.
.
GROUPE/AUTEUR:

SUPERTRAMP

(ROYAUME UNI)

TITRE:
BREAKFAST IN AMERICA (1979)
LABEL:
A&M
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
RICK - 28.01.2006 - (5) Avis des lecteurs - (2) commentaire(s)
2/5
1979: Pink Floyd sort "The Wall" - Supertramp sort son "Breakfast In America". D'un côté nous avons un des plus grands chef d'oeuvre du rock progressif. De l'autre, nous avons Supertramp et Breakfast. Autant "Crime Of The Century" et "Even In The Quietest Moments" sont deux albums de maître, autant celui-ci n'est guère représentatif de Supertramp.

D'un point de vue strictement progressif, cet album est à côté de la plaque. Tout y est prévu pour passer en FM. Pas étonnant que ça soit celui qui ait le mieux marché. Le son typique des années '70 a disparu, ce qui en soit n'est pas un si grand désastre, mais il faut s'appeler "Peter Gabriel" pour savoir concilier les '80s et les '70s.

Autrefois, Supertramp était réservé à un public plutôt restreint. A l'aube des périodes Disco, punks, etc, Supertramp est obligé de trouver un point d'ancrage qui lui permettra de rester en vie pendant ces années '80. Et c'est ce que donne impeccablement "Breakfast In America".

Si vous deviez prendre le best-of de Supertramp, vous retrouveriez automatiquement 4 chansons de Breakfast In America: "The Logical Song" - "Goodbye Stranger" - "Breakfast In America" & "Take The Long Way Home". Oui, les claviers y sont extraordinaires. Oui les voix sont toujours aussi émouvantes. Mais ce n'est plus la même chose. L'intention de faire du prog a disparu. Place au FM.

Exceptions faites de "Take The Long Way Home" & "Casual Conversations", l'album ne m'a pas touché comme l'ont fait les précédents. En soi, "Breakfast In America" n'est pas un mauvais album, loin de là. Il est simplement différent de l'esprit progressif, bien que renseigné comme tel.

On aurait pu s'attendre à une autre suite à "Even In The Quietest Moments". On en attendait peut-être trop des "Supertramp" à l'époque. Ils auront vu affluer de nouveaux fans à leurs concerts mais aussi en partir des anciens.

Plus d'information sur http://www.supertramp.com



GROUPES PROCHES:
MULTIFUSE, THE MOVE, WARZECKA, ROGER HODGSON, AL STEWART, AGUENAOU, ALAN PARSONS, STYX, MOETAR

LISTE DES PISTES:
01. Gone Hollywood
02. The Logical Song
03. Goodbye Stranger
04. Breakfast In America
05. Oh Darling
06. Take The Long Way Home
07. Lord Is It Mine
08. Just Another Nervous Wreck
09. Casual Conversations
10. Child Of Vision


FORMATION:
Bob C. Benberg: Batterie
Dougie Thomson: Basse
John Helliwell: Saxophone
Rick Davies: Chant / Claviers
Roger Hodgson: Chant / Guitares / Claviers


TAGS:
Accessible / FM
 
 
(5) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TIKOF - 28/03/2011 -
0 0
2/5
Pas facile de lire cet ensemble de chroniques plutôt négatives.
J'ai grandi avec cet album!
Mais l'age et le recul aidant, on est effectivement très loin de classicisme absolu de "Crime Of The Century", ils n'auront jamais fait mieux à mes oreilles.
Je réfute totalement de prendre en compte les critiques concernant l'absence de prog. Effectivement il n'est pas prog mais "Crisis? What Crisis?" ne l'était guère plus et pourtant personne ne le dénigre.
"Breakfast In America" souffre de sa réussite commerciale point.
Les incontournables non commerciaux de cet album sont "Gone Hollywood" et l'atmosphère étrangement inquiétante, voire mystique, de "Child Of Vision".

ALADDIN_SANE - 21/08/2007 -
0 0
4/5
"Breakfast in America" est-il un bon album de rock progressif ? Je crois que la réponse est non. "Breakfast in America" est-il un bon album de pop 70's ? Je crois que la réponse est oui. Les voix de Roger Hogdson et de Rick Davies, les claviers, le saxophone, les mélodies entraînantes, tout est (encore) là mais plus pour longtemps.
Vous aimez les tubes de ce groupe anglais ? La plupart sont présents (Take the long way home, Goodbye stranger...). Vous préférez les morceaux moins connus mais tout aussi réussis ? Il y en a également (Gone Hollywood et Child of vision notamment). En résumé, il s'agit d'un des grands disques de l'histoire de la musique populaire. On peut ne pas aimer cet album (pour des raisons diverses), mais l'ignorer sûrement pas.

PROGZÉLITE - 21/08/2007 -
0 0
3/5
Bien qu'ayant draîné le même type de clientèle à ses concerts, Supertramp n'a jamais été au niveau de Pink Floyd. Aussi je suis surpris de la sévérité avec laquelle Breakfast est jugé. Pour moi il s'agit du dernier bon album du groupe qui ne mérite ni indignité, ni louanges excessifs.
Bien sur, en comparaison avec ses devanciers, il se compose de morceaux plus courts, taillés sur mesure pour le marché US. Mais au niveau musical, je ne vois ni compromission, ni reniement par rapport à ce qu'ils faisaient avant.
Et de la même manière que l'on classe certains groupes de la même époque dans la catégorie "power pop" (Raspberries, Cheap Trick), il s'agit ici d'un "power prog" c'est à dire d'une musique accessible mais agrémentée par des particularités qui la distingue du rock basique. Dans le cas de Supertramp c'est la dualité/opposition entre ses deux leaders Hodgson et Davies et l'omniprésence du sax.
Rien de révolutionnaire, mais quand c'est bien fait pourquoi cracher dessus ?

VOIR LES 5 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(2) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
PLUME - 28/06/2019 09:28:56
0
Je ne suis pas aussi connaisseur que vous mais est ce que le morceau "Child Of Vision" est vraiment formaté pour passer à la radio alors qu'il dure 7:30 ? La partie instrumentale commence à partir de 3:30 jusqu'à la fin …
ADRIANSTORK - 20/02/2014 13:09:54
0
Rick je te trouve un peu rack pour ignorer que cet album n'est plus du prog. C'est évident, on nous l'enseigne depuis notre enfance, donc c'est un peu léger de critiquer cet album, certes commercial, sur la seule mention que ce n'est pas du prog, on tombe dans un syllogisme.
Haut de page
EN RELATION AVEC SUPERTRAMP
DERNIERE ACTUALITE
SUPERTRAMP en tournée
Toutes les actualités sur SUPERTRAMP
DERNIER ARTICLE
COVERTRAMP - SUCY EN BRIE - 16 FEVRIER 2018
Magnifique soirée nostalgique à l’espace Jean Marie Poirier en compagnie de Covertramp qui nous a mis une super… trempe ! Tous les articles sur SUPERTRAMP
NOTES
4/5 (11 avis) 3/5 (12 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
AFTER FOREVER: Remagine (2005)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AFTER GENESIS: The Cryme Of Selling Lamb (2005)
AUTRES Tout au long des 73 (longues) minutes que représente cet album, on n'aura de cesse d'avoir envie de se précipiter sur les albums originaux afin de se replonger une nouvelle fois dans cet univers merveilleux
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SUPERTRAMP
SUPERTRAMP_Slow-Motion
Slow Motion (2002)
4/5
2/5
EMI / ROCK PROGRESSIF
SUPERTRAMP_Some-Things-Never-Change
Some Things Never Change (1997)
4/5
2/5
EMI / ROCK
SUPERTRAMP_Free-As-A-Bird
Free As A Bird (1987)
2/5
2.5/5
UNIVERSAL / POP
SUPERTRAMP_Brother-Where-You-Bound
Brother Where You Bound (1985)
4/5
3/5
A&M / POP
SUPERTRAMP_Famous-Last-Words
Famous Last Words (1982)
2/5
2.8/5
A&M / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020