ARTISTE:

PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE AGE OF ABSURDITY

(2018)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Old School, Punk
"Phil Campbell And The Bastard Sons réussit à affirmer une personnalité forte qui assume cependant un héritage trop lourd pour être ignoré."
LOLOCELTIC (05.02.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il fallait s’y attendre ! Phil Campbell avait l’habitude d'enregistrer à la chaine les albums lorsqu’il jouait au sein de Motörhead. Il n’y a donc pas de raison pour qu’il ne fasse pas la même chose avec le groupe qu’il a monté avec ses fils et le chanteur Neil Starr : Phil Campbell And The Bastard Sons. Certes, "The Age Of Absurdity" est le premier véritable opus de cette entreprise familiale, mais il succède à un premier EP éponyme datant de 2016 et à un autre EP, live cette fois ("Live At Solothurn" – 2017). Signé chez Nuclear Blast, le quintet dégaine donc sa première œuvre longue durée avec toute l’assurance à laquelle l’expérience du maître des lieux l’autorise.

Comme en 2016, les Britanniques assument sans complexe leur filiation avec l’ancienne formation légendaire de Phil mais sans jamais tomber dans la parodie. Et si ‘Ringleader’ lance les hostilités sur un riff digne de ‘Overkill’, Phil Campbell And The Bastard Sons reste capable de varier les tempi et les ambiances tout en gardant un fil conducteur mêlant hard-rock, heavy, punk et blues. D’un côté, les soli de Phil Campbell restent reconnaissables entre mille, mais de l’autre la voix de Neil Starr est tellement différente de celle de Lemmy qu’elle offre une respiration supplémentaire au milieu des comparaisons qui ne peuvent que revenir avec le célèbre bombardier. Ainsi, si ‘Gypsy Kiss’ ou ‘Ping The Needle’ évoquent forcément les brûlots les plus cinglants de Motörhead à grands coups de riffs punkisants, ‘Welcome To Hell’ ou ‘Step Into The Fire’ inclinent plus vers Danko Jones. Le groove si particulier des Canadiens transpire sans qu’une fois encore il soit possible de parler de plagiat.

Et puis il y a ces titres plus originaux que peuvent être le single ‘Dark Days’ ou un ‘Into The Dark’ qui fait office de conclusion sur plus de 6 minutes. Porté par l’harmonica rutilant et le chant parfaitement maîtrisé de Neil Starr, le premier développe un gros blues gorgé de feeling. Quant au second, il offre un mid-tempo mélodique et mélancolique au riff bluesy et entêtant. Plus lourd, ‘Skin And Bones’ entre dans un heavy sombre que ‘High Rule’ creusera encore plus profondément avec une rythmique graisseuse et pachydermique. Enfin, ‘Get On Your Knees’ retiendra également l’attention avec son hard-rock méchant et cinglant comme un coup de fouet punitif.

Sans révolutionner la recette offerte en 2016 avec leur premier EP, Phil Campbell And The Bastard Sons transforment aisément l’essai réalisé à cette occasion. Le Gallois et sa progéniture réussissent à affirmer une personnalité forte qui assume un héritage trop lourd pour être ignoré, tout en s’aventurant sur quelques voies parallèles qui laissent sa cohérence à l’ensemble. Il est difficile de dire si le quintet sera capable de se maintenir à ce niveau tout en gardant un rythme de parution aussi intensif. En attendant, tout amateur de hard-rock sans fioriture ni barrière se doit de se pencher sur un opus sans concession et à l’énergie tempétueuse.


Plus d'information sur http://www.philcampbell.net





LISTE DES PISTES:
01. Ringleader - 4:04
02. Freak Show - 3:41
03. Skin And Bones - 3:49
04. Gypsy Kiss - 2:22
05. Welcome To Hell - 3:06
06. Dark Days - 4:45
07. D-ropping The Needle - 1:50
08. Step Into The Fire - 3:32
09. Get On Your Knees - 3:28
10. High Rule - 3:55
11. Into The Dark - 6:37

FORMATION:
Dane Campbell: Batterie
Neil Starr: Chant / Harmonica
Phil Campbell: Guitares
Todd Campbell: Guitares
Tyla Campbell: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Festival 666 : Lineup final et ouverture de la billetterie
DERNIER ARTICLE
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS - LE FORUM DE VAUREAL - 23 MARS 2018
Le Motorhead Spirit est de retour !
DERNIERE INTERVIEW
FESTIVAL 666 (12 JUILLET 2021)
La saison des festivals commence à peine malgré encore une forte incertitude en raison de l'évolution des variants du coronavirus. Music Waves offre une tribune au jeune Festival 666 qui pour sa troisième édition propose trois jours de fête !
 
AUTRES CHRONIQUES
TONOCHROME: A Map In Fragments (2018)
ROCK ALTERNATIF - “A Map In Fragments” n’est pas dépourvu de charme mais manque de charisme et de cohérence pour réellement séduire.
LETHVM : This Fall Shall Cease (2017)
DOOM - Pesant et aéré, hystérique et apaisé, charbonneux et émotionnel, "This Fall Shall Cease" l'est tour à tour, ce qui le rend aussi passionnant qu'insaisissable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS
PHIL-CAMPBELL-AND-THE-BASTARD-SONS_We-re-The-Bastards
We're The Bastards (2020)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK
PHIL-CAMPBELL-AND-THE-BASTARD-SONS_Phil-Campbell-And-The-Bastard-Sons
Phil Campbell And The Bastard Sons (2016)
3/5
-/5
UDR MUSIC / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022