéressant.

A côté se trouvent des titres plus classiques portant la marque thrash avec du chant clair et une facette néo nous renvoyant au son du groupe des années 90. Et si parfois ça marche, comme avec ‘Kaleidoscope’ ou ‘Razorblade Smile’, cela ressemble aussi à du remplissage. ‘Triple Bearn’ et son côté rap metal ou ‘Screaming At The Sun’, ‘Hope Regrets Hope’ et ‘Grind You Down’ auraient sans doute pu être utilisés en bonus plutôt que d’alourdir le disque.

"Catharsis" est un disque surprenant qui va faire parler et qui demande une certaine attention pour en saisir les subtilités. Machine Head montre qu’il refuse de stagner et qu’il est libre. Alors bien sûr, la cuirasse a des faiblesses avec un remplissage dommageable et une ou deux fautes de goût. Mais cela fait partie de l’architecture de ce disque et finalement de sa cohérence.

Plus d'information sur http://www.machinehead1.com



GROUPES PROCHES:
ALICE IN CHAINS, IRON MAIDEN, MARILYN MANSON, METALLICA, KORN, TRIVIUM

LISTE DES PISTES:
01. Volatile
02. Catharsis
03. Beyond The Pale
04. California Bleeding
05. Triple Beam
06. Kaleidoscope
07. Bastards
08. Hope Begets Hope
09. Screaming At The Sun
10. Behind A Mask
11. Heavy Lies The Crown
12. Psychotic
13. Grind You Down
14. Razorblade Smile
15. Eulogy


FORMATION:
Dave Mcclain: Batterie
Jared Maceachern: Basse
Phil Demmel: Guitares
Robb Flynn: Chant / Guitares


TAGS:
Epique, Groovy, Intimiste, Mélancolique, Neo, Oppressant, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MACHINE HEAD
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Tony Costanza, batteur originel de Machine Head
Toutes les actualités sur MACHINE HEAD
DERNIER ARTICLE
MACHINE HEAD - LE ZÉNITH (PARIS) - LE 23 NOVEMBRE 2011
Concert Marathon de 4 heures en compagnie de grands noms du metal dont les increvables Machine Head, ça tente quelqu'un ? En tout cas, MusicWaves était présent comme il se doit ! Tous les articles sur MACHINE HEAD
DERNIERE INTERVIEW
Rencontre avec Robb Flynn qui s'allonge sur le divan de Music Waves pour une interview cathartique.

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ALAN SIMON: Excalibur Iv - The Dark Age Of The Dragon (2017)
ROCK Si ce quatrième volet ne surprend pas, il complète parfaitement la superbe collection d’œuvres épiques que constitue désormais la discographie sans faille du maître d’œuvre qu’est Alan Simon.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VANGELIS: Albedo 0.39 (1976)
ROCK ATMOSPHERIQUE Plongée spatiale dans le monde des synthétiseurs et première franche réussite.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MACHINE HEAD
MACHINE-HEAD_Bloodstone--Diamonds
Bloodstone & Diamonds (2014)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
MACHINE-HEAD_Machine-Fucking-Head-Live
Machine Fucking Head Live (2012)
4/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
MACHINE-HEAD_Unto-The-Locust
Unto The Locust (2011)
5/5
4.5/5
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
MACHINE-HEAD_The-Blackening
The Blackening (2007)
5/5
4/5
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020