GROUPE/AUTEUR:

DISCONNECTED

(FRANCE)

TITRE:
WHITE COLOSSUS (2018)
LABEL:
APATHIA RECORDS
GENRE:
METAL PROGRESSIF

"Si réunion de talents ne signifie pas pour autant album de qualité, dans le cas présent, avec "White Colossus", Disconnected enfonce la porte de la scène metal moderne, aussi passionnant que le CV alléchant de ses protagonistes. Un groupe résolument à suivre…"
STRUCK - 04.04.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Fruit de l’imagination d’Adrian Martinot plus connu pour ses travaux au sein de Melted Space, voici que débarque sur nos ondes le nouveau projet Disconnected composé de membres aux CV bien fournis, avec en tête de liste le nom d’Aurélien Ouzoulias derrière les fûts (Bumblefoot, Satan Jokers, Mörglbl Trio…). Mais la réunion de talents ne débouche pas forcément sur un album inoubliable. Qu’en est-il de ce "White Colossus" ?

Après quelques sonorités qui rappelleront celles de "From Mars to Sirius" de Gojira, ‘Living Incomplete’ pose les bases de ce que sera ce premier effort, à savoir un metal résolument moderne à la croisée des chemins du metal alternatif, du djent via les riffs syncopés et un chant varié, le tout saupoudré d’atmosphères electro.

‘Blind Faith’ et ‘Wounded Heart’ s’enchaînent parfaitement avec une approche proche du djent/ metal progressif, liés par une mélancolie atmosphérique alliant une variété dans le propos et une technicité propre au genre mais sans en rajouter, privilégiant toujours l’aspect mélodique à la façon d’un Alter Bridge avec des refrains hyper entêtants portés par Ivan Pavlakovic. Outre la technicité évidente des musiciens pour œuvrer dans le style exigeant proche du djent, c’est la performance vocale sans faute d'Ivan Pavlakovic dont le chant varié est une vraie découverte qui éclabousse de tout son talent ce premier effort studio.

"White Colossus" se déroule dans ce savant alliage porté par le déferlement de polyrythmies étourdissantes jusqu’à la ballade ‘Feodora’, véritable surprise non seulement par ses aspects musicaux electro mais aussi et surtout par le chant d'Ivan Pavlakovic, véritable clone vocal de Robbie Williams pour l’occasion. En dix titres qui sont autant de réussites, on citera également ‘For All Our Sakes’ qui pourra évoquer Myrath pour le côté metal progressif mâtiné d'ambiances orientales.

Si réunion de talents ne signifie pas pour autant album de qualité, dans le cas présent, avec "White Colossus", Disconnected enfonce la porte de la scène metal moderne, aussi passionnant que le CV alléchant de ses protagonistes. Un groupe résolument à suivre…

Plus d'information sur https://www.facebook.com/disconnectedmetal/



GROUPES PROCHES:
ALTER BRIDGE, PERIPHERY

LISTE DES PISTES:
01. Living Incomplete
02. Blind Faith
03. Wounded Heart
04. White Colossus
05. Feodora
06. Losing Yourself Again
07. Blame Shifter
08. For All Our Sakes
09. The Wish
10. Armageddon


FORMATION:
Adrian Martinot: Guitares
Aurélien Ouzoulias: Batterie
Ivan Pavlakovic: Chant
Romin Manogil: Guitares


TAGS:
Electro, Technique, Chant aigu, Chant grunt/growl, Chant hurlé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DISCONNECTED
DERNIERE ACTUALITE
DISCONNECTED en première partie de JUDAS PRIEST ce dimanche à Paris
Toutes les actualités sur DISCONNECTED
DERNIERE INTERVIEW
Connu pour ses travaux au sein de Melted Space, nous avons rencontré l'instigateur du projet Disconnected, Adrian Martinot...

NOTES
4.8/5 (5 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GAELLE BUSWEL: New Day's Waiting (2017)
ROCK En mariant parfaitement délicatesse et énergie, la Française impose une nouvelle maturité et confirme tous les espoirs placés en elle.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
WUW: Rien Ne Nous Sera Epargne (2018)
POST ROCK Furieusement immersif, "Rien ne nous sera épargné" brille d'un éclat sombre et expérimental, fusionnant musique progressive, doom, post rock et jazz en un kaléidoscope tordu et délicat aux allures de fiévreuse bande originale.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DISCONNECTED
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020